Le Racer: Adapter sa monture

PAR Guy CaronPosted on

Une moto, ça doit être mis à sa main! 
À mes débuts, j’ai découvert que ma première moto me conviendrait mieux avec quelques changements. Des guidons plats et les fameuses poignées Grab-On prirent la place des pièces d’origine. Les guidons pour adapter ma position de conduite et moins avoir à combattre le vent et les poignées en mousse pour diminuer les vibrations (et, ironiquement, enlever un peu du contrôle obtenu grâce aux guidons : presque tous les motocyclistes se plaignaient de chatouillements et d’engourdissements aux mains à cette époque, les poignées en mousse semblaient alors une bonne solution… en théorie!).

Les seuls autres changements que j’ai apportés à cette moto furent de diminuer le débit de la pompe d’injection pour maximiser le kilométrage obtenu de chaque litre d’huile deux-temps et de retirer les protections de carter (crash bars). Après une longue glissade de la roue avant de ma petite Kawasaki, sans chuter, j’ai découvert que lorsqu’une pièce limite la garde au sol, il est préférable que cette pièce ne soit pas trop près du pneu qui dirige ladite moto.

De toutes les motos que j’ai possédées, j’ai toujours trouvé quelques trucs à améliorer ou à adapter pour mieux convenir à mon utilisation et à mes préférences. Parfois, seulement des ajustements mineurs, tels que jouer avec les réglages de suspension ou encore changer de type de pneus. Par exemple, il y a ma Ducati actuelle. Lorsque j’en ai pris possession, j’ai constaté que la tenue de route était correcte, mais pas à la hauteur de mes attentes. Les deux premiers propriétaires avaient tout laissé d’origine côté réglages, n’utilisant que la molette externe pour la précharge du ressort arrière selon qu’ils roulaient avec passager et bagages ou non. La ST4s est dotée de suspension haut de gamme, une combinaison Öhlins/Sachs, et de bras de liaisons qui sont ajustables sur la tringlerie de l’amortisseur… aucune raison de ne pas obtenir un comportement digne d’une Italienne! L’arrière de la Ducati est maintenant relevé de 25 millimètres avec en plus une diminution de la précharge sur les ressorts de fourche. Elle ne se fait plus prier à prendre les courbes et n’a rien perdu en stabilité. 

Dans d’autres cas, des changements plus radicaux s’imposent. Prendre un motocross pour en faire une machine de course sur glace, de supermotard ou de sentier peut demander plus de travail. Pour la course sur glace, mon rituel de début d’hiver était de prendre une moto neuve dans sa caisse, de démonter les suspensions pour les rabaisser et de modifier le cadre pour augmenter l’angle de chasse de 5 degrés. Après avoir remonté le tout et fait un rodage, mon attention se portait sur les améliorations côté moteur. J’avais à choisir un pot d’échappement ainsi qu’un silencieux, faire un porting, machiner la culasse, ajuster l’allumage et la carburation pour obtenir la plage de puissance que je recherchais. Le développement devait se faire rapidement, car je n’avais autre choix que d’être prêt pour la première course de la saison! Mon projet actuel est encore basé sur une moto de cross.

J’ai partiellement transformé ma YZ450F en moto de sentier. Phare avant halogène, interrupteur pour les feux de route et croisement, feux arrière DEL, rétroviseur rétractable, tableau de bord à affichage numérique, un silencieux conforme aux normes avec pare-étincelles et réservoir de 12 litres. C’est un bon départ, mais ce n’est qu’un début! J’ai reçu de Trail Tech un kit beaucoup plus complet : une béquille latérale propre à ma Yamaha, l’ensemble de connecteurs pour monter un faisceau électrique de calibre professionnel et, surtout, le tableau de bord Voyager avec tachymètre, sonde à température moteur, température ambiante et navigation GPS! Il est possible que ce projet soit l’objet d’un article dans ces pages d’ici peu…

Personnellement, je suis toujours surpris de voir tant de motocyclistes disposer d’autant de paramètres d’ajustement sur leurs motos sans en profiter. Sans transformer radicalement votre monture, vous pouvez quand même l’adapter à vos conditions d’utilisation particulières. Quelques coups de tournevis sur les ajustements de suspension, un changement de tirage final ou encore l’ajout d’accessoires… Parfois, c’est tout ce qu’il faut pour que votre moto devienne vraiment celle qui comble vos désirs!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada