À bas le snobisme! Quand un péteux de broue se fait jouer un bon tour!

PAR Rusty Mitchum Posted on

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais je possède une moto. En fait, j’ai trois motocyclettes, mais celle dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est celle que ma femme Janet m’a donnée à Noël il y a quelques années. C’est une Harley-Davidson. J’ai toujours voulu une Harley, mais j’étais trop cheap pour m’en acheter une moi-même, alors Janet m’en a fait cadeau. Je l’adore. Je l’ai appelée Dixie. Comment? Vous n’avez pas donné de nom à votre moto?

Quoi qu’il en soit, comme je le disais, j’adore Dixie. Quand je suis à la maison et que la météo est bonne, je vais me promener avec Janet sur ma Harley. Généralement, on ne va pas très loin parce que je suis souvent à l’extérieur, mais on essaie de rouler aussi souvent que possible.

Il y a beaucoup d’amateurs de Harley qui pensent que si vous ne roulez pas sur une Harley, vous n’êtes pas un vrai biker. Et il y a aussi des bikers qui pensent que si vous roulez sur une Harley, vous roulez sur une poubelle. Personnellement, je trouve que toutes les motos sont cool. Peu importe la marque ou le style. Les Harley sont mes préférées, mais je comprends que ce ne soit pas le cas pour tout le monde. En fait, parmi tous mes amis motocyclistes, il y en a seulement quelques-uns qui roulent en Harley, et certaines de leurs machines sont beaucoup plus belles que la mienne. Si je vous raconte tout cela, c’est pour mettre en contexte ce qui m’est arrivé récemment…

Ce jour-là, j’étais revenu tôt du boulot (le jour, je suis un représentant commercial plutôt réservé; le soir, je change de vêtements, je mets ma cape et j’écris des chroniques éclatées) et j’avais enfilé mon équipement de pilotage (T-shirt, jeans, bottes) pour aller faire une promenade au guidon de Dixie. Janet avait laissé une note disant qu’elle était partie au salon de beauté et qu’elle serait de retour plus tard; bonne occasion pour aller rouler un peu et me changer les idées.

Après un petit moment, Dixie s’est mise à toussoter pour me dire qu’elle allait bientôt manquer d’essence. Je me suis penché pour mettre le robinet du réservoir sur la réserve et j’ai roulé jusqu’à la prochaine station-service. Une fois à la pompe, j’ai éteint le moteur, glissé ma carte de crédit dans le lecteur et j’ai fait le plein. Juste comme je terminais, j’ai entendu un bourdonnement derrière moi. C’était un homme du même âge que moi environ, au guidon d’une superbe moto exotique. Il s’est arrêté à la pompe voisine de la mienne et il est descendu de sa machine. Ensuite il a enlevé son casque, il a regardé ma moto et a commencé à faire le plein.

  • Super belle moto, que je lui dis.

Il me répond sur un ton un peu snob : « Oui c’est vrai. C’est le plus récent modèle et il est équipé avec tous les accessoires imaginables. En plus, ajoute-t-il en regardant Dixie, il est silencieux. » Et il me demande « C’est un Harley? », en prononçant le mot Harley comme s’il avait du poison dans la bouche.

  • Oui monsieur!, que je lui réponds fièrement.
  • Ouais, dit-il, je ne vois pas ce qu’il y a de si extraordinaire à propos des Harley.

Moi je n’avais rien dit contre sa moto et lui, il commençait à m’énerver en parlant de Dixie comme ça. C’est à ce moment-là que j’ai vu une automobile qui s’approchait lentement de la moto de mon interlocuteur. C’était Janet. Elle était en route vers la maison et elle m’avait reconnu à la station-service. Ce qui s’est passé par la suite n’aurait pas pu être mieux, même si on avait essayé de le planifier à l’avance.

Janet est passée lentement à côté de l’autre moto et le gars l’a regardée en souriant. Je ne peux pas le blâmer, Janet sortait tout juste du salon de beauté et elle était resplendissante.

Elle lui a souri aussi et elle a continué lentement jusqu’à ma moto.

  • Bonjour!, me dit-elle avec sa voix la plus sexy. C’est un Harley?
  • Oui madame!, dis-je avec un grand sourire.
  • J’adore les Harley!

Je continue à jouer le jeu et lui réponds : Vous avez bien raison.

  • Je sais, dit-elle, les Harley ont quelque chose de spécial.
  • Vous trouvez vraiment?
  • C’est clair, dit-elle. Mais je n’ai jamais eu la chance d’en essayer une.
  • Ah non? Dans ce cas-là, j’ai peut-être une solution. Si vous voulez, laissez-moi votre numéro et je vous appellerai un jour pour qu’on fasse une promenade.
  • J’ai une meilleure idée, dit-elle. J’habite tout près d’ici, vous pourriez me suivre jusqu’à la maison tout de suite.
  • Je réponds que je ne sais pas trop…
  • S’il vous plaît!, dit Janet, vous ne le regretterez pas.
  • Je lui fais un grand sourire et je réponds : OK. D’accord!

Dès que Janet s’est éloignée un peu, je me suis retourné pour voir la tête de l’autre gars. Wow, j’aurais payé cher pour avoir une photo de sa gueule à ce moment-là. Il avait la bouche ouverte tellement grand que son menton touchait presque à sa boucle de ceinture. Puis il a tourné les yeux vers moi.

J’ai souri et je lui ai dit : Ça doit être à cause du Harley.

Suivez Rusty Mitchum sur Facebook : https://www.facebook.com/rusty.mitchum

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Les moteurs Kawasaki canadien dévoile son modèle le plus avancé à ce jour


Nouveaux modèles « sportives classiques » et « hyper-dénudées » de Yamaha


DAB Motors collabore avec Burberry pour présenter une édition limitée de son Concept-E RS


Honda accueille la Navi 2022 au Canada


10 points à retenir sur la Husqvarna Norden 901


Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *