Ah! Ces chers cousins!

PAR Marc ParadisPosted on

Parfois, lorsque j’effectue des recherches dans mes anciennes chroniques (afin d’éviter de radoter), je m’aperçois avoir écrit certaines d’entre elles depuis beaucoup plus longtemps que ce que ma mémoire me suggère. Dans ce cas-ci, je fais allusion à Sans détour de juin 2013 où je vous commentais les nouvelles normes concernant la réforme du permis moto européen en vigueur au début de cette même année. Je ne reviendrai pas sur ce sujet, mais bien sur ce qui guette les motocyclistes français dans les prochains mois.

Pourquoi je m’intéresse tant à ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique? Premièrement : mes fils. Comme plusieurs de leur génération, ils sont accros à YouTube, en particulier aux vidéos de motos produits par les magazines et moto-vlogueurs français. C’est souvent instructif, exotique et surtout rigolo. Deuxièmement, je ne saurais vous cacher que beaucoup de nos politiciens s’inspirent de ce que nos cousins adoptent comme législations, parfois pour notre bien, parfois pour le bien de l’État… Si certaines de ces nouvelles réglementations en devenir peuvent vous sembler loufoques et peu applicables sur nos routes, détrompez-vous! Les photo-radars n’ont pas débuté leur carrière au Québec à ce que je sache…

Voici donc un tour rapide de ce que nos cousins « motards » français devront subir prochainement. Premièrement, le stationnement qui, depuis l’invention de la moto, a toujours été gratuit et sans restriction (lire ici que les motocyclistes se garaient partout, même sur les trottoirs!) se verrait réglementé et deviendrait peut-être payant. Ici, nous avons déjà une bonne longueur d’avance! Le permis A2 pour tous! Sans trop entrer dans les détails, disons qu’il n’y aura plus de passe-droit pour les plus âgés qui pouvaient, s’ils réussissaient leur examen de conduite, se procurer la moto de leur choix sans restriction. Avec les A2 (moto limitée à 47,5 ch), tous les nouveaux titulaires de permis devront faire leurs classes durant deux ans! On est loin de notre système qui nous autorise à rouler en Kawasaki H2, même avec un permis d’apprenti! La prochaine restriction vise les amateurs de café racers, motos anciennes ou tout simplement ceux n’ayant pas les moyens de se payer une moto récente. Toutes les motos fabriquées avant 1999 seront bannies dans les rues de Paris de 8 h à 20 h les jours de semaine. Il faut croire que dépassé 20 h, elles ne sont plus aussi polluantes! Comment vont-ils faire appliquer ce règlement? Non, ils ne m’ont pas demandé si je voulais aller m’asseoir à une terrasse pour les aider à identifier les motos « interdites ». Il sera beaucoup plus facile d’émettre des vignettes qui seront apposées bien en évidence sur les motos afin de faciliter leur application… De plus, certaines zones seront tout simplement fermées à la circulation motocycliste. L’expérimentation de l’interfile, bien qu’elle constitue une nouveauté pour les législateurs (qui ne sortent pas souvent de leur bureau), était déjà pratiquée « illégalement » par bon nombre de motocyclistes depuis des décennies. La farce tient plutôt du nombre d’années où elle sera mise à l’étude… 4 ans! Car comme tous bons fonctionnaires, ceux de l’hexagone aiment bien tout gérer et, du même coup, récolter quelques pécunes au passage. Notons qu’elles seront acceptées seulement sur les routes aux limites comprises entre 70 et 130 km/h et interdites en ville! Enfin la dernière, et non la moindre, l’utilisation de pots d’échappement non homologués sera très sévèrement punie. Qu’est-ce que cela signifie? C’est simple : aucune modification ne sera tolérée au système d’échappement d’origine sous peine d’une amende de 1500 euros pour une première offense et de 3000 euros lors de chaque récidive! On appelle ça une règlementation qui a du mordant! Surtout qu’actuellement, la peine n’est que de 11 euros pour la même infraction. De plus, l’agent qui procédera à l’immobilisation (lire ici interception) pourra décider de la mise à la fourrière dudit véhicule jusqu’à son inspection, et ce, sans même avoir à utiliser le sonomètre. Il y aura bien sûr des frais de fourrière en plus des amendes si le véhicule venait à être déclaré non conforme.

Lesquels de ces projets de lois ou règlements sauront inspirer nos politiciens? Si j’en crois ce que je peux lire sur les forums de moto, je parierais sur des amendes plus salées concernant les infractions concernant le bruit des « silencieux ». Se budgéter quelques tickets à 167 $, c’est une chose, mais lorsqu’il s’agira de 3000 $ lors de récidive, ils y penseront à deux fois avant de faire suer la population.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent