Spécial Intermot 2016

PAR Marc ParadisPosted on

BMW R nineT Racer et Pure
Après avoir dévoilé une version Scrambler l’an dernier, c’est une déclinaison Café racer qui nous est offerte par la marque bavaroise pour 2017. Bien qu’elle semble tout droit sortie de la BD Joe Bar Team (Lévrier Noir), cette racer est mue par le même Flat Twin air et huile de 1170 cm3 qui équipe les R nineT depuis leur introduction en 2014. Côté échappement, nouveauté sur la R nineT Racer, sur le côté gauche un simple silencieux vient parfaire la ligne d’échappement en acier inoxydable poli.

Refonte pour la Kawasaki Ninja 650
Inchangée depuis 2012, Kawasaki se devait de remettre au goût du jour l’une des meilleures valeurs dans le marché des motos sportives d’initiation. La motorisation a été optimisée au niveau des bas et mi-régimes avec pour but une amélioration de l’agrément de conduite. Côté partie cycle, un nouveau cadre treillis jumelé à un bras oscillant en aluminium permettent au châssis de réduire son poids de 19 kg. L’amortisseur arrière déporté qui caractérisait la 650 se retrouve maintenant en position horizontale avec un système de biellettes similaire à celui qu’on retrouve sur la ZX-10R.

Triumph Street Cup
Très largement inspirée de la Street Twin lancée l’an dernier, cette nouvelle Café racer nous arrive déjà tout équipée des accessoires habituellement ajoutés par leur propriétaire. Selon Triumph, la Street Cup offre une maniabilité plus sportive, plus dynamique que la Street Twin. Le pilote est donc assis plus haut et plus en arrière, tandis que le nouveau guidon Ace est plus bas et plus en avant.

Yamaha FZ-09, des airs de famille?
Bien qu’à première vue rien ne semble bien révolutionnaire en ce qui a trait à son allure (mise à part sa nouvelle optique d’inspiration FZ-10), le millésime 2017 de la FZ-09 constitue la première évolution depuis son lancement en 2013.

L’évolution n’est pas seulement qu’esthétique, la fonction anti-dribble, qui évite les tressautements de la roue arrière en cas de forte décélération avec le frein moteur de même que le QSS (Quick Shift System) bien apprécié des pilotes de R1 font maintenant partie de l’équipement standard. Pour ceux qui ne sont pas familiers, ce système permet au pilote de monter les rapports plus rapidement sans débrayer. Côté suspension avant (qui a souvent été critiquée), les fonctions et réglages de compression et détente sont différenciés (compression à gauche, détente à droite), ce qui amènerait un comportement plus efficace.

Retour de la série SS chez Ducati
Il fut une époque lointaine où la gamme sportive chez Ducati (avant l’arrivée de la 916) reposait sur la lignée des SS. Aujourd’hui, cette nouvelle Super Sport 939 se veut un retour aux sources pour la marque de Bologne. Motorisée par le bicylindre en L de la Hypermotard, la partie cycle reste quant à elle fidèle au cadre treillis en acier associé à un monobras oscillant en aluminium. Les suspensions sont confiées à Marzocchi (fourche) et à Sachs (amortisseur) sur la version standard. La SuperSport S a droit à des éléments Öhlins.

Honda CBR 1000 RR 2017
Deux chiffres : 192 ch (la Panigale 1299 en fait deux de moins) et 195 kg (tous pleins faits). Le silencieux en titane n’y est pas pour rien. Côté suspension, rien de moins que des éléments Öhlins semi-actifs. La fourche NIX30 et l’amortisseur TTX36 possèdent trois modes de réglage (circuit, sport route et confort). Chaque mode correspond à un usage et le pilote bascule d’un mode à l’autre à l’aide d’une commande au guidon, encore plus d’ajustements sont disponibles manuellement.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent