Archives – Routes mythiques

Par Patrick Morin, collaboration spéciale MégaVoyages / FMQ Publié le

*Archives – Cet article est tiré du Vol. 50 No. 7 de Moto Journal.

Ça vous est déjà arrivé de partir comme ça, sans vraiment y penser, vers une région mythique. En fait, mythique est peut-être un peu fort, mais il s’agit bien de ça quand on parle de routes mythiques comme le Stelvio en Italie, le Pacific Coast Highway en Californie, le Deal’s Gap au Tennessee ou de toute autre qui fait partie de cette liste exclusive.

Bien sûr ces routes attirent parce qu’elles ont des caractéristiques qui font saliver les motards. S’y rendre, pour certains, c’est réaliser la moitié du voyage, alors que pour d’autres ça ne représente qu’un inconvénient. Le but est de faire cette belle route, d’apprécier ses courbes, de voir l’affluence et de pouvoir dire que vous l’avez roulée.

Mais avez-vous vraiment vu toutes les belles routes de la région? Avez-vous parcouru autre chose que le fameux Tail of the Dragon? Avez-vous fait le Six Gaps, le Snake US421, le Moonshiner US28, le Foothills Parkway, le Devil’s Triangle, le Gambler, le Diamondback, le Cherohala Skyway (mon favori), la US441 à partir de Gatlinburg, et pour vous y rendre, avez-vous rouler les 469 miles du Blue Ridge Parkway? Vous savez qu’il y a en Virginie seulement au moins 20 de ces belles routes de moto à sillonner?

J’ai parfois de la difficulté à comprendre comment on peut se rendre dans cette région et en revenir en moins de deux semaines. Il y a tellement de belles routes secondaires entre le Québec et Robinsville en Caroline du Nord que l’on peut s’amuser à découvrir au lieu de faire les 1800 km d’autoroute. Un de mes trajets favoris suit la chaine des Appalaches, traverse les Adirondacks de l’État de New York, la Pennsylvanie, la Virginie et la Virginie occidentale. C’est cinq jours de routes sinueuses pour s’y rendre. Cinq jours à manger du bel asphalte comme on dit ici au Québec. Et cinq jours sur place et autant pour le retour.

Évidemment, tout dépend de votre intérêt pour les attractions et les beaux points de vue. J’ai déjà vécu ce voyage avec un groupe de gars dont le but était de s’y rendre rapidement, dans le froid, la pluie et le brouillard. Ça a été de faire le Dragon, mais aussi plusieurs belles routes jusqu’en Géorgie, en Caroline du Nord et au Tennessee.

Je l’ai aussi fait avec ma douce amie, deux jours pour traverser l’État de New York, trois en Pennsylvanie, trois dans le sud-est de l’Ohio, deux en Virginie occidentale, un repos de cinq jours dans les Great Smokies à sillonner les routes locales, puis un retour tranquille en passant par le Blue Ridge Parkway. Près de trois semaines sans se précipiter, à regarder et à apprécier.

Vous pouvez effectuer le même exercice autour de chacune des routes mythiques. Cochez bien sur la route, mais aussi cochez la région ou le pays autour. Prenez le temps de le faire, ça en vaut la peine.

Sur ce, je vous souhaite une belle fin d’année 2021, une bonne année de moto 2022 avec de beaux voyages pleins de belles routes et de belles découvertes!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Mitas annonce un nouveau membre dans sa famille de pneus aventure : ENDURO TRAIL-XT


Honda Canada annonce des mises à jour importantes à la gamme 2025 de motos hors route CRF


Mitas ajoute de la puissance à sa gamme de pneus SPORT FORCE+ RS avec deux nouvelles tailles


Mitas offre aux pilotes d’Enduro un nouveau niveau de maîtrise du terrain avec la sortie de TERRA FORCE-EF 2 SM


Ride’ster V : plus de technologie pour le confort et la protection


Archives – Essai de la BMW S 1000 R 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *