Le billet de Zabel – Vivre la route 66 à moto, oui ou non?

PAR Zabel Bourbeau Posted on

L’histoire de la Mother Road fait partie de la mémoire collective des Nord-Américains et sa réputation dépasse les frontières, traverse même les océans. Road trip de rêve pour plusieurs motocyclistes, elle mérite une attention particulière. La popularité de cet axe routier traversant les États-Unis d’est en ouest (la direction est importante), de Chicago (Illinois) à Santa Monica (Californie), est parfois malmenée par certains. Véhiculant des commentaires tels que : « C’est seulement de la ligne droite », « On roule souvent sur l’autoroute » ou « On y trouve plusieurs tronçons sans issue »… et… ils n’ont pas tout à fait tort!  Avec ses 3665 km, la 66 demeure néanmoins un classique à vivre sur sa moto, un rêve à réaliser. Mais comment faire pour apprécier cette route mythique et surtout optimiser son exploration?

Vous devez d’abord vous mettre dans « l’esprit Route 66 ». Lire sur le sujet ou visionner des films relatant son histoire, sa raison d’être, s’avère un excellent point de départ. Elle a également inspiré plusieurs chansons, telle que la fameuse Get your Kicks on Route 66 interprétée par Nat King Cole (qui a grandi à Chicago et est décédé à Santa Monica, croyez-le où non!).

Unique, la Route 66 mérite d’être vécue à moto, alors que la liberté y prend tout son sens. En effet, c’est pendant la Grande Dépression des années 1930, et après qu’une grande sécheresse s’installa dans le centre des États-Unis (Dust Bowl), que les fermiers de l’est l’empruntèrent afin de migrer vers l’ouest pour ainsi tenter d’y trouver du travail. Je vous conseille fortement ici de visionner le film Les Raisins de la Colère. Inspiré du livre de John Steinbeck, vous en comprendrez mieux le sens et l’importance.

La Main Street of America sera ensuite empruntée par l’armée lors de la Seconde Guerre mondiale afin de transporter les troupes et le matériel, puis par les vacanciers, leur permettant ainsi de découvrir du pays et de profiter de la reprise économique d’après-guerre.

Mais, saviez-vous que bien avant son inauguration en 1926, le tracé de cette route existait déjà en grande partie? Saviez-vous que même des chameaux (importés d’Egypte, de Tunisie et de Turquie) y ont transporté des hommes et des marchandises diverses pour le U.S. Camel Corps au 19e siècle ? En effet, la Route 66 est l’héritière de la Beale’s Wagon Road, qui fut tracée par Edward Fitzgerald Beale lors de son expédition en 1857. Cette dernière avait pour but de créer le chemin le plus court entre Fort Smith (Arkansas) et Los Angeles (Californie). La Beale’s Wagon Road sera finalement supplantée par le chemin de fer au début des années 1880. C’est donc en 1926 que la Route 66 américaine naquit, pour laisser progressivement l’I-40 la remplacer en grande partie, dès 1978.

Alors? Pour VIVRE la 66, préparez-vous et prenez le temps de choisir vos points d’intérêt. Prévoyez au moins deux semaines seulement pour l’aller. Dans le livre L’Amérique du Nord à Moto 50 itinéraires de rêve aux Guides Ulysse, on vous la présente en deux sections, y indiquant ses points d’intérêt.

Pour ma part, la plus « belle » partie à visiter se situe entre Amarillo (Texas) et Santa Monica (Californie). Donnez-vous des objectifs, des points de repère et prévoyez les endroits à visiter. Permettez-vous d’explorer les alentours aussi. Car pour « faire » la Route 66 dans son intégrité, d’un bout à l’autre en s’arrêtant à tous les points d’intérêt, ça pourrait bien prendre des mois! Si vous traversez l’été, prenez note qu’arrivé dans les États du centre (Missouri, Oklahoma), des périodes de chaleur et de sécheresse intenses peuvent être au rendez-vous… ne pas négliger votre hydratation afin d’éviter des coups de chaleur!

Prenez le temps de « décortiquer » cette Main Street of America (nommée également ainsi parce qu’elle s’accrochait à toutes les rues principales des villes et villages croisés en chemin) afin d’éviter des routes sans issue et ainsi optimiser votre road trip!

Aujourd’hui, officiellement déclassée depuis 1985, elle continue de susciter l’intérêt et la quête de liberté. À mettre absolument sur votre bucket list! Dès que vous le pourrez, enfourchez votre moto et Get your Kicks on Route 66!

Suivez-moi sur Facebook!

Suivez-moi sur Instagram!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *