La distraction au volant, pas juste pour les autres

PAR Corinne Bonhomme, responsable de sécurité Moto Pro FMQ Posted on

Bonjour à tous les motocyclistes,

La distraction au volant, voilà une raison qu’on entend souvent aujourd’hui pour expliquer un accident dans des conditions idéales de conduite. Une route droite, sans obstacles, sèche et par une belle journée ensoleillée. Et pourtant on y rapporte un accident mortel. Deux voitures font un face-à-face, une voiture percute un arbre ou un véhicule arrêté. Des accidents qui étaient très rares il y a quelques années. Et qui avaient souvent une origine très différente : bris mécanique ou malaise. Aujourd’hui, on entend très fréquemment le mot « distraction » pour expliquer ces accidents, trop souvent évitables.

Alors la distraction, c’est quoi. C’est tout ce qui vous déconcentre de la conduite. On pense généralement au cellulaire, mais c’est aussi la radio, les enfants en arrière, la fatigue, ainsi que vos préoccupations familiales, professionnelles et personnelles. Plusieurs de ces facteurs existent depuis toujours. C’est leur multiplicité qui devient un vrai problème. La distraction la plus importante aujourd’hui est vraisemblablement le cellulaire, avec les textos au volant. Mais une simple conversation au téléphone s’avère aussi une source de distraction. Nous motocyclistes montrons fréquemment du doigt les automobilistes pour leur distraction comme source d’accidents qui sont souvent mortels pour nous. Mais interrogeons-nous maintenant sur la « distraction motocycliste ». La façon de se déplacer à moto a beaucoup changé dans les dernières années. Les technologies aujourd’hui à notre disposition font qu’on se retrouve avec plus de sources de distraction. Je me rappelle, quand j’ai commencé à faire de la moto, j’avais redécouvert ce que c’était que d’être concentrée à 100 % sur le fait de conduire. C’est sûr que quand tu commences, ton besoin de concentration est beaucoup plus important. Les réflexes ne sont pas encore complètement acquis. Quand je conduis ma voiture manuelle, je n’ai pas besoin de penser à comment ou quand changer de vitesse, quand freiner ou quand regarder mes rétroviseurs, etc. Je fais tout ça sans même y penser. Et justement, ceci fait que souvent je pense à autre chose en arrière-plan. Comme beaucoup de gens, j’écoute la radio en conduisant et ça ne me dérange pas. Il m’aurait été impensable d’écouter la radio quand j’ai commencé à conduire ma moto.

Aujourd’hui, nous avons des systèmes de communication avec la radio, la musique et le téléphone. Et j’apprécie la radio en allant travailler à moto, comme tout le monde. Mais il y a de plus en plus de fonctionnalités sur ces systèmes qu’il faut mémoriser. Il faut être conscient que c’est une source de distraction de manipuler nos systèmes de communication pendant qu’on roule. Il faut choisir quand le faire et quand ne pas le faire. Leur utilisation s’apparente à celle de la radio dans une voiture ou à un appel passé avec un appareil mains libres. Les yeux restent sur la route au moins. Mais maintenant passons à une autre source de distraction pour le motocycliste : le GPS. Le GPS est l’une des sources de distraction à laquelle je fais beaucoup plus attention en roulant. Et je vais être beaucoup plus vigilante dans son utilisation depuis que j’ai failli voir mon conjoint en avant de moi prendre le champ, en cherchant un restaurant en roulant. Je ne pouvais pas entrer en communication avec lui, car son GPS prenait la priorité sur le système de communication. Mon klaxon n’était pas assez fort pour qu’il l’entende. J’ai klaxonné à plusieurs reprises quand je l’ai vu partir en biais sur l’autoroute. Et inutile de vous dire que crier dans mon casque n’a servi à rien, mais c’était plus fort que moi. Heureusement, il a relevé la tête et tout s’est bien terminé. Mais après cette expérience, c’était fini de chercher une destination sur le GPS en roulant. La règle est maintenant : tu t’arrêtes et c’est non négociable. Certaines actions sur le GPS demandent beaucoup d’attention et surtout sur un temps assez long. Et pourtant, on ne parle que de quelques secondes. Mais quelques secondes quand on roule à moto et qu’on perd nos repères géospatiaux, c’est très long. C’est impressionnant, de voir comment on se met à dévier rapidement de la route. La moto reste en équilibre, puisqu’elle est en mouvement. Donc vous ne tomberez pas, cependant vous perdrez vos repères en baissant la tête. Et votre moto pourrait facilement dévier, sans que vous vous en rendiez compte. Les motos sont de plus en plus équipées de technologies affichant des informations à l’écran. Faites attention lors de leur utilisation, surtout les premières fois, car souvent cela demande à l’utilisateur de réfléchir sur la façon d’accéder à telle ou telle information. C’est super le fun de connaitre notre consommation en temps réel, mais est-ce pertinent de le faire, est-ce que c’est si important, est-ce que ça va changer votre plaisir de rouler avec vos amis? L’utilisation des GoPro ou d’autres appareils photos à moto est aussi une grande source de distraction. Je le sais pour avoir utilisé un appareil photo GoPro sur ma moto pendant longtemps. Après quelque temps, je me suis rendu compte que la manipulation de ma GoPro en roulant me déconcentrait. Je n’ai pas arrêté de le faire, je l’ai fait différemment. Plus souvent qu’autrement, je démarrais mes vidéos avant de partir ou j’utilisais une télécommande fixée au guidon. Mais j’essaie de l’oublier, jusqu’au prochain arrêt, feu rouge, stop. J’évite de m’occuper de ce que la GoPro filme pendant que je roule. Les logiciels de montage sont faits pour ça. Et la vidéo est moins importante que ma concentration sur le moment présent.

Mon but, avec ce petit article, n’est pas de vous empêcher d’utiliser la technologie à moto. Elle est là, elle existe. Elle est utile et pratique. J’aurais du mal à m’en passer. Mais je veux vous conscientiser sur la manière de l’utiliser et quand. La distraction au volant n’est pas que l’affaire des automobilistes. Nous pourrions être les victimes de notre propre distraction. Si j’avais un conseil à donner, ce serait de réfléchir sur votre utilisation des différents accessoires qui peuvent vous distraire à moto, et de vous mettre des règles personnelles. Sachez que le degré de distraction va être différent d’une personne à une autre, et qu’il peut dépendre de votre habileté à utiliser tel accessoire ou tel autre, mais qu’il relève aussi de votre niveau de vigilance, de votre fatigue ou de choses à gérer comme leader le groupe, trouver un chemin en zone peu familière, etc. Soyez conscient que manipuler un accessoire en roulant peut-être dangereux. Même juste lire une feuille avec des indications sur le réservoir. Cela ne signifie pas de ne pas le faire. Mais peut-être d’y penser, afin de la rédiger pour qu’elle soit facile à consulter en roulant. Ne serait-ce que de l’écrire en caractères assez gros pour que la lecture soit rapide; cela va limiter votre temps de distraction.

La distraction au volant est un point qu’on peut améliorer collectivement pour diminuer les accidents. Il s’agit de quelque chose de facile à changer. Ce n’est qu’une question de choix et de volonté. Mais je suis d’accord, ce n’est pas toujours facile de résister à la tentation. Et très souvent, on ne voit pas le mal que ça pourrait faire. On ne le fait pas avec une mauvaise intention. Mais quand on réalise ce qui peut vraiment se passer, on y pense à deux fois.

Bonne route!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Harley-Davidson lance le modèle Low Rider El Diablo en édition limitée


Harley-Davidson dévoile une nouvelle peinture d’usine personnalisée Apex


BRP propulse l’aventure à un autre niveau pour 2023 avec les gammes Can-Am Spyder et Ryker


Yamaha annonce la mise en marché de la YZ450F et de d’autres modèles


Mitas applique des augmentations de prix dans son portefeuille de produits de pneus pour deux-roues et spécialités


Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques

One thought on “La distraction au volant, pas juste pour les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.