La CMA et le MCC travaillent ensemble pour soutenir l’équipe du Canada au Trial des Nations

PAR Posted on

Discussions conjointes en cours pour un nouvel avenir pour le sport motocycliste canadien

Communiqué de presse de la Confédération des Motocyclistes du Canada (CMC)

Le Canada compte actuellement deux organismes sans but lucratif bien établis pour le motocyclisme. D’un côté, la Canadian Motorcycle Association (CMA) a été fondée en 1946. Depuis 1950, la CMA est la filiale canadienne de la Fédération Internationale de Motocyclisme, mieux connue sous le nom de FIM, l’Organisme Mondial pour la moto.

De l’autre côté, la Confédération motocycliste du Canada (CMC), en anglais Motorcyclists Confederation of Canada (MCC), a débuté en 2004 en tant qu’alliance de fabricants et distributeurs pour servir les motocyclistes et la communauté motocycliste au Canada. Leur objectif est de favoriser la croissance et le développement du motocyclisme, faire pression pour des changements à la législation restrictive, et promouvoir la sécurité à moto partout au Canada.

Aujourd’hui, les deux organisations entrent dans l’histoire avec l’annonce d’un protocole d’accord entre CMA et MCC pour travailler ensemble, en particulier en soutien à l’équipe canadienne au Trial des Nations 2021 qui se tiendra au Portugal. Le MCC s’est engagé à soutenir financièrement pour compenser les frais de transport des machines, de l’équipement et des participants, l’hébergement, l’inscription, et autres dépenses.

Le 22 juillet dernier, la CMA a annoncé qu’une équipe de trois coureurs était sélectionnée pour représenter le Canada au Trial des Nations FIM de cette année à Gouveia, au Portugal, du 17 au 19 septembre. Le directeur de l’équipe Derek Thomas a déclaré : « … le Trial des Nations a été la meilleure opportunité pour nos membres et pour la CMA de commencer un engagement à plus long terme envers la communauté canadienne du trial, les fédérations étrangères et la FIM qui supervise le sport. Nous désirons créer un tremplin pour permettre aux hommes et aux femmes d’avoir l’opportunité de découvrir ce sport dans le futur. »

Pour ceux qui ne connaissent pas le trial, ce sont des épreuves de passage d’obstacles qui se déroulent à basse vitesse. Les motos utilisées sont spécifiques. Elles sont extrêmement légères et sans selle, car le pilote évolue debout sur les repose-pieds. Les concurrents doivent passer les obstacles sans mettre le pied à terre, sous peine de recevoir une pénalité d’un point. Le sport est plus populaire aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne, et il y a des participants dans le monde entier.

Avec ce protocole d’accord, l’avenir du motocyclisme au Canada semble très prometteur. La CMA et la MCC se sont engagées conjointement à se réunir sur une base mensuelle en 2021 pour explorer les options visant à déterminer la ligne de conduite la meilleure et la plus avantageuse.

MCC: motorcycling.ca

CMA: motorcyclingcanada.ca

Photo : Félix et Michel Fortin-Bélanger en Trial urbain 2019 au Mexique par Paul-Yvan Bélanger.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *