10 des raisons pour lesquelles j’aime voyager à moto

PAR Zabel Bourbeau Posted on

Voyager à moto est, à mon avis, la meilleure façon de voyager. Voici donc mon « TOP 10 » des raisons pour lesquelles j’ADORE ce moyen de transport pour partir à la découverte du monde!

1. LE SENTIMENT DE LIBERTÉ

Quoi de mieux que de me retrouver au guidon d’une moto pour parcourir les plus belles routes panoramiques d’Amérique du Nord ou d’ailleurs? Je peux planifier ma journée comme je le souhaite, je peux m’arrêter n’importe où et à n’importe quelle heure, pour prendre un café, une collation ou simplement pour profiter d’une vue à couper le souffle. LIBERTÉ!

2. L’ÉVEIL DES SENS ET LA CONNEXION AVEC LA NATURE

Évidemment, quelle belle façon de vivre intégralement le voyage grâce aux odeurs amplifiées par le vent, la pluie ou le soleil sur le visage, la vue à 360 degrés, le son du moteur qui ronronne… Tout ça fait partie du plaisir et de ce qui distingue au plus haut point une aventure à moto d’un roadtrip en automobile ou en VR.

3. L’ASPECT PRATIQUE

Je voyage léger, pas de fla-fla! J’ai accès à des endroits privilégiés et le stationnement est facile (surtout en Europe où on peut stationner sa machine un peu partout!). La vie sur deux roues m’apprend à vivre dans le minimalisme. Je suis heureuse avec des éléments de base. Je n’ai pas besoin de passer du temps à réfléchir à ce que je vais porter : les options sont très peu nombreuses. C’est la même chose quand on parle de ce qu’il faut manger. Je mange ce que je peux apporter dans mes sacoches ou ce que je trouve sur la route. J’oublie la routine stressante et deviens une personne plus détendue qui apprécie les petits bonheurs.

4. LE CONTRÔLE ET LE FEELING

Qu’on se le dise, rouler sur deux roues apporte un feeling unique. J’ai l’impression de faire partie de la route, de rentrer dans la courbe, d’être actrice dans un décor parfois plus grand que nature! Bref, je VIS mon voyage et m’amuse comme une petite folle!

5. LES ROUTES MOINS FRÉQUENTÉES

En voiture, on passe souvent d’un point A à un point B par le chemin le plus rapide. En moto, c’est tout le contraire! Quel plaisir que de découvrir des chemins d’arrière-pays sur mon cheval de fer! J’aimerais beaucoup me mettre à la moto aventure un jour, une « pas trop lourde », pour aller explorer encore plus loin, où la symbiose avec la nature se ressent et où, quand on éteint le moteur, le silence est roi… Ah, mon Harley en a vu des chemins de terre et de gravelle, croyez-moi! Mais ma moto est trop basse et pas bien chaussée pour les routes brutes et sauvages.

6. LA SOLIDARITÉ, LA FRATERNITÉ ET L’ENTRAIDE ENTRE MOTARDS

Je le dis et le répète souvent, à moto, quand on voyage en groupe, on découvre véritablement les êtres humains derrière les guidons. On retourne à la source et aux qualités de chacun(e). Cela me réconcilie avec l’homo sapiens, loin des écrans et des médias sociaux. Générosité, sourires, partage et émotions!

7. LE DÉCLENCHEUR DE CONVERSATION

Quand je voyage seule, il est impératif que la conversation s’entame avec de purs étrangers. Ils me saluent, viennent me voir, s’intéressent à mon aventure, on jase… En utilisant très rarement un GPS, cela me pousse à m’informer aux autres motards ou aux « locaux ». En discutant avec eux et en écoutant leurs recommandations d’itinéraires, j’ai souvent découvert de merveilleux endroits. Rencontrer des gens est l’un des éléments importants que j’obtiens d’un voyage, et la moto ouvre de nombreuses portes.

8. L’ESSENTIEL ET L’AVENTURE

À moto, on vit l’essentiel. Se nourrir, se loger, et surtout vivre chaque instant comme si c’était le dernier. J’apprécie la vie et je suis en constante gratitude d’avoir la santé et de pouvoir vivre ma passion, à fond! Lorsque je voyage à moto, je suis consciente que je rencontrerai quelques obstacles  et  des  situations  à  risque,  des  routes  difficiles,  des  conditions  météorologiques défavorables, des avaries ou simplement parfois un peu de stress pour trouver l’endroit où dormir. Voyager à moto, c’est partir à l’aventure!

9. LA RÉFLEXION ET L’INTROSPECTION

Je n’ai pas de radio sur ma moto. Alors soit j’ai une toune en tête pendant des centaines de kilomètres, ou soit je réfléchis sur ma vie en appréciant le moment présent. C’est dans ces  périodes  précieuses  que  je  prends  une  pause  de  vie,  que  le  temps  s’arrête.  Je  me conscientise alors sur tout plein de choses. Je crois que je deviens un meilleur être humain à voyager à moto.

10. LE BONHEUR

C’est simple. Apprécier tout ça, où les meilleurs souvenirs restent gravés et les autres deviennent des anecdotes à raconter!

Suivez-moi sur Facebook!

Suivez-moi sur Instagram!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Honda Canada accueille la toute nouvelle et très attendue SCL500


La Kawasaki KLR – Mon aventure avec une légende


Moto Journal a testé – Honda CRF1100L Africa Twin Adventure Sports ES 2020


Bridgestone élargit la distribution au Canada de ses pneus de course par l’intermédiaire du nouveau réseau de détaillants de pneus course de Thibault


Les vélos à assistance électrique Yamaha fêtent leurs 30 ans! YDX-MORO 07 édition 30e anniversaire!


La collection Enthusiast de Harley-Davidson présente Fast Johnnie

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *