La moto d’aventure, l’évasion sur deux roues

PAR François Cominardi Posted on

L’aventure, c’est l’aventure! Ce titre d’un film culte de Lelouch résume bien l’univers de la moto d’aventure. Le fantasme de faire le tour du monde sur deux roues, d’accéder à des paysages féériques, de rencontrer la population locale, attirée par le mystère du pilote poussiéreux enfourchant sa moto haute sur pattes, avec deux valises métalliques carrées emportant le strict minimum… Je vous livre un secret : c’est possible!

De nombreux pilotes l’ont fait, et même quelques femmes, comme la pionnière Anne-France d’Hauteville, qui a réalisé son premier tour du monde sur une Kawasaki 100 cm3 en 1973!

La mythique course du Paris-Dakar, la vraie, celle organisée par Thierry Sabine, a beaucoup contribué à l’envie de s’évader. Le départ se donnait à Paris, sur la place de la Concorde. Puis les pilotes ralliaient le port de Marseille par la route et traversaient quatre ou cinq pays africains avant de rallier Dakar et son lac rose.

Les images de motos virevoltant sur les dunes, vues d’hélicoptères, ont donné le goût d’explorer. Les aventures de pilotes, comme Hubert Auriol en 1987 qui tombe et parcourt 20 kilomètres avec les deux chevilles brisées (dont une fracture ouverte), laissant la victoire à Cyril Neveu, sont restées gravées dans les mémoires.

Ces rallyes ont permis aux constructeurs de développer des motos adaptées à l’aventure. La Honda 500 XLS, la Yamaha XT, puis Ténéré, la BMW GS, les KTM, Suzuki DR, Kawasaki KLR ont ouvert le bal. Au fil du temps, les motos ont évolué et augmenté en cylindrée jusqu’à 1250 cm3 pour la BMW ou 1290 cm3 pour la KTM. Maintenant les tailles de moteur commencent à diminuer. Yamaha propose cette année la 700 Super Ténéré et KTM dévoile la KTM 390 Adventure, une cylindrée intéressante pour débuter avec une plaque d’immatriculation à prix réduit.

La différence entre une moto d’aventure et une moto d’enduro :

Une moto d’aventure est une moto double usage autorisée à rouler sur la route selon le code de la sécurité routière. Elle possède un réservoir contenant assez d’essence pour parcourir 200 kilomètres environ. Elle est surélevée pour passer dans les endroits escarpés ou accidentés. Ses amortisseurs sont renforcés pour supporter le passage dans les roches et les bagages volumineux que les aventuriers emportent avec eux.

Une moto d’enduro n’est pas autorisée à rouler sur la route. Elle se rapproche d’une moto de compétition, avec un moteur de 450 cm3 ou moins. Son réservoir est plus petit, pour abaisser le poids embarqué. Au Québec, elle peut rouler sur les sentiers fédérés FQMHR si elle est munie des équipements réglementaires comprenant un phare blanc avant, un feu de position et feu de freinage rouge à l’arrière, un rétroviseur à gauche et un compteur de vitesse.

Les sentiers fédérés FQMHR, une particularité québécoise que les autres provinces nous envient

La moto d’aventure est polyvalente. Elle se déplace aussi bien sur les routes asphaltées que les chemins de gravelle. Au Québec, des accords sont passés entre la FQMHR, (Fédération québécoise des motos hors route), représentée par son DG Benoit-Gilles Depont, et les clubs de quad pour permettre aux motos double-usage ou d’enduro de circuler sur les sentiers fédérés. C’est plus de 10 000 kilomètres de chemins entretenus utilisables. Et même plus avec l’ajout récent du club Quad Iroquois et celui de Vallée Gatineau, avec l’aide de Marc Chartrand. Un droit d’accès de 145 $ permet de rouler (quand il n’y a pas de coronavirus), du 1er mai au 30 novembre. Sur le site de la FQMHR, on retrouve une page Savoir s’aventurer, bien utile pour commencer l’activité. Vous trouverez également la liste des motos autorisées en sentier et l’application mobile de type GPS iMotoHR qui permet de visualiser les plus de 10 000 kilomètres de sentiers, de s’orienter, et de trouver une foule d’informations reliées.

Les sentiers fédérés sont vraiment une opportunité que nous envient nos voisins des autres provinces canadiennes. Car bien sûr, les sentiers « libres » existent, mais il faut les partager avec d’autres utilisateurs (vélos, chevaux, randonneurs), et ils ne sont pas souvent entretenus avec la même rigueur que les sentiers quad/moto.

La Classique, un événement d’envergure au Québec, organisé par Ridaventure

Les aventuriers sont comme les autres motocyclistes. Ils aiment les randonnées. Mais différemment… Avec de la gravelle, de la bouette, de quoi tester les capacités de leur deux-roues, et retrouver le sens de l’entraide au fond des bois. Au début, il y avait la Ride à Touche, dans le milieu des années 2000, organisée par Marc Dubois. Elle a été reprise et baptisée « La Classique », par Marc Chartrand, avec Dave Renouf, Josée Barnes et quelques autres en 2007. C’était alors une randonnée classique avec 60 pilotes. Parallèlement, le Forum Ridaventure a été créé, il regroupe actuellement près de 10 000 membres et il fait partie de la FQMHR.

La Classique, qualifiée de plus grand événement de motos aventure et quad au Canada, accueille maintenant plus de 500 motos et 100 quads à Lachute. Prévue mi-mai, elle a été cette année annulée, mais ce n’est que partie remise pour 2021. Elle se déroule sur trois jours, avec un camp de base, un grand chapiteau, des exposants, des essais, des activités… Et surtout sept parcours pour tous les niveaux. Toutes les randonnées ont une distance de 325 kilomètres, mais c’est le jour et la nuit entre la « Panoramique » pour les débutants, avec 80 % d’asphalte, et la « Grosse inconsciente » ou l’« Extrême », pour les pilotes aguerris, avec motos de grosse ou moyenne cylindrée.  Dans ces parcours très techniques, il faut compter sur la solidarité motocycliste pour pouvoir passer certains obstacles. Une aventure hors route mais humaine également. Les quadistes ont également leur randonnée, menée par le club quad local les Montagnards et la FQCQ, qui sont également partenaires.

Ridaventure organise d’autres randonnées; à voir sur leur forum ou leur page Facebook.

Moto Trail Aventure, un club double-usage

MTA est un club provincial dédié aux motos double usage au Québec. Il organise pour ses membres plusieurs activités, comme des randonnées en groupe avec un cahier des charges à respecter pour les accompagnateurs, et une assurance responsabilité civile. Des cliniques sur l’entretien des motos, l’utilisation du GPS, ou la remise en forme en début de saison font partie des activités de l’OSBL. Membre de la FQMHR, Moto Trail Aventure fait aussi la promotion des sentiers fédérés au Québec. C’est une bonne porte d’entrée pour débuter dans le milieu de l’aventure.

Les statistiques de vente en hausse au Canada

Les ventes de motos double usage ont le vent en poupe au Canada. La MMIC, qui représente les importateurs de motos, annonçait une augmentation de 3,53 % des ventes de motos double usage neuves au Canada en 2019, alors que les statistiques globales étaient en baisse de 1,53 % pour la même période.

Pour les deux premiers mois de l’année 2020, les ventes de motos d’aventure représentaient + 22 %, alors que l’augmentation des ventes globales de motos neuves plafonnait à 7,44 % pour le Canada.

Le tourisme et l’impact des retombées économiques de la moto hors route au Québec

Plusieurs motocyclistes ont prouvé que le monde était à la portée des motos double usage. Mais en cette période de pré-déconfinement (on invente des mots nouveaux positifs!), pourquoi ne pas projeter de poser ses pneus cramponnés au Québec, après le déconfinement? Pour un élan de solidarité envers tous les commerces locaux, mais également parce que le Québec est un vaste territoire à découvrir. Qui a déjà été à Natashquan, le village natal de Gilles Vigneault? Ou bien à la chute de Saint-Philomène, sur la passerelle construite par le club quad de la vallée de Matapédia. J’arrête là, il faudrait écrire un livre…

La Confédération motocycliste du Canada (Motorcyclists Confederation of Canada) a présenté une étude en 2017 sur l’impact économique des motos hors route au Québec. Les dépenses représentaient 185 millions de dollars, et 3700 emplois. Même s’il est difficile à quantifier, l’apport de la moto d’aventure n’est pas négligeable, et les motocyclistes d’aventure ont ici un nouveau défi pour les deux saisons à venir.

Lois à respecter :

Dans les bois, il y a des règles à respecter. Ce sont les lois sur la conservation et la mise en valeur de la faune, administrée par le MFFP, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Il est strictement interdit de traverser un cours d’eau ou d’y circuler à bord d’un véhicule motorisé. Toute étendue d’eau où la vie animale existe est concernée, même sur un terrain privé. Il y a 3,6 millions de plans d’eau au Québec, prévoyez votre déplacement. L’amende minimale est de 250 $ par roue si vous êtes arrêté.

La loi C-61.1 sur la conservation et la mise en valeur de la faune stipule que : « Nul ne peut pourchasser, mutiler ou tuer volontairement un animal avec un véhicule. »

Il suffit de poursuivre dix minutes un animal pour que sa santé soit compromise. L’effort produit de l’acide lactique qui circule dans le sang, et qui peut entrainer la mort.

Enfin, selon la loi VHR, le conducteur d’un véhicule hors route qui circule sur une terre du domaine privé sans l’autorisation du propriétaire et du locataire commet une infraction et est passible d’une amende de 450 $ à 900 $.

Conclusion

La moto d’aventure est à la mode. Les deux groupes structurés Ridaventure et Moto Trail Aventure, chapeautés par la FQMHR, permettent de rentrer dans cet univers fascinant.

Mais attention, ce n’est pas une mode. C’est plutôt un mode de vie, une échappatoire à la vie asphaltée, où les rencontres et les vraies amitiés sont au rendez-vous. Rien ne remplace la sensation du pneu qui drift dans la gravelle. Dans le bois, pris avec une crevaison ou dans la bouette, la carte CAA ou Jean Coutu ne peut rien pour vous. Vous pouvez juste compter sur les vrais amis et sur l’entraide!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *