Simplifier la restauration de motos anciennes grâce au scan 3D : l’exemple d’une Harley Davidson de 1919 en édition limitée au Pays-Bas

PAR Posted on

Le remplacement de pièces sur les motos anciennes est un enjeu pour les collectionneurs et les professionnels de la mécanique. Lorsqu’une pièce se casse et n’est plus disponible sur le marché, le scan et l’impression 3D deviennent alors de véritables alliés pour la restauration.

La tête d’allumeur, pièce essentielle à l’allumage et au démarrage d’un moteur de moto, en l’occurrence d’une Harley-Davidson de 1919, était cassée, explique Carl van de Rijzen de Visual First aux Pays-Bas, entreprise spécialisée dans la rétro-ingénierie.

Compte tenu de l’âge de la moto, un problème majeur s’est posé : la pièce de rechange n’était plus produite, et même s’il était possible de l’obtenir auprès de revendeurs, son prix aurait été exorbitant et rien ne garantissait qu’elle fonctionne correctement ou qu’elle ait la bonne taille. Si la pièce n’est plus en circulation aujourd’hui, elle est néanmoins essentielle au démarrage du moteur.

« Après avoir cherché la pièce de rechange aux quatre coins du monde, son propriétaire est venu me voir », se souvient Carl van de Rijzen.

L’entreprise de Carl van de Rijzen a pu relever facilement le défi grâce à ses liens solides avec Edwin Rappard, Directeur de 4C Creative CAD CAM Consultants, partenaire certifié Or d’Artec 3D. La tête d’allumeur cassée a été expédiée depuis Berg-op-Zoom, dans le sud des Pays-Bas, vers Emmen, dans le nord, où est basé 4C.

Et même si la pièce était petite, elle foisonnait de détails. Edwin Rappard a donc choisi d’utiliser le scanner 3D le plus adapté : Artec Space Spider.

Deux-roues & technologies 3D : une affaire qui roule

Le scanner 3D portable Space Spider est le choix idéal pour scanner en 3D des sections complexes de grandes pièces, ou des petits objets avec une multitude de détails fins. Capable d’acquérir des données avec une résolution élevée et une précision submillimétrique, Space Spider est parfait pour l’industrie et la construction automobile, et fournit des données de scan pour tout ce qui va des pièces de moulage et des machines aux pièces de navires et de voitures.

« Il l’a scannée. Il a simplement résolu le problème, et c’était fini » se rappelle Carl van de Rijzen. « Il me l’a renvoyée. Et tada ! La moto a plus de 100 ans, et désormais nous avons la pièce nécessaire pour la faire fonctionner. »

Bien que la surface noire de la pièce puisse sembler, au premier abord, difficile à scanner, son scan a, en réalité, également été simple. « Le matériau était foncé mais il n’était pas brillant, ce qui a facilité le scan », commente Edwin Rappard.

La pièce cassée avait beau être incomplète, le logiciel Artec Studio a permis de la réparer facilement – grâce à l’outil symétrie, qui reproduit des pièces telles qu’elles sont, mais en miroir. « La pièce étant symétrique, j’ai utilisé une copie du scan que j’ai reproduite en miroir pour la “coller” dans l’espace manquant », explique-t-il. « Je suis ainsi arrivé au résultat final : une toute nouvelle pièce ! »

Le scan 3D comme unique solution pour restaurer d’anciens objets

Les données traitées ont ensuite été imprimées en 3D, après quoi la pièce a été présentée au propriétaire fier et absolument ravi de sa Harley, prête à prendre la route. « C’est incroyable tout ce que les technologies actuelles permettent de faire ! », souligne le motard. « C’est de la magie ! »

Bien qu’il profite maintenant d’une balade à moto tous les dimanches matin, ce retraité prévoit de garder sa moto de collection dans son excellent état actuel. Une fois qu’il aura roulé tout son soul, il compte la faire exposer dans un musée néerlandais pour que tout le monde puisse en profiter.

Ce projet est une illustration parfaite du rôle crucial du scan 3D lorsque plus aucune pièce n’est disponible nulle part, et que scanner les pièces cassées est la seule solution pour restaurer d’anciens objets.

Et c’est ainsi qu’un problème vieux de plusieurs décennies a finalement été résolu ! La moto est désormais fonctionnelle, entièrement restaurée et roule parfaitement.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Deux nouvelles V7 de Moto Guzzi relookées et plus puissantes


Voici les manchons chauffants KS604 de Kappa


Découvrez le Covert Evo de Scorpion


KTM 1290 Super Duke R 2020 : Plus sauvage et plus civilisé à la fois


Kawasaki KLR650 : du mythe à la légende


Desert Sled Fasthouse : édition limitée et numérotée de la Ducati Scrambler pour célébrer la victoire à l’évènement The Mint 400

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *