Dunlop RoadSmart II

PAR Guy CaronPosted on

Je suis difficile quand il est question de pneus! Surtout pour des pneus sport- tourisme; je veux une bonne traction tant sur le sec que sous la pluie, un comportement sain et une conduite précise ainsi qu’un roulement doux… sans oublier que le rendement kilométrique doit y être! Dans un passé pas si loin- tain, il était impossible de retrouver ces qualités réunies dans un seul pneu. Un pneu sportif offrait généralement une direction légère et une bonne traction, mais au prix de l’usure rapide et d’une stabilité mise à l’épreuve lorsque poussé sous le poids d’une moto chargée avec passager et bagages. Les pneus plus durables étaient conçus pour supporter la charge et durer longtemps, mais les carcasses rigides ne s’accordaient pas bien avec le pilotage dynamique et les gommes de ces pneus pouvaient vous donner des sueurs froides à leurs limites plus facilement atteignables. Les fabricants ont fait des pas de géant dans ce domaine depuis quelques années. Et depuis un an, Dunlop nous propose les Roadsmart II. Selon la firme anglo-américaine, ils sont supérieurs en tout point à la version précé- dente. Pour en avoir fait l’essai, j’ai de bons souvenirs des Roadsmart de première génération; bonne maniabilité, très bonne traction sur le sec et bon rendement en kilométrage. Le comportement sous la pluie était correct mais pas au niveau des meilleurs pneus de ce créneau. Dunlop affirme avoir perfectionné le roule- ment grâce à une ceinture radiale sans joint, et d’avoir raffiné le profil pour par- faire la maniabilité, mais aussi augmenter l’empreinte au sol tout en améliorant l’évacuation de l’eau avec des sculptures optimisées. Dès les premiers kilo- mètres, j’ai remarqué que les Roadsmart II absorbent très bien les bosses et autres irrégularités qui sont le lot de nos routes, et ce, même sur une moto légère comme la mienne qui fait 220 kg tous pleins faits. Conçus pour être montés autant sur des motos plus lourdes comme les R1200 GT, ST1300 ou FJR 1300 que sur des motos de type roadster ou sport, les Dunlop visent un large marché. Pour ce qui est de la maniabilité, ils tiennent la promesse d’offrir une direction légère et prévisible, que ce soit sur de petites inclinaisons à vitesse modérée ou encore en attaquant les virages avec plus de fougue, même en freinant sur l’angle. La moto s’inscrit intuitivement dans les virages, le pneu avant transmet une sensation neu- tre et ne demande presque aucune correction pour m’amener sur la trajectoire choisie. Avec la semelle à deux gommes du pneu arrière, la traction disponible est très respectable, amplement suffisante sur la route, et peut être comparée à celle des pneus sport d’il y a quelques années seulement. Dunlop explique qu’avec le nouveau dessin des sculptures, la dispersion de l’eau par le pneu avant est si bonne que cela permet de garder une bande presque continue sur le centre du pneu arrière, ce qui est en grande partie le secret de la longévité accrue. Après avoir roulé quelques milliers de kilomètres sous la pluie, parfois diluvienne, je peux confirmer que le principe fonctionne. Les Roadsmart II sont donc une nette amélioration face aux Roadsmart précédents que ce soit au niveau du confort, de la maniabilité, de la performance tant sous la pluie que sur pavé sec, et tout cela en offrant une vie utile que j’estime d’environ 25 % supérieure selon mes observa- tions. Sans oublier une conduite plaisante et douce, un point important pour moi, car j’aime me faire plaisir lorsque j’enfourche ma moto!
Disponible en différentes tailles pour roue de 17 ou 18 pouces Prix suggérés de 219,99 $ à 331,99 $.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent