La MCC sur la grille de départ pour l’affiliation à la FIM

PAR François Cominardi Posted on

Après 70 ans de fonctionnement, la CMA est proche du départ, et la MCC veut devenir la prochaine représentante de la FIM au Canada.

Lors de la dernière assemblée générale de la Fédération Motocycliste Internationale (FIM) en Suisse, un point important a été mis aux votes : la destitution de la CMA en tant que représentante de la FIM au Canada. La CMA (Canadian Motorcycle Association) représente depuis 70 ans le sport moto à l’international au Canada, et elle a connu ses heures de gloires comme le MotoGP organisé à Mosport en 1967 (seul MotoGP au Canada), ou un championnat du monde d’enduro en 2006 à Parry Sound.

Mais à part cela, il y a eu peu ou pas de courses internationales depuis 20 ans au Canada. En 2019, les canadiens n’ont pas été représentés au Motocross des Nations. Il y a très peu de clubs sportifs canadiens affiliés CMA, et vous ne trouverez pas leur liste sur le site de l’association.

En 2020, la direction de la FIM avait proposé d’expulser la CMA de la FIM. Cette motion a été portée au débat le 29 janvier 2021. Avant le vote, le président de la FIM a prononcé ces mots : « La course de moto canadienne a un gros problème. »

La motion nécessitait un vote positif des deux tiers des voix des Délégués FIM présents pour être adoptée. 59% ont voté en faveur de la suppression de CMA. Ce n’était pas suffisant puisque le seuil était à 66%. Cinq voix ont voté contre et onze membres se sont abstenus.

On notera que plus de la majorité a choisi l’expulsion de la CMA, mais ce n’était pas assez. La CMA reste donc la représentante de la FIM, dans un contexte difficile. Ses grands défis seront la participation des équipes nationales au Motocross des Nations et au Six jours d’enduro Internationaux (ISDE), ainsi que la représentation dans les différentes provinces.

Ils ne pourront pas compter sur la présence de Marilynn Bastedo, la figure emblématique de l’association, qui est en arrêt de travail pour maladie depuis 2020.

De son côté, la Confédération motocycliste du Canada (MCC) n’a pas pu défendre sa candidature, puisque la CMA restait en poste. Pourtant tout était préparé, avec une vidéo montée avec l’aide de l’équipe de Justin Thompson, PDG de Jetwerx International et des Triple Crown Series, et un dossier préparé sous la supervision de Kelly Irwin, David Millier et plusieurs autres.

Le président du conseil d’administration de la MCC, Chris Bourque, a déclaré: « Je continue d’être déconcerté par une organisation comme CMA, qui ne fait rien avec son affiliation, mais refuse de l’abandonner. Pendant tout ce temps, la relève des pilotes canadiens est freinée dans sa capacité à se mesurer à la compétition internationale ».

De son côté, Colin Fraser, l’organisateur de la CSBK a déclaré : « La participation des pilotes canadiens à la scène mondiale a été gravement ralentie au cours des quatre dernières décennies, et nous devons vraiment changer maintenant ».

L’opportunité pour la MCC de se représenter à l’affiliation FIM sera effective lors de la prochaine assemblée générale de la FIM, dans moins d’un an.

La Confédération motocycliste du Canada se positionne comme la voix de la moto au Canada. Elle est reconnue pour son action annuelle : Mai le mois de la sensibilisation à la sécurité moto. Son comité Compétition fait office d’arbitre lors de litiges sportifs dans des compétitions de MRC, CSBK, Flat Track Canada, WTC, WEC.

Pour en savoir davantage, visitez le www.motorcycling.ca.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *