La route, ça se partage… les sentiers aussi!

PAR Moto JournalPosted on

« Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page. »
St-Augustin

À la fin août, lors d’une rencontre hebdomadaire des membres du forum RidAventure, en discutant avec mon copain Martin, il nous est venu une idée; pourquoi ne pas explorer les sentiers quad des Laurentides et aller voir de quoi a l’air la Trans-Zecs? On se met rapidement d’accord sur un itinéraire et la date, et le projet est enclenché!

Le forum RidAventure (http://www.ridaventure.ca) est un forum pour les amateurs de motos double usage, motos qui sont légales sur la route et parfois très bien adaptées à la conduite hors route, selon les modèles. RidAventure comprend maintenant plus de 1 000 membres et est le forum le plus actif dans le domaine de la moto double usage au Québec. Plusieurs randonnées y sont organisées durant la saison, et ce, pour tous les goûts. Les membres ont même créé l’échelle RidAventure qui sert à décrire l’état des sentiers et non le niveau de difficulté. Le forum étant axé sur l’entraide et le respect des membres, il en ressort une énergie très amicale et une source importante d’information pour tout double usagiste.

On prévoit visiter les sentiers des clubs quad Motoman, Paradis du quad Ouareau, Quad Loup, club quad Sainte-Anne-du-Lac, club VTT quad Village Hautes-Laurentides, club quad Hauts-Sommets et bien sûr parcourir la Trans-Zecs. La Trans-Zecs Hautes-Laurentides (TZHL) est située au nord du club quad Iroquois. Le sentier du côté sud est le prolongement du sentier interrégional 54 venant de Saint-Michel-des-Saints et se termine 365 km plus loin, dans le secteur nord-ouest de Mont-Laurier près de Ferme-Neuve. La plus grande partie de la TZHL est située dans les sentiers du club quad Hauts-Sommets. L’entrée se trouve à la zec Maison-de-Pierre.

Bien entendu, il faut aussi s’assurer d’avoir des vignettes de la FQMHR sur nos motos, ce qui nous permet de rouler dans les sentiers quad. En tant que membres de la direction de l’organisme Moto Trail Aventure, Martin et moi avions l’intention de visiter ces sentiers en préparation d’une randonnée qui sera organisée par Moto Trail Aventure en juin 2011. Moto Trail Aventure est un organisme sans but lucratif dont l’un des objectifs est de promouvoir l’accessibilité des motos double usage dans les sentiers du Québec. Nous travaillons conjointement avec la FQMHR afin de faire connaître les motos double usage aux clubs quad pour les faires accepter dans leurs sentiers. C’est donc une belle occasion d’aller explorer ces sentiers pour en évaluer les conditions et les services environnants pour la randonnée Moto Trail Aventure 2011. (Réf.
 http://www.mototrailaventure.ca/ )

On se donne rendez-vous le lundi 6 septembre vers 7 h au Tim Horton de Mascouche.                                              

Vers 7 h 30, c’est le départ. On se dirige vers Chertsey à la recherche de l’entrée des sentiers quad du club Motoman.
On trouve l’entrée en passant par le chemin Grande-Vallée et la rue des Marronniers.

Généralement, ces sentiers sont faits d’un mélange de sable et de roches. Le niveau de difficulté est relativement facile, mais comporte quelques montées avec de grosses roches qui demandent une très bonne expérience avec ces motos d’environ 500 lb.

La température est belle et les chemins sont superbes avec tout de même quelques bonnes montées techniques.
 
On poursuit notre exploration. Vous pouvez voir sur certaines photos le genre de cailloux qu’on trouve dans cette région. Comme vous vous en doutez, ça demande une certaine concentration pour se trouver une bonne ligne.

En arrivant à Notre-Dame-de-la-Merci, nous faisons une petite pause. À notre départ pour entrer dans les sentiers du club Ouareau pour aller vers Saint-Donat, on a rencontré quelques quads qui arrivaient de là. On leur a demandé quelles étaient les conditions des chemins. Ils nous ont dit que la dernière section qu’ils venaient de faire, donc celle où l’on se dirigeait, était assez difficile. Il y avait de bonnes côtes avec de la roche et la terre était humide et glissante.

On travaillera donc fort durant les prochains kilomètres!

Ça commence rapidement par de bonnes montées rocheuses avec un fond humide et glissant. Ce n’est pas ça qui nous arrête, mais on travaille fort et on tente de se trouver des lignes adéquates pour les montées accidentées. À un moment donné, on rencontre une affiche indiquant « SENTIER DANGEREUX – CIRCULATION À VOS RISQUES (TEMPORAIREMENT) ».
 
Oups, ça commence à se corser! Les montées deviennent de plus en plus glissantes et abruptes, malgré tout, on continue. Soudain, on arrive à un endroit où la côte est assez escarpée avec beaucoup de roches et une espèce de rocher en haut qui forme une marche de quelques pieds…

Habituellement quand on est à trois ou quatre, on peut se permettre de tenter ce genre d’obstacle. À deux, en début de journée, ce serait épuiser nos forces pour monter les motos, ce qui nous donnerait un handicap pour le restant de la journée.

Nous sommes encore au tout début de notre itinéraire. En regardant sur nos GPS, on constate qu’il y a un chemin qui longe ce sentier un peu à l’est. On décide de faire demi-tour pour aller contourner cette section et reprendre notre chemin un peu plus loin. Le gros avantage de nos motos, c’est qu’elles sont adaptées pour ce genre de sentiers mais aussi pour la route. Après quelques kilomètres, on retrouve effectivement le sentier qui traverse le chemin. Par la suite, c’est beaucoup moins accidenté et ça roule très bien.

On se dirige donc vers Saint-Donat pour avaler un petit lunch rapide avant de poursuivre. Ensuite, nous partons en direction de l’Ascension vers le club quad Loup. On passe par  le parc de Tremblant, secteur Rouge-Matawin via La Macaza.

En arrivant aux sentiers du club quad Loup, on a eu une drôle de surprise : c’était fermé avec des affiches dont on voyait l’envers seulement. L’inscription était de l’autre côté. On a traversé à pied. L’affiche disait que les sentiers (d’où l’on venait) étaient fermés pour la chasse du 4 septembre au 20 novembre! Les affiches que nous regardions étaient pour les membres du club quad Loup pour éviter qu’ils n’entrent dans cette zone. Il faut être vigilant pendant la période de la chasse. Les dates varient selon les zones et les armes permises.

Les sentiers du club quad Loup sont très beaux et faciles à rouler. Nous n’avons pas rencontré d’obstacles tout au long du parcours.

Nous nous sommes dirigés vers la zec Maison-de-Pierre. C’est là que se trouve l’entrée de la TZHL. Nous voulions emprunter le début de la TZHL pour nous rendre à la pourvoirie Beauregard pour y passer la nuit.

En arrivant à la zec Maison-de-Pierre, on s’informe pour les droits d’entrée et pour les accès à la TZHL. Les droits de passage pour la TZHL sont de 30 $. Ces droits sont bons pour toute la saison. Dans notre cas, ce sera de courte durée, car la TZHL ferme le 18 septembre pour la chasse.

On nous dit que la TZHL se prend par le chemin de la zec Maison-de-Pierre à environ 6 km. On parcourt donc cette distance tout en étant vigilant afin de ne pas manquer l’entrée de la TZHL. Effectivement, environ 6 km plus loin, on voit une affiche très visible qui indique la TZHL.
 
Un peu plus tard, après avoir circulé pendant quelques kilomètres sur la TZHL, on s’aperçoit que la Trans-Zecs est très bien indiquée avec des affiches signalant le chemin à suivre aux endroits stratégiques. Il est presque impossible de la manquer.

On nous avait expliqué que la pourvoirie était à environ 50 km de la zec Maison-de-Pierre, à plus ou moins une heure selon l’état des sentiers. Il commençait à pleuvoir, ce qui pourrait nous ralentir un peu. Par contre, les sentiers étaient assez beaux, sans obstacle majeur. Il n’y a que près de la pourvoirie Beauregard qu’il y a quelques côtes de roches où nous avons travaillé un peu plus fort.

En arrivant à la pourvoirie Beauregard, nous sommes chaleureusement accueillis par Jean-Luc et Julie. Ils étaient un peu surpris de nous voir arriver un lundi soir de septembre sous la pluie. Sans perdre de temps, Jean-Luc allume un feu pour faire sécher nos vêtements et Julie nous prépare un bon repas.

Jean-Luc est également un amateur de moto aventure et possède une BMW R1200GS Adventure. C’est un passionné de moto et de motoneige, ce qui a alimenté nos conversations une bonne partie de la soirée. Nous avons aussi discuté de notre idée de faire un événement moto avec Moto Trail Aventure en 2011, ce qui l’a grandement intéressé.

Au réveil, mardi matin, il pleuvait toujours, parfois très fort. On a donc décidé de prendre notre temps pour se lever, la motivation n’était pas très forte. Avec les conseils de Jean-Luc, on a décidé de contourner les premiers kilomètres de la TZHL près de la pourvoirie. Avec toute la pluie qui est tombée, Jean-Luc nous disait que cette section risquait d’être très boueuse. Il nous a expliqué comment contourner facilement cette partie. Le reste devrait être tout de même assez bien, car le sol est plutôt de sable et de roches par la suite.

Nous sommes partis après le diner, en direction de Sainte-Anne-du-Lac… il pleuvait toujours. Les indications de Jean-Luc étaient très précises et effectivement, après la section contournée, malgré la pluie, les sentiers étaient relativement beaux.

À certains endroits, c’était un peu plus technique avec l’accumulation d’eau et de boue, mais en général, c’était très plaisant de rouler malgré la pluie.

Nous sommes arrivés à Sainte-Anne-du-Lac vers 19 h 30. On a trouvé un petit motel à 27 $ par chambre pour la nuit! Assez économique! Après un bon repas, une douche et une séance de séchage de vêtements, nous sommes allés au lit. Il a plu presque toute la nuit. Le mercredi matin, on s’est levé encore une fois avec la pluie.

Un bon déjeuner et on a repris la route pour entreprendre la dernière partie de la TZHL.

On s’est dirigé vers les sentiers en espérant qu’avec les dernières averses, on ne se retrouverait pas dans la grosse boue. Heureusement, les fonds étaient encore en sable et les sentiers très beaux. Arrivés à la pourvoirie Lesueur, nous avons pris une petite pause pour le diner.
On a même eu droit à quelques éclaircies!
 
Après une rencontre et quelques échanges intéressants avec un patrouilleur de la zec Lesueur, on a repris le chemin pour arriver à la fin de la TZHL, à la pourvoirie Club Fontbrune vers 14 h. Nous en avons profité pour faire le plein d’essence, et le vide des riders!

Après vérification des environs, on a repéré les sentiers du club quad Hautes-Laurentides qui vont jusqu’à Ferme-Neuve.
Ils étaient beaucoup plus accidentés et affectés pas la pluie que les sentiers précédents. Dès le début, on a eu droit à de la boue, des montées et descentes de roches et de beaux grands étangs à traverser. Le niveau de difficulté venait de monter d’une bonne coche!
 
Par contre, nous n’avons eu aucun pépin à part une traversée d’eau où ma moto est restée prise derrière une grosse roche. Nous avons dû nous mouiller les pieds pour tasser un peu la machine et repartir!
 
Si mes souvenirs sont bons, nous sommes arrivés à Ferme-Neuve vers 16 h 30. Il recommençait à pleuvoir. En vérifiant les prévisions météo sur mon iPhone, on a constaté que le temps ne s’annonçait pas vraiment meilleur pour le lendemain. Aussi, avons-nous décidé de prendre la route et de retourner à la maison.

On a fait environ 850 km pendant ces 3 jours, dont près de 500 km par les sentiers. Nous avons découvert un super terrain de jeux pour nos motos, qui ne demande qu’à être exploré. Le but premier, si la température avait été plus clémente, était de se diriger vers La Tuque et Alma en passant par Saint-Michel-des-Saints après la TZHL. Ce n’est que partie remise.

Nous avons été emballés par la qualité des sentiers et des services disponibles via les zecs et les pourvoiries. Nous allons organiser la randonnée Moto Trail Aventure en juin prochain pour faire connaître la TZHL. Ces sentiers ont un potentiel énorme pour les amateurs de motos double usage. L’an dernier, MTA (Moto Trail Aventure) a organisé une randonnée de Trois-Rivières à Alma par  les sentiers. Nous avons eu besoin d’autorisations spéciales, car les sentiers des clubs quad Rive-Nord et Mauricie ne sont pas ouverts pour les motos.

Un des mandats principaux de MTA est de bien faire connaître les motos double usage aux différents clubs de quad afin de leur démontrer qu’il est possible et rentable pour eux de partager leurs sentiers. Ce n’est pas seulement les clubs quad a qui ça rapporte des revenus supplémentaires au niveau de la vente de vignettes, mais aussi toute l’économie des régions qui en profite, les zecs, les pourvoiries, les restaurants, les motels et stations-services. Plusieurs amateurs de moto double usage sont des professionnels qui investissent beaucoup dans leur passion. Certaines des ces motos valent plus de 20 000 $! De plus, ces personnes aiment le plein air et la qualité d’un agréable séjour dans une pourvoirie, ou le confort d’un bon motel après une rude journée dans les sentiers.

On espère bien que plus en plus de clubs quad ouvriront leurs sentiers aux motos double usage. Nous avons plusieurs membres sur RidAventure.ca et sur MotoTrailAventure.ca qui ne demandent qu’à donner un coup de main aux clubs quad. Nous avons deux membres qui sont certifiés agents fédérés pour patrouiller dans les sentiers.

Il ne manque qu’un peu de collaboration pour partager encore plus de sentiers. Ça serait bénéfique pour tous!

Stéphane Tourangeau « Stou »

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada