Premiers essais sur le parcours du Stade olympique au Supercross Monster Energy

PAR Moto JournalPosted on

– Les Américains affichent leurs couleurs en MX1;
– un duel Tyler Medaglia/Kaven Benoît se dessine en MX2 du Supermotocross Monster Energy

Les coureurs de motocross, VTT et endurocross se sont mesurés pour la première fois cet après-midi aux parcours que leur ont préparés Maxime Sylvestre, Jimmy Bérard et Jean-Sébastien Roy sur la surface du Stade olympique, en vue de la présentation samedi du Supermotocross Monster Energy.

Ce sont les coureurs de la classe-reine, le MX-1, qui les premiers se sont présentés en piste et c’est le Britano-Colombien Dusty Klatt (Yamaha), champion canadien 2010 qui s’est avéré le plus rapide bouclant le parcours en 56,097 secondes. L’Américain de l’État de New York, Bobby Kiniry (Suzuki), a pris le second rang avec un temps de 57,119 secondes. Un autre Américain, Teddy Maier (Kawasaki), de l’Iowa se pointe au 3e rang avec un tour de 57,227 secondes. Douze coureurs ont inscrit des temps inférieurs à une minute, dont le Jeannois Tim Tremblay (Kawasaki), meilleur québécois avec un tour de 59,806 secondes.

Après les essais des grands animateurs du Supermotocross vint le tour des coureurs de VTT de prendre la piste. Au terme des essais, c’est l’Américain de l’Illinois, vainqueur au Supermotocross en 2009, Chad Wienen (Can-Am) qui s’est pointé en 1re place avec un tour de 1:02,966 minute. Avec un temps de 1:04,615, le vétéran Jasmin Plante (Yamaha), de Notre-Dame-du-Bon-Conseil a pris le second rang.

Au milieu de l’après-midi, en classe MX-2 ou près d’une cinquantaine de Canadiens, principalement du Québec, de l’Ontario et de Colombie-Britannique, se sont engagés et l’Ontarien Tyler Medaglia (Yamaha), champion canadien et le Québécois Kaven Benoît (KTM), de Notre-Dame-du-Bon-Conseil qui se sont offert les deux premières places avec respectivement des temps de 56,484 et 57,949 secondes, annonciateurs de la lutte que ces deux mêmes coureurs pourraient se livrer samedi soir.

Dans leur parcours semé d’embûches – roches, billots, bassin -, les spécialistes de l’endurocross, ont été les derniers à se présenter sur la surface du stade. Le vétéran américain de 38 ans, Mike Brown (KTM) a été le seul à négocier les difficultés en moins d’une minute. Il a été suivi du Polonais Bartosz Oblucki (Husqvarna) qui aura arrêté le chrono à 1:01,929 minute.

En fin d’après-midi, les freestylers Charlie Pagès, Morgan Kaliszuk, Beau Bamburg, Brody Wilson et le Québécois Ben Milot ont répété en vue du concours de freestyle que prépare comme un metteur en scène, le vétéran Paul Smith.

Rappelons que demain samedi, le public sera admis au Stade olympique à compter de 14 h et que les premières séances de qualifications s’amorceront à 14 h 30.

D’excellentes places sont encore disponibles pour assister demain au Supermotocross Monster Energy, le samedi 2 octobre au Stade olympique. Vendus aux prix de 10,00 $, 19,00 $, 29,00 $ et 39,00 $, ils sont disponibles chez Admission (www.admission.com, 514-790-1245 ou 1-800-361-4597) et à la billetterie du Stade olympique. Pour apprendre les dernières nouvelles concernant le Supermotocross Monster Energy, on peut visiter en tout temps, le www.montrealmotocross.com.

Outre l’existence des équipes professionnelles locales de la LNH et de la LCF, le Supermotocross Monster Energy constitue la plus ancienne tradition sportive montréalaise. Depuis sa création en 1977, il a été présenté chaque année, sauf une exception en raison de la fermeture temporaire du site. Jusqu’à ce jour,  plus de 1,6 millions de spectateurs ont franchi les tourniquets du Stade olympique pour assister aux prouesses des quelques 150 coureurs du Canada, des États-Unis et d’Europe, qui chaque année, se rendent à l’invitation des organisateurs.

Événement dont la popularité ne se dément pas au fil des ans, il a pour singulière particularité de rassembler en un même lieu près de 50 000 Québécois, familles et groupes d’amis venus de toutes les régions de la province. Le Supermotocross Monster Energy est sanctionné par le CMRC, une organisation canadienne vouée à la croissance et au développement de la compétition moto hors-route.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada