La veste gonflable pour la moto – Une protection optimale en cas de chute

PAR Posted on

En cas de chute ou de collision, outre les blessures à la tête, les blessures à l’abdomen, au thorax ou à la colonne vertébrale sont les plus graves. Ces dernières peuvent même entraîner le décès. Le système de coussin gonflable de sécurité, porté en gilet sur le blouson ou directement intégré au vêtement, est une protection fiable pour protéger efficacement le haut du corps. Il protégera les vertèbres cervicales, les vertèbres dorsales, les vertèbres lombaires, la cage thoracique et l’abdomen. Bien qu’il ne protège pas de tout, il sauvera la vie du motocycliste dans la plupart des cas de chute ou d’impact à basse et moyenne vitesse.

Le système de coussin gonflable de sécurité se présente sous la forme d’un blouson ou d’un gilet de moto et il est équipé d’une cartouche de gaz sous pression et d’un déclencheur. Une fois gonflé, le coussin absorbe l’énergie générée par le choc sur le même principe que les coussins gonflables d’une voiture. La couche de gaz permet d’absorber l’impact en réduisant le choc. Contrairement aux coussins gonflables d’une automobile, celui de la veste de moto reste en pression une dizaine de secondes et se dégonfle ensuite progressivement, permettant ainsi de protéger le motocycliste durant toute la glissade, qui peut durer plusieurs secondes.

Sur le marché, il existe présentement trois types de systèmes de coussin gonflable, soit le système filaire, le système sans fil radiocommandé et le système de déclenchement sans fil autonome.

Le système de coussin gonflable filaire

Le blouson ou le gilet est relié à la moto par un câble. Le câble est une sangle réglable qu’il faut attacher sur une partie fixe de la moto, de préférence à l’arrière du motocycliste. Au moment d’une chute ou d’un impact, dès que le motocycliste est éjecté de la moto, la tension exercée sur le câble actionne un mécanisme qui déclenche le gonflage du coussin de sécurité. Le motocycliste se trouve ainsi protégé de l’impact sur la chaussée, de la glissade et du choc contre un éventuel obstacle rencontré lors de la chute.

Le système de coussin gonflable filaire peut s’avérer également efficace en cas de choc direct contre un véhicule survenant à moins de 50 km/h, à la condition d’un déclenchement immédiat du système. Bien que le temps de gonflage puisse varier selon les modèles, c’est toutefois la tension du câble qui va activer le gonflage qui est déterminante. Ainsi, le temps de détection peut être plus long selon si le câble est plus ou moins placé correctement. Par conséquent, un câble pourrait prendre plus de temps à se tendre, ce qui pourrait ne pas protéger efficacement le motocycliste lors d’un impact direct, mais qui serait suffisant si le motocycliste chute seul et glisse loin de la moto.

Lorsque le coussin gonflable filaire s’est déclenché et qu’il n’est pas déchiré, il suffit de remplacer la cartouche de gaz. Vous pouvez alors le remettre en état sans faire appel au fabricant. Si le vêtement paraît endommagé, il ne peut plus être utilisé. Il vous faudra alors le changer.

L’avantage des modèles avec câble est qu’ils sont moins chers à l’achat et qu’ils offrent une fiabilité mécanique.

La technologie sans fil radiocommandée

Cette technologie nécessite l’installation de capteurs directement sur la moto. Le système est relié à la moto par onde radio et non par un câble. Ce sont les capteurs installés sur la moto qui commandent le déclenchement du coussin gonflable. Quand le système sur la moto détecte une situation d’accident, comme une inclinaison anormale ou une forte décélération, il envoie un ordre par onde radio qui déclenche le gonflage du coussin.

Après une chute ou une collision, une fois que vous aurez vérifié que le système électronique de la moto et le vêtement n’ont pas été endommagés, vous devrez faire appel à l’installateur du système qui validera que le coussin gonflable est intact. Le cas échéant, il remplacera la bonbonne de gaz et les piles.

La technologie sans fil autonome

Avec la technologie sans fil autonome, les capteurs sont directement intégrés au blouson ou au gilet. En fait, des gyroscopes et des accéléromètres analysent en temps réel la position et le comportement du motocycliste. Lorsque les capteurs détectent une situation d’accident, le système déclenche le gonflement du coussin.

Le système de gonflement utilisé pour cette technologie est différent puisqu’il s’agit d’un système pyrotechnique, identique à celui qu’on trouve dans les voitures. Cette technologie permet d’atteindre des temps de gonflage beaucoup plus rapides qu’avec un système à cartouche de gaz sous pression. Ainsi, le temps de la mise à disposition de la protection du début de la chute au gonflage complet s’en trouve réduit, que ce soit pour une perte de contrôle ou lors d’une collision avec un véhicule ou un obstacle fixe. Cette technologie est efficace, mais elle est plus dispendieuse.

Après une chute ou un impact, vous devez d’abord vous assurer que le blouson ou le gilet n’a pas été endommagé. Ensuite, selon le fabricant, dans certains cas, vous n’aurez qu’à remplacer la cartouche vous-même. Dans d’autres cas, vous devrez envoyer votre vêtement chez le fabricant afin qu’il vérifie le coussin gonflable et remplace le générateur de gaz.

Le coussin gonflable ne protège pas de tout et en toutes circonstances

Il faut toutefois savoir qu’un blouson ou un gilet gonflable possède des limites, puisqu’il ne pourra pas toujours vous protéger de tout et en toutes circonstances. D’abord, il ne protège que le tronc. Ainsi, vous devez également porter en tout temps vos équipements de protection de base. Des vêtements munis de coques de protection aux articulations assureront une protection supplémentaire aux coudes, aux genoux, aux épaules et aux hanches.

Ensuite, le blouson ou le gilet gonflable protégera contre des chocs contondants, mais ne protégera pas contre un impact avec un objet pointu ou coupant qui pourrait percer le coussin gonflable. Le coussin gonflable ne servirait alors à rien. Les plaques de protection dorsale et thoracique conservent donc leur utilité.

Enfin, le coussin gonflable pourrait ne pas se déclencher. Le mécanisme de déclenchement, qu’il soit mécanique (par câble) ou électronique, pourrait ne pas fonctionner, et ce, pour toutes sortes de raisons (la batterie d’un gilet autonome est en panne, l’algorithme d’un gilet électronique ne comprend pas les circonstances de la chute, le gilet peut devenir périmé, etc.).

Quelques conseils

Avant d’acheter un blouson ou une veste gonflable, prenez le temps de bien vous informer afin de choisir le vêtement et la technologie qui vous convient le mieux. De plus, assurez-vous qu’il offre une protection optimale au niveau des vertèbres cervicales.

Optez pour un blouson ou un gilet gonflable de couleur voyante et muni d’éléments réfléchissants afin d’être plus visible pour les autres usagers du réseau routier.

Il est déconseillé de porter un sac à dos sur un blouson ou une veste gonflable puisqu’il empêcherait le système de se gonfler normalement, rendant ainsi la protection inefficace.

Il faut éviter de placer entre le gilet gonflable et votre corps tout objet dur ou pointu qui pourrait vous blesser au moment du gonflement, comme un téléphone portable ou un trousseau de clefs placé dans une poche intérieure du blouson.

En terminant, un vêtement muni d’un système de coussin gonflable de sécurité demeure une protection recommandée pour le motocycliste et, bien sûr, il doit toujours être porté en complément des équipements habituels.

Pour obtenir davantage d’informations, visitez le saaq.gouv.qc.ca/moto.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec

Photo principale : Helite Airbag Technology Expert

 

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Les moteurs Kawasaki canadien dévoile son modèle le plus avancé à ce jour


Nouveaux modèles « sportives classiques » et « hyper-dénudées » de Yamaha


DAB Motors collabore avec Burberry pour présenter une édition limitée de son Concept-E RS


Honda accueille la Navi 2022 au Canada


10 points à retenir sur la Husqvarna Norden 901


Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *