Une moto électrique pour la police de Sherbrooke

PAR François Cominardi Posted on

L’électrification est en marche pour les motos.

La Ville de Sherbrooke a la volonté d’électrifier sa flotte de véhicules et elle joint le geste à la parole en s’équipant d’une moto Zéro Californienne. La moto subira quelques modifications pour devenir un véhicule d’urgence.

Les policiers motocyclistes seront formés pour s’adapter à la légère moto électrique. Elle a pour particularité de produire des démarrages foudroyants. L’autonomie de 150 kilomètres devra être prise en compte.

Il existe déjà des motos de police à Sherbrooke. Ce sont des Harley-Davidson à essence, dont l’utilisation est à l’opposé de la moto double-usage Zéro. Il faut préciser à essence, car la marque américaine possède aussi une moto électrique à son catalogue, la Harley- Davidson LiveWire, qui a été essayée dernièrement par Moto Journal.

L’actuel maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a exprimé la volonté d’électrifier les véhicules de la municipalité, et déjà des autos hybrides équipent les enquêteurs de police. Steve Lussier a été pilote de motocross et de BMX. Il comprend bien l’intérêt d’un véhicule léger, capable de rouler hors route (dans les parcs par exemple).

QUEL EST LE POINT COMMUN ENTRE STEVE LUSSIER ET ARNOLD SCHWARZENEGGER?

Ce n’est pas la musculature, mais le sénateur de la Californie avait lui aussi commandé des motos électriques Zéro pour les services de police de l’État américain.

D’après les recherches, Sherbrooke est la première ville québécoise à revendiquer l’utilisation d’une moto électrique de marque Zéro.

LA LITO DE SORA A TIRÉ LA PLOGUE

De son côté, la Ville de Longueuil s’était équipée de deux motos électriques québécoises Lito de Sora. Malheureusement, la compagnie initiale Sora créée par Jean-Paul Legris a déposé le bilan en début d’année 2020. L’avenir nous dira si un repreneur fera repartir la fabrication.

LES DEUX-ROUES CAN-AM RESSUSCITÉES ?

On ne peut s’empêcher de faire un lien avec BRP. La société québécoise, dont le siège est à Valcourt, a implanté son Centre de technologies avancées dans la municipalité sherbrookoise, en coordination avec l’Université de Sherbrooke. La matière grise est présente pour développer les énergies de demain. En février 2019, BRP a racheté des actifs de la société Alta, fabricant américain de vélos électriques, dont la technologie et le groupe motopropulseur.

Puis, en septembre 2019, la société québécoise a présenté plusieurs concepts de véhicules électriques, dont un scooter et une moto. Comme l’avait souligné Denys Lapointe, vice-président principal, Design, Innovation et Services créatifs de BRP : « Pour le moment, il ne s’agit que de concepts préliminaires, nous évaluons la viabilité du marché présentement ». La volonté de BRP est bien là.

À suivre…

*Article tiré du Vol. 49 No. 7 de Moto Journal publié en 2020.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Harley-Davidson lance le modèle Low Rider El Diablo en édition limitée


Harley-Davidson dévoile une nouvelle peinture d’usine personnalisée Apex


BRP propulse l’aventure à un autre niveau pour 2023 avec les gammes Can-Am Spyder et Ryker


Yamaha annonce la mise en marché de la YZ450F et de d’autres modèles


Mitas applique des augmentations de prix dans son portefeuille de produits de pneus pour deux-roues et spécialités


Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques

2 thoughts on “Une moto électrique pour la police de Sherbrooke

  1. Bonjour,
    L’actuel maire de Sherbrooke n’est non pas Steve Lussier mais bien une mairesse du nom d’Evelyne Beaudin.
    Salutations.

    1. Bonjour Mme Dumont,
      L’article Une moto électrique pour la police de Sherbrooke est tiré des archives du magazine Moto Journal Vol. 49 No. 7 qui est paru en 2020. C’est pour cela que Steve Lussier est mentionné. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.