Bridgestone Battlecruise H50: Confortables et collants

PAR Éric MénardPosted on

Les nouvelles gommes de Bridgestone pour V-twin américaines promettent performance et durabilité.
La moto évolue à vitesse grand V et on retrouve de plus en plus de technologie dans les nouveaux modèles. Nos motos sont plus puissantes, freinent plus fort et ont des cadres de plus en plus évolués. Mais peu importe le nombre de moyens de les rendre plus sécuritaires, si on n’a pas de bons pneumatiques, on risque de se retrouver dans le décor en moins de deux à la moindre erreur de pilotage ou sur des chaussées exigeantes, ce qui ne manque pas au Québec.

La compagnie Bridgestone rafraîchit constamment sa gamme de pneus pour motos. En janvier dernier, c’était le pneu pour motos sport Battlax S21 qui était lancé et, tout dernièrement, les Japonais ont rappliqué avec leur premier pneu conçu expressément pour les motos V-twin américaines : le Battlecruise H50. Ils offrent toujours un autre modèle pour les cruisers métriques, mais le H50 est conçu pour les exigences des grosses américaines.

Grâce à leur nouvel appareil Ultimate Eye originellement conçu pour les pneus de Formule 1 et de MotoGP, les ingénieurs peuvent simuler parfaitement les conditions d’une utilisation à long terme sur route. Ils sont capables de calculer le niveau de traction, de dégagement de chaleur, de friction et d’usure des pneus qu’ils développent ou ceux de leurs compétiteurs. Les représentants de la compagnie nous ont expliqué qu’ils prennent environ cinq ans pour concevoir, dessiner et développer les patrons des pneus qu’ils lancent.

La première vague de H50 sera tout d’abord les pneus de plus petites dimensions destinés aux cruisers légères comme la Indian Scout ou la Harley-Davidson Sportster. C’est donc une flotte de Scout et de Harley Dyna et Sportster qui nous attendait sous les palmiers d’Orlando en octobre dernier. Nous nous sommes lancés sur une courte randonnée de 80 kilomètres sur des routes de différentes catégories. Nos guides nous ont tout d’abord amenés sur une typique autoroute américaine ceinturant la région. Nous avons tout de suite pu constater la douceur de roulement à haute vitesse du Battlecruise. Ensuite, nous avons bifurqué vers des routes secondaires comportant peu de virages, mais avec des surfaces plus raboteuses que les autoroutes. Là aussi, le pneu réagissait bien. Combiné avec l’agréable confort des suspensions de la Scout que je pilotais, je ne ressentais pas du tout les imperfections de la route. Nous avons ensuite eu droit à une petite route comportant des courbes de moyen rayon où nous avons pu repasser à quelques reprises pour la session de photos et de vidéos. J’en ai profité pour tester les capacités du pneu à moyenne et haute vitesse. Celui-ci me donnait une bonne rétroaction et un agréable sentiment que ça collait bien, peu importe la vitesse à laquelle je prenais la courbe. Pas de sautillement, pas de sentiment de perte de traction, pas de flottement sur la ligne de courbe. Le pneu est planté sur sa trajectoire. De plus, selon les compliqués calculs des ingénieurs, on nous a montré que le Battlecruise H50 demande aussi moins de pression sur le guidon pour tourner.

Pour nous démontrer à quel point ce pneu était différent, ils avaient aussi pris soin de monter deux motos avec le pneu de leurs compétiteurs. Je n’ai pas constaté une si grande différence quant au confort de roulement en ligne droite, mais dans les courbes, les différences étaient nettes. Dès que j’ai poussé sur le guidon, j’ai ressenti une plus grande résistance au changement de direction. Une fois sur l’angle, j’ai ressenti beaucoup plus de vibrations, comme si le rebord du pneu pliait plus facilement. Ceci a évidemment eu une répercussion sur ma vitesse en courbe, et ma confiance. Comme quoi un pneu plus performant est un gage de paix d’esprit.

La seule facette qu’on n’a pas pu tester est la durabilité du pneu. On veut un pneu qui assurera une bonne performance, mais qui durera aussi longtemps. C’est l’une des facettes les plus importantes quand il s’agit de choisir un pneu, surtout pour une cruiser. Les responsables de Bridgestone nous ont assuré que, selon leur Ultimate Eye, ce Battlecruise H50 offrait à ses propriétaires une durabilité parmi les meilleures sur le marché sans laisser de côté la performance. De plus, Bridgestone offre une garantie contre les hasards de la route plutôt intéressante.

Les premiers H50 disponibles depuis janvier seront les modèles pour les plus petites V-twin. Le reste de la gamme des grandeurs offertes sera mis en marché en janvier 2018.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada