Francis-Barnett ressuscite

PAR Marc ParadisPosted on

La marque Francis-Barnett n’a peut-être pas la renommée des Triumph, Norton, BSA et autres grands noms britanniques, bien que peu connue, mais quelques-uns de leurs modèles avaient réussi à rejoindre nos côtes au milieu du siècle dernier (mon beau-père en ayant brièvement possédé une). Fondée par Gordon Inglesby Francis et Arthur Barnett, la production de motos à moteur deux-temps, montés dans un cadré boulonné qui facilitait les réparations, s’échelonna de 1919 à 1966 à Coventry. 

Cette fois, il ne s’agit pas d’un véritable retour à la production pour la vénérable marque, mais bien d’une apposition du nom sur une moto chinoise déjà existante, la Herald Classic 125. Mues par un monocylindre quatre-temps développant 11ch, les Merlin (à gauche) et Kestrel (à droite) sont munies d’un maximum de pièces britanniques et modifiées par Mutt Motorcycles. Pour ceux qui sont orientés vers l’avenir, une bicyclette électrique serait disponible dans un futur rapproché selon le propriétaire de la marque Andy Longfield.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques


Lancement de presse – Yamaha Ténéré 700 : Amusant, pur et simple


Découvrez les Ducati Scrambler 2022


Direction générale de la FMQ : à qui la chance?


Le Super Dirt Track à l’hippodrome de Trois-Rivières


Le scooter Honda Giorno légendaire d’inspiration européenne fait son retour au Canada