La Punisher, la punition du RAT

PAR Didier ConstantPosted on

LA PUNITION DU RAT – Réalisé par Fred « Le Rat », propriétaire de l’atelier RAT SHOP de Saint-Côme, la Punisher est une moto custom d’exposition. Elle a remporté le prix « Choix du public » lors du concours Bike & Tatoo de Laval. Elle est réalisée autour d’un cadre rigide Rolling Thunder/Rat Shop relié à un bras oscillant monobranche. Celui-ci retient une énorme jante Viper de 18 x 10  pouces provenant de chez Extreme Machine. Elle est chaussée d’un pneu Metzeler Marathon de 300 mm de large. À l’avant, une fourche de type Springer d’American Suspension s’ancre à une roue de 21 x 3,5 pouces. Le moteur est un bicylindre S&S Pan-Head 2007 jumelé à une boîte de vitesse à 5 rapports. L’entraînement final est confié à une courroie dentée entraînant une énorme couronne chromée. 

Parfois on aime, sans trop savoir pourquoi. Ça se passe dans les tripes et on n’a pas trop le contrôle. Eh bien, je vous souhaite de triper et de garder le contrôle sur cette route où ma passagère aurait bien aimé avoir un p’tit
sac d’avion… Rejoignez la route 158 Ouest en prenant la sortie 39 de l’autoroute des Laurentides. Arrivé à St-Canut, tournez à droite au feu de circulation et disparaissez dans la forêt constituée de très grands conifères à la recherche de lumière. La route qui monte et descend légèrement est belle. Vous n’êtes que de passage dans la ville de St-Colomban. À l’arrêt, poursuivez tout droit et ouvrez bien grand vos yeux. Étroit à souhait, le chemin sera digne des courbes de la 327 (MJ mars 2007) avec de l’asphalte neuf en prime sauf sur quelques centaines de mètres. La particularité de cette portion est qu’elle monte régulièrement d’une manière brusque pour redescendre plus vite que notre estomac ne le voudrait. Le résultat est comparable aux sensations que certains manèges de La Ronde peuvent nous faire vivre, avec des intervalles plus espacés. J’ai tout de même répertorié 18 de ces haut-le-cœur. Pour les uns ce sera une euphorie qu’on ressent très clairement au niveau de l’abdomen, mais pour d’autres, comme ma compagne, ce sera plutôt un cauchemar.

Autre particularité qui ajoute au plaisir, l’effet de surprise constamment créé par les montées qui sont aveugles. On doit attendre d’être au sommet pour voir jusqu’à quel point ça plonge (parfois une courbe soudaine se pointe). Vous comprendrez que ce genre de parcours nécessite une sérieuse vigilance. Malheureusement, c’est court à vitesse de deux roues. Après 10 kilomètres, vous découvrirez un décor postagricole où trônent d’anciens champs laissés à eux-mêmes. À l’arrêt, tournez à gauche. L’asphalte est flambant neuf, sauf sur le dernier kilomètre avant de joindre la 329 qui ressemble à une piste de motocross ; couvrez vos freins et évitez de chercher des oiseaux dans les arbres. Après avoir été coincé intensément entre les sapins, l’énorme marais rempli d’arbres morts que vous verrez après vous impressionnera et vous vous sentirez petit.
Cinq kilomètres plus loin, vous arrivez à Mille-Isles qui comporte 2 églises et 5 bâtiments au total! Descendant la route cahoteuse (c’est supportable en navigant un peu), la montagne vous offrira un beau spectacle, avant que vous ne deviez vous immobiliser pour tourner à gauche sur la 329 Sud (MJ août 2005).

Profitez des prochains 9 kilomètres pour dégourdir allègrement vos cylindres, puis tournez à droite vers Wentworth au chemin croisé (mal indiqué). La route est moins dégradée qu’à Mille-Isles, probablement parce que personne n’est passé ici depuis la dernière glaciation ! Peut-être que je m’émerveille à rien, mais j’ai trouvé intéressant le passage des pylônes juchés aux abords d’une falaise qui surplombe un lac. Les gars de motocross connaissent peut-être le coin pour y avoir fêté; il y a une grosse carrière de sable avec un mandataire SAQ directement en face… en plein milieu de nulle part !

Bon, vous êtes toujours concentré ? Bien. Restez-le, de grâce, car la courbe dangereuse indiquée l’est réellement et est suivie tout de suite d’une pseudoépingle mal dessinée. Au stop, prenez à gauche vers Lachute, puis 400 mètres plus loin, à droite. Vous passerez un petit pont, tournez à gauche sur la route Dalesville. Suivez mes instructions parce que je me suis trompé de chemin 3 fois ! Sur cette section qui vous mènera à Lachute en 12 minutes, vous pourrez observer le sous-sol montagneux puisque les flancs de montagne semblent fraîchement éventrés. Vous rejoindrez finalement la 327 Sud qui vous mènera à Lachute où vous prendrez à gauche pour le retour à la maison. Attention, l’ensemble du parcours peut comporter des courbes avec une bonne dose de gravier. Anciennement une route de double usage de bord en bord, ceux qui avait mis un X dessus, retournez donc voir ce parcours !

Vous ne comprendrez pas pourquoi, mais vous aimerez ce trajet d’horreur; l’amour est aveugle et les courbes aussi parfois… 

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold