J’aime ma job!

PAR Jean ParéPosted on

Dernièrement, lors d’un souper entre amis, la discussion a rapidement bifurqué sur nos emplois respectifs, compte tenu que la retraite se trouve à nos portes pour plusieurs d’entre nous. « Toi, ce n’est pas une job que tu as, c’est juste du gros fun! »

Effectivement, je me vois obligé d’avouer que c’est assez plaisant comme travail. Un travail? Je ne suis pas certain que mon défunt père le qualifierait ainsi. Lorsque mon frère a acheté sa première moto au début des années 1970, ce fut l’occasion pour mon père de nous expliquer ou plutôt nous imposer sa vision de la moto : « Vous allez vous tuer avec ces machines-là! », nous disait un gars qui n’avait jamais eu de permis de conduire et de véhicule de sa vie. On ne peut pas dire qu’il ne se montrait pas conséquent avec lui-même! Spécialiste du camouflage d’émotions, c’était sa façon bien à lui de nous manifester son amour : on sentait à ce moment à quel point il tenait à ses enfants.

Contrairement à ce qu’il m’a répété, j’ai continué à rouler et à dépenser mon argent pour acheter des motos. Aujourd’hui, s’il était encore de ce monde, je pourrais lui expliquer que j’ai investi de l’argent dans ma passion : ben oui papa, je gagne ma vie en faisant de la moto! Je peux facilement m’imaginer son visage incrédule : « On peut gagner sa vie avec ça? C’est vraiment une job? Vous autres les jeunes vous me surprendrez toujours! »

C’est en me remémorant ces souvenirs avec mes amis que j’ai réalisé que je faisais la plus belle job au monde : je ne suis vraiment pas prêt à prendre ma retraite. Plus les années passent et plus je prends plaisir à faire ce métier : la passion est toujours là, et de plus en plus. J’ai la chance de me lever chaque matin pour aller faire ce que j’aime le plus : rouler! Je m’amuse, je voyage, j’essaie de nouvelles machines, je rencontre des gens passionnés et je fais partager mes impressions aux autres.

Un de mes amis a redécouvert les plaisirs de la moto dernièrement après avoir pris une pause familiale de 30 ans! Il recommence exactement là où il avait laissé : même sensation intense derrière le guidon! Un peu rouillé par contre! Les statistiques ne mentent pas : en ce moment, le plus grand nombre d’accidents est imputable à cette catégorie de motocyclistes qui font un retour sur nos routes et qui ne sont pas réellement prêts. C’est vrai que le vélo, ça ne se perd pas, mais il faut tout de même considérer une mise à niveau avant de replonger. On surestime trop souvent nos capacités : être inactif depuis plusieurs années fait en sorte que les réflexes ne sont plus les mêmes, notre forme physique non plus, les motos ont évolué vitesse grand V, etc.

Dans un premier temps, assurez-vous d’acheter la bonne moto pour vous : vous étiez peut être style sport il y a 30 ans, mais aujourd’hui c’est autre chose. Par la suite, offrez-vous le plus beau des cadeaux que vous pourriez vous faire : un cours de perfectionnement ou de mise à niveau. Vous pouvez entre autres vous offrir un cours MotoPro qui vous permettra de pratiquer les manœuvres de base en circuit fermé avec un moniteur certifié. Consultez le site de la Fédération motocycliste du Québec pour plus d’informations. Vous ne regretterez pas votre investissement. Vous pourrez partir par la suite en toute sécurité sur les routes de notre magnifique province et profiter du beau temps. De cette façon, vous ne ferez pas partie des statistiques et c’est ce que nous voulons!

Mes amis me demandaient si je comptais faire ce travail longtemps encore : je pense que vous connaissez déjà la réponse! Tant et aussi longtemps que mon corps me le permettra, je vais rouler, donc travailler. Chaque fois que j’enfourche une moto, je souris, et ça c’est bon signe! Avant de fermer ma visière, j’ai toujours une petite pensée pour mon père : ben oui p’pa, je suis payé pour rouler, comme une vraie job! J’aime ma job!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Bottes Patrol Falco


Gants Divergent


En 10 ans, diminution de plus de 50% des motos sportives au Québec


Le Québec à moto


Harley-Davidson : les ventes reculent encore


Les nouveautés 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *