Le billet de Zabel – Je pars à moto, je n’oublie pas…

PAR Zabel Bourbeau Posted on

*Archives* Cet article a été publié dans le Vol. 50 No. 5 de Moto Journal.

Lorsqu’on part à moto, peu importe la durée de notre escapade, évidemment on pense à apporter l’essentiel : bottes, casque, lunettes, gants, vêtements de moto. On regarde la météo en planifiant du mieux qu’on peut. Plusieurs équipements ou accessoires ont des fonctions premières, mais peuvent également servir à d’autres fins selon les occasions. Même si certains éléments peuvent sembler non essentiels, les « en-cas » comme on les appelle, je vous conseille fortement de les ajouter dans vos valises afin de rendre votre escapade plus agréable et ainsi éviter des situations fâcheuses…

1- Mon imper

Il fait beau? On n’annonce pas de pluie? Traînez tout de même votre imperméable… Pourquoi? En plus de sa fonction principale de vous protéger contre la pluie, l’imperméable peut aussi devenir très pratique si la température chute ou si le vent froid s’invite à travers vos vêtements : il agit alors comme protection supplémentaire. Vous aviez planifié revenir en fin d’après-midi, mais la rencontre d’amis en cours de route vous incite à poursuivre et à ajouter un souper à vos plans? Pas de soucis! Même si votre journée se termine plus tard que prévu, la fraîcheur de la soirée n’aura pas raison de vous!

2- Ma veste chauffante

Parfaite pour les débuts et les fins de saison, la veste chauffante est bien pratique dans diverses occasions. Vous l’apprécierez lors de temps froid certes, mais aussi pendant ou après une pluie alors que l’humidité s’immisce et vous empêche d’être à l’aise et concentré. Vos vêtements sont mouillés ou humides? Une veste chauffante saura vous réconforter et vous aider à poursuivre votre route. J’avais une veste sans manche, sans contrôle de températures et c’était très bien. Depuis l’an passé, je m’en suis procuré une à manches longues avec col chauffant et contrôle aussi…. Le BONHEUR! Rien de pire que d’avoir les cuisses qui tremblent de froid de chaque côté du réservoir…

3- Mon assurance médicale

Si vous sortez du Québec, il est important d’être assuré en cas de besoin de soins hospitaliers, de médicaments, de consultation avec un médecin ou de rapatriement. Saviez-vous qu’il est important d’être assuré même si vous restez au Canada? La RAMQ ne couvre pas tous les frais médicaux et hospitaliers et ne couvre pas le rapatriement. Par exemple, lors d’une hospitalisation en Ontario pour une fracture ouverte du fémur, on vous chargera 928 $, la RAMQ vous remboursera 422$ et la balance sera à vos frais*. Pour ma part, je prends une assurance annuelle, c’est peu coûteux (moins de 100 $), et je n’ai pas à me soucier de ce détail dès que j’ai envie de sortir du Québec.

Pour les détails, cliquez ICI

4- La batterie pour charger mon téléphone

Certaines motos sont équipées de prises USB, mais la plupart, non. Je me traîne toujours une batterie de recharge, au cas. Une journée plus longue que prévue ou une utilisation importante de votre réseau cellulaire peuvent mener votre téléphone directement vers le coma en fin de journée… Une batterie de secours peut sauver la situation !

5- Le code manuel de mon système d’alarme

Pour ceux et celles qui ont un système d’alarme, la pile du porte-clé peut décider de mourir, comme ça, sans avertissement… Que faire? La solution est d’avoir votre code manuel en mémoire (dans mon cas un code de cinq chiffres) et de connaitre la procédure à suivre afin de pouvoir démarrer la moto (sinon, vous pouvez toujours consulter un tutoriel sur YouTube! ). Il ne sera peut-être pas évident de trouver une batterie de rechange à proximité…

6- De l’eau !

Pour s’hydrater bien sûr, mais ça peut être pratique en cas de blessure où l’on doit rincer la plaie. Une bouteille d’eau vide m’a même déjà servi d’entonnoir lors d’une opération « siphonnage » alors que j’allais manquer d’essence!

Quelques accessoires complémentaires utiles, qui ne prennent pas de place

Vos valises sont pleines et vous n’avez plus de place pour rapporter quelques souvenirs? Vous devez ramasser un pain et un litre de lait avant votre retour à la maison? Une toile élastique et quelques « bungees » peuvent vous aider dans la gestion de l’espace et ainsi vous faciliter la vie. J’apporte également quelques outils de base (entre autres pour avoir accès à ma batterie; dans mon cas c’est un tournevis étoile, j’ai toujours eu un mauvais karma avec les batteries…) et de l’huile à moteur. Et je n’oublie pas ma petite trousse de premiers soins!

Bonne route !

*Tiré du site de la RAMQ.

Suivez-moi sur Facebook!

Suivez-moi sur Instagram!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



L’aventure vous attend : Honda met à jour sa gamme de motocyclettes canadiennes d’exception


Muc-Off maintenant distribué par Parts Canada


Harley-Davidson inaugure une nouvelle ère du mototourisme, en réimaginant deux des motos les plus emblématiques de l’histoire et en instaurant une nouvelle norme pour l’avenir de l’aventure sur deux roues


MV Agusta Superveloce 98. Il était une fois…


Découvrez les chauffe-mains réutilisables Hot Poc+


Beta Motorcycles s’associe aux pneus Mitas TERRA FORCE-EF pour ses motos d’enduro Xtrainer 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *