Le billet de Zabel – Applications mobiles utiles à la réalisation d’un road trip à moto

Par Zabel Bourbeau Publié le

Grâce aux outils technologiques d’aujourd’hui, la préparation d’un voyage à moto bénéficie d’une panoplie de ressources. N’étant moi-même pas très fervente de GPS et préférant les cartes routières en papier, je vogue en revanche allègrement sur différentes applications accessibles sur nos téléphones mobiles. Pendant la saison froide, j’en ai également découvert une nouvelle que j’ai bien hâte d’essayer sur la route! Je vous présente donc quelques applications utiles :

GOOGLE MAPS : Évidemment mon premier choix, avec son irrésistible Street View qui me permet, entre autres, de trouver des points de repère sur des chemins moins fréquentés. Je vous rappelle que je n’utilise pas de GPS, donc un cactus, une pancarte ou un élément particulier m’aide à me repérer afin de reconnaitre l’endroit où tourner. Cet outil indispensable peut servir de GPS et tous les services essentiels (motels, restaurants, stations d’essence, etc.) y sont indiqués. Vous pouvez calculer les distances d’itinéraires et le temps pour se rendre à destination (attention, il s’agit de temps optimal).

ACCUWEATHER, MÉTEOMÉDIA (OU TOUTE AUTRE APPLICATION DE PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES) : Pour les prévisions météo et surtout les radars. Parfois, consulter le ciel et ses intempéries à venir m’épargne bien des soucis! En contournant des orages intenses dans le centre-ouest des États-Unis j’ai souvent évité des pluies fortes et… surtout de mettre mon imperméable (une des choses que je déteste le plus au monde!). Ces applications offrent également un service d’alertes en cas de situations extrêmes. Il m’est arrivé à quelques reprises d’avoir plusieurs alertes de flashfloods (crues subites). Je redouble alors de prudence et me prépare au plan B avec une route alternative. J’essaie toujours de suivre le soleil! Mais, quand il faut, il faut… en demeurant prudent.

MAPS.ME : Permet d’enregistrer des cartes routières complètes et détaillées, afin de les utiliser hors ligne, et ce, partout dans le monde.

RELIVE OU POLARSTEPS : Vous suit en enregistrant votre parcours. Ces applications vous permettent de revisiter le chemin emprunté en incluant vos photos. Une vidéo souvenir intéressante de votre balade à moto est créée en 3D avec Relive.

GASBUDDY : Pour connaitre le prix de l’essence partout en Amérique du Nord. Il est étonnant de constater les différences de prix d’un endroit à l’autre, comparez pour voir!

ROADTRIPPERS : Si comme moi vous aimez trouver des objets hétéroclites et étranges à la croisée des chemins, découvrir des endroits uniques, cette application est là pour mettre du piquant dans votre voyage. Qu’on se le dise, il est toujours intéressant de prendre une photo originale devant le plus gros thermomètre du monde (Baker, en Californie) ou la plus grande chaise berçante (Casey, en Illinois; autrefois le record se trouvait plutôt à Fanning au Missouri sur la Route 66. Ce record fut détrôné en 2015)!

EXPEDIA : Pour trouver et réserver un hôtel rapidement. Attention : TOUS les hôtels et motels ne sont pas sur Expedia. Vous pouvez trouver des motels très abordables n’apparaissant pas dans la banque d’Expedia, une fois rendu à destination.

WAZE : Personnellement je ne l’utilise presque pas car j’évite des villes et les grands centres lors de mes voyages à moto. Je planifie mes traversées urbaines en dehors des heures de pointe, j’évite le vendredi après-midi et je préfère contourner par la périphérie, même si cela ajoute un nombre considérable de kilomètres à mon périple. Cette application peut tout de même être très utile dans certaines circonstances.

SCENIC MOTORCYCLE NAVIGATION : Ma dernière trouvaille! Véritable alternative aux GPS coûteux, j’ai découvert cette application dernièrement et j’ai bien hâte de l’essayer. Je vais peut-être me convertir au GPS! Hé! Hé! Hé!

DES CARTES ROUTIÈRES EN PAPIER, TOUJOURS UTILE
Les cartes routières en papier sont, à mon avis, indispensables pour plusieurs raisons. Premièrement, elles vous donnent une bien meilleure vue d’ensemble de la région visitée. Deuxièmement, vous pouvez manquer de réseau à certains endroits alors que vous n’aurez plus accès à votre connexion internet pour une période indéterminée. Troisièmement, si vous roulez là où il fait soleil et très chaud (plus de 32 degrés Celsius), les téléphones (iPhone en tous les cas) ont tendance à se fermer instantanément par protection. Par temps très chaud, je glisse mon téléphone au frais, dans la pochette de ma gourde dorsale. Si vous avez l’habitude d’utiliser un GPS, une avarie peut également arriver. Il est toujours bon d’avoir un plan B.

Pour les cartes papier, j’utilise les cartes CAA (gratuites pour les membres) et les routes panoramiques y sont clairement indiquées. Les meilleures cartes à utiliser sont les Butler Maps, plastifiées et réalisées par et pour les motocyclistes.

Suivez-moi sur Facebook!

Suivez-moi sur Instagram!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Mitas annonce un nouveau membre dans sa famille de pneus aventure : ENDURO TRAIL-XT


Honda Canada annonce des mises à jour importantes à la gamme 2025 de motos hors route CRF


Mitas ajoute de la puissance à sa gamme de pneus SPORT FORCE+ RS avec deux nouvelles tailles


Mitas offre aux pilotes d’Enduro un nouveau niveau de maîtrise du terrain avec la sortie de TERRA FORCE-EF 2 SM


Ride’ster V : plus de technologie pour le confort et la protection


Archives – Essai de la BMW S 1000 R 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *