La SAAQ dévoile 14 recommandations pour améliorer la sécurité des motocyclistes

PAR Moto JournalPosted on

Dans le but d’améliorer la sécurité routière chez les motocyclistes, la SAAQ et les membres du comité d’experts sur la sécurité des motocyclistes ont dévoilé un rapport contenant 14 recommandations que se sont engagés à mettre en œuvre la SAAQ, ses partenaires et les principaux acteurs du milieu de la moto.

Les travaux ont porté dans un premier temps sur l’analyse des circonstances entourant le décès de 189 motocyclistes impliqués dans 182 accidents survenus entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016.

Parmi les 14 recommandations, notons :

  • l’application de nouvelles règles d’accès à la conduite d’une motocyclette
  • l’imposition de la règle du zéro alcool pour tous les apprentis motocyclistes, comme c’est le cas pour la conduite d’un véhicule de promenade
  • la poursuite de la sensibilisation des autres usagers de la route à la présence des motocyclistes
  • le déploiement d’actions de sensibilisation s’adressant aux motocyclistes qui porteront sur les principales causes des accidents et le recours à des porte-paroles crédibles et influents pour souligner les bonnes pratiques et les bons comportements motocyclistes
  • la poursuite de la veille sur les nouvelles technologies pouvant améliorer la sécurité des motocyclistes

« Les statistiques du bilan routier concernant les motocyclistes sont préoccupantes. Ces derniers sont surreprésentés. Il me paraît donc incontournable d’agir rapidement. C’est pour cette raison que j’ai demandé à la Société de me proposer des mesures qui permettront au gouvernement d’améliorer la sécurité des motocyclistes sur la route. Les nouvelles mesures que nous mettrons en place s’inscrivent directement dans cette volonté. », explique François Bonnardel, ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Faits saillants :

Principaux constats de l’analyse des accidents mortels

  • Sur les 182 accidents, 48,9 % impliquaient un seul véhicule, soit la moto.
  • Les motos à risque sont largement surreprésentées (25,3 % des motos impliquées dans les accidents mortels, alors qu’elles ne représentent que 4,5 % du parc de motos).
  • 37,9 % des conducteurs de moto possédaient depuis moins de 5 ans un permis comportant une classe qui autorise la conduite d’une moto.
  • 57,9 % des propriétaires de moto impliqués dans un accident possédaient leur moto depuis moins de 2 ans.
  • 66,7 % des conducteurs avaient commis au moins une infraction entraînant l’inscription de points d’inaptitude à leur dossier de conduite au cours des 10 ans précédant leur accident.
  • Les causes ayant été le plus fréquemment citées par les policiers comme principales causes probables des accidents sont la vitesse (32,9 %), l’omission de céder le passage (12,6 %) et la distraction ou l’inattention (9,6 %).
Pour consulter le rapport :

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



KTM annonce le 4e KTM ADVENTURE Rally Canada


La SAAQ dévoile 14 recommandations pour améliorer la sécurité des motocyclistes


Le Salon de la moto de Québec a attiré 14 000 passionnés


La moto réduit le stress et améliore la concentration


Harley-Davidson présente son nouveau CVO Road Glide 2020


Harley-Davidson dévoile le Fat Boy 30e anniversaire

2 thoughts on “La SAAQ dévoile 14 recommandations pour améliorer la sécurité des motocyclistes

  1. Si le gouvernement prendrait un peu de l’argent de nos plaques pour les réparations des routes sa aidera beaucoup.

  2. la condition des routes demande trop d attention de la part des motos ce qui nous distrait et nous rend moins attentif a la circulation ( vraiment dangereux )

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *