Se protéger de la chaleur en moto avec les bons vêtements

PAR Posted on

En plein cœur de l’été, la chaleur peut être un frein important au port de vêtements de protection à moto, surtout en milieu urbain où le trafic est dense et au ralenti. Bien qu’à l’évidence un équipement de protection s’avère nécessaire en tout temps, la chute ou la glissade ne représente pas le seul danger auquel le motocycliste s’expose quand le mercure est en hausse.

Le port de vêtements de protection non adaptés aux conditions extérieures peut présenter un niveau de risque important en faisant augmenter le risque d’erreurs du conducteur. En portant des vêtements trop chauds et non ventilés, le motocycliste pourrait souffrir d’hyperthermie et de déshydratation, ce qui pourrait avoir un effet sur sa capacité de concentration, son jugement et ses réflexes. C’est pourquoi il est indispensable, par très forte chaleur, de porter un équipement de protection adapté afin de se prémunir contre l’hyperthermie et de conserver un niveau de confort optimal.

Certains modèles de manteaux sont munis d’une doublure amovible, procurant ainsi un confort autant durant la journée qu’en soirée ou lors de journées à la température changeante. Ce type de manteau polyvalent permet aussi d’éviter de se procurer différents vêtements pour pouvoir s’adapter aux changements de température durant la saison.

Pour les températures plus chaudes, il existe divers équipements qui laissent passer l’air et qui gardent le motocycliste au frais, tout en assurant sa protection avec des renforts aux épaules, aux coudes, au dos, aux genoux et aux hanches. Pour le blouson comme pour le pantalon, on trouve plusieurs modèles pourvus de protections qui intègrent de larges panneaux en mailles (mesh), assurant ainsi un bon passage du flux d’air tout en protégeant contre l’abrasion en cas de chute. La veste bionique à manches longues présente également une bonne option. Ce type de veste donne l’impression de rouler en t-shirt, bien qu’elle offre une excellente protection et se montre très confortable. La veste bionique protège toutes les parties du haut du corps, incluant les clavicules, la colonne vertébrale, les côtes, le coccyx et les organes internes.

Les combinaisons en mailles ne sont cependant pas recommandées dans des conditions extrêmes. En effet, lorsque la température ambiante dépasse la température normale du corps de 37 °C, le vent augmente le transfert de chaleur vers la peau. À ces températures, seul le refroidissement par évaporation, soit un effet de la transpiration, peut refroidir. Ce procédé a toutefois ses limites. Lorsque la vitesse du vent utilise toute la transpiration disponible, il y a un risque d’hyperthermie. Vous limiterez en fait plus les effets de la chaleur en portant un équipement conventionnel avec les évents ajustés afin qu’il y ait un flux d’air plus modéré vers votre peau.

Si vous envisagez plutôt de circuler en ville, alors que les arrêts sont nombreux et qu’il y a très peu de vent, enfilez sous votre blouson un gilet rafraîchissant qui permet de faire baisser la température corporelle en quelques minutes. Le gilet rafraîchissant fonctionne en stockant l’eau par absorption, avant de la libérer progressivement grâce au phénomène naturel d’évaporation. Le gilet utilise donc la chaleur dégagée par le corps pour évacuer l’eau et abaisser sa température. L’effet de rafraîchissement dure de 6 à 8 heures pour un abaissement de 6 à 12 °C par rapport à la température extérieure. Les vêtements restent parfaitement secs.

Comme pour le gilet rafraîchissant, le foulard ou le tour de cou fait de tissu rafraîchissant permet de créer un effet de fraîcheur en relâchant l’eau par évaporation, en plus de protéger le cou des coups de soleil. La fraîcheur ressentie peut aller jusqu’à 15 °C sous la température ambiante et elle peut durer de 5 h à 10 h en fonction du mouvement d’air autour du vêtement et des conditions ambiantes de température et d’humidité.

Bien que le cuir protège mieux, certaines autres matières homologuées sont des options qui offrent plus de confort lors des journées chaudes. Les jeans de moto en kevlar, en denim Cordura ou encore en tissu Armalith offrent confort et protection. Pour plus de sécurité, optez pour un modèle qui possède des coquilles aux genoux et des protections supplémentaires pour les hanches.

Pour ce qui est des bottes et des gants, il existe bon nombre d’équipements conçus pour offrir une grande circulation de l’air avec tout le confort et les protections nécessaires. Certaines matières offrent une excellente ventilation, comme le cuir pourvu de perforations et la microfibre de haute technologie très résistante. Optez pour des bottes à semelle et pointe renforcées qui couvrent totalement les chevilles et des gants dotés de coquilles protectrices sur les jointures.

QUELQUES CONSEILS

  • Privilégiez les équipements blancs ou de couleur pour réfléchir les rayons UV et évitez surtout le En plus de permettre de limiter l’accumulation de chaleur, les couleurs claires et voyantes vous assureront d’être le plus visible possible pour les autres usagers de la route.
  • Portez un casque protecteur offrant une bonne ventilation.
  • Le jour, utilisez une visière teintée qui filtre les rayons Elle vous protégera les yeux et permettra de diminuer l’effet de chaleur sur le visage. Si vous envisagez de revenir en soirée, pensez à apporter votre visière claire, puisque le port d’une visière teintée est particulièrement risqué la nuit, car cela détériore grandement la visibilité. Afin d’éviter cette contrainte, vous pouvez opter pour un modèle de casque pourvu d’un écran solaire escamotable intégré.
  • Utilisez des vêtements et des sous-vêtements techniques à haute absorption d’humidité et qui sèchent très Ils permettent de mieux réguler la température corporelle et la transpiration.
  • Ne roulez pas avec le blouson entièrement ou à moitié ouvert car, en cas de chute ou de glissade, il sera immédiatement éventré.
  • Hydratez-vous bien, avant de partir et pendant la randonnée, en apportant une bouteille d’eau ou un sac à dos avec poche à eau intégrée.
  • Pensez à faire fréquemment des pauses à l’ombre. Elles vous permettront de vous hydrater et de vous rafraîchir. Lors des pauses, laissez refroidir le moteur et ne laissez pas votre moto en plein soleil afin d’éviter que la selle devienne trop chaude.

Pour obtenir davantage d’informations, visitez le saaq.gouv.qc.ca/moto.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Harley-Davidson lance le modèle Low Rider El Diablo en édition limitée


Harley-Davidson dévoile une nouvelle peinture d’usine personnalisée Apex


BRP propulse l’aventure à un autre niveau pour 2023 avec les gammes Can-Am Spyder et Ryker


Yamaha annonce la mise en marché de la YZ450F et de d’autres modèles


Mitas applique des augmentations de prix dans son portefeuille de produits de pneus pour deux-roues et spécialités


Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.