Hesketh renaîtrait de ses cendres

PAR Moto JournalPosted on

Les amateurs de Formule 1 les plus âgés se souviendront de ce lord anglais qui, de 1973 à 1978, posséda sa propre écurie de F1 qui allait même jusqu’à remporter un Grand prix en 75 avec James à son volant. Après cette coûteuse aventure, le lord décida de donner son nom à une moto de luxe à tirage limité. La Hesketh V1000 mue par un V-Twin à 90 degrés quatre soupapes par cylindre et double arbre à cames en tête prit vie en 1980, elle se voulait la Jaguar des motos anglaises… Malheureusement, elle ne vit jamais la chaine de production, se contentant de survivre grâce à l’initiative de Broom Engineering, la compagnie qui conserva le nom Hesketh vivant durant toutes ces années. Jusqu’à tout récemment, tel était l’avenir de la marque, mais depuis que l’homme d’affaires Paul Sleeman a décidé de se porter acquéreur du nom, l’avenir semble plus prometteur. Ce dernier a la ferme intention de faire revivre le nom Hesketh, mais cette fois avec une machine à la fine pointe de la technologie des années 2000; des discussions auraient été entreprises avec Ilmor, Cosworth et Rotax. Pour l’instant, rien n’est encore établi, mais le principal intéressé parle d’une configuration V-twin de 1 000 cc (une version 1 200 devrait suivre) refroidie par liquide à injection de carburant qui devrait développer au moins 150 ch.

 

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques


Lancement de presse – Yamaha Ténéré 700 : Amusant, pur et simple


Découvrez les Ducati Scrambler 2022


Direction générale de la FMQ : à qui la chance?


Le Super Dirt Track à l’hippodrome de Trois-Rivières


Le scooter Honda Giorno légendaire d’inspiration européenne fait son retour au Canada