Comment choisir votre première moto

PAR Société de l’assurance automobile du QuébecPosted on

Avant d’acheter votre première moto, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs, car chaque type de moto a ses avantages et ses inconvénients. Pour éviter de faire un mauvais choix, posez-vous d’abord quelques questions et évaluez bien chacun des éléments suivants.

•    L’usage
Utiliserez-vous votre moto pour le transport en ville, sur de courts trajets avec des arrêts fréquents, ou plutôt pour de longues randonnées sur les routes de campagne et les autoroutes durant les fins de semaine? Aurez-vous souvent un passager derrière vous?

•    La position de conduite
Préférez-vous une position de conduite sportive, plus droite ou plutôt ergonomique pour plus de confort sur de longues distances?

•    Votre gabarit
Êtes-vous plutôt grand et costaud ou au contraire plutôt de petite taille? La hauteur, le poids et la cylindrée de la moto doivent être compatibles avec le gabarit du conducteur, en fonction de sa grandeur et de son poids, afin d’assurer le maximum de confort, de maniabilité et de sécurité.

•    Votre expérience et votre habileté
Évaluez bien vos compétences et respectez les étapes de votre apprentissage. Choisissez une moto adaptée à vos aptitudes et à votre expérience de conduite. Pour débuter, une moto dont la cylindrée et le rapport poids/puissance sont adaptés vous permettra d’acquérir de l’expérience et de la confiance en toute sécurité.

•    Votre budget
Votre budget déterminera votre choix entre une moto neuve ou d’occasion ainsi que le type de moto. Le budget que vous vous fixez doit inclure les coûts relatifs à l’achat d’un casque, de vêtements de protection et des accessoires que vous comptez ajouter à la moto, ainsi que les frais associés à l’entretien de la moto. Votre sécurité et votre confort en dépendent, ne lésinez pas sur ces éléments.

Types de motos de route

1.     Routière standard (roadster/naked bike)
La moto routière standard se situe entre les modèles « tourisme » et « sportive ». Elle est plus légère et maniable que les modèles de tourisme. Malgré qu’elle soit puissante, elle demeure moins performante que la sportive, mais plus confortable. Elle convient davantage aux déplacements en milieu urbain. La routière standard impose une position de conduite facile à adopter, bien qu’elle ne soit pas très confortable sur de longues distances. Elle s’adresse tant au motocycliste débutant qu’expérimenté. Toutefois, comme certains modèles peuvent être très puissants, il est important que la cylindrée et le rapport poids/puissance correspondent à l’expérience de conduite du motocycliste.

2.     Boulevardière (cruiser/custom)
En raison de la hauteur de la selle, de la position des repose-pieds et du guidon, la boulevardière impose parfois une position de conduite amenant le motocycliste à arquer le dos. Le poids de ce type de moto peut également la rendre plus difficile à manier. Bien que l’absence de carénage la rende moins confortable à haute vitesse, le moteur permet d’atteindre des vitesses permettant des déplacements interurbains, et ce, malgré qu’il ne soit généralement pas axé sur la performance. De plus, le transport de bagages est limité, par comparaison au modèle de tourisme. La boulevardière peut s’adresser tant au motocycliste débutant qu’expérimenté. Toutefois, il est important que la position de conduite imposée par la configuration du modèle et le poids correspondent à l’expérience de conduite du motocycliste.

3.     Tourisme (touring)
Principalement axée sur le confort, tant pour le conducteur que le passager, et la commodité (bagages), la moto de tourisme est principalement destinée aux déplacements sur de longues distances. Lourde, puissante et plus difficile à manier, elle peut s’avérer moins adaptée au contexte de la circulation urbaine. En raison de son gabarit, de son poids et des habiletés requises pour la piloter à basse vitesse, elle s’adresse au motocycliste expérimenté.

4.     Sportive
La moto sportive est maniable, puissante et principalement axée sur la performance. Elle est peu confortable pour les longs trajets du fait de la position de conduite qu’elle impose, qui amène le conducteur à faire reposer son poids principalement sur ses poignets. La moto sportive s’adresse davantage au motocycliste expérimenté, voire chevronné, en raison de la puissance de son moteur et de ses accélérations ainsi que des habiletés requises pour la conduire à basse vitesse.

5.     Double usage
Cette moto tout-terrain est homologuée pour une utilisation sur la route. Souvent de petite cylindrée, elle est polyvalente grâce à sa légèreté. Elle est résistante puisqu’elle est conçue pour une conduite en terrain accidenté. N’étant pas axée sur le confort, elle est toutefois moins adaptée aux longs trajets. Très maniable, la moto double usage s’adresse tant au motocycliste débutant qu’expérimenté.

Pour plus d’information : www.saaq.gouv.qc.ca/guidemoto.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada