BMW S1000RR : Puissant à bas régimes, puissant à hauts régimes…!

PAR Paul PenzoPosted on

Le nouveau moteur est plus étroit, plus court et plus léger (9 lb de moins). De plus, une première pour BMW, il se voit équipé d’un système de calage variable des soupapes appelé ShiftCam. Les soupapes d’admission sont en titane avec centre évidé. La course des pistons a été réduite pour diminuer la hauteur totale, ce qui a permis de gagner 400 tr/min au passage. La courbe de couple est plus linéaire, et en hausse de 10 lb-pi sur toute la plage des régimes moyens. On dispose d’un minimum de 70 lb-pi de 5500 à 14 500 tr/min, avec une pointe à 83 lb-pi à 11 000 tr/min.

Le système ShiftCam fait appel à un arbre à cames d’admission avec deux différents lobes. Le premier, à faible amplitude, favorise la puissance à bas régimes; le profil plus prononcé du second favorise la puissance à hauts régimes. À 9000 tr/min, un solénoïde déplace les lobes latéralement (en moins de 10 millisecondes).

En roulant, j’ai essayé de détecter le passage d’un jeu de lobes à l’autre aux environs de 9000 tr/min, et je n’ai pas réussi… Ce que j’ai facilement pu constater, par contre, c’est que ce moteur s’avère très convivial et qu’il tire avec force et souplesse à tous les régimes. À l’heure actuelle, on retrouve la technologie ShiftCam uniquement dans les modèles haut de gamme de la firme, ce qui inclut également la R1250 GS 2019.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Le Salon de la moto de Montréal a attiré près de 33 000 personnes


Harley-Davidson présente la nouvelle Softail Standard


KTM annonce le 4e KTM ADVENTURE Rally Canada


La SAAQ dévoile 14 recommandations pour améliorer la sécurité des motocyclistes


Le Salon de la moto de Québec a attiré 14 000 passionnés


La moto réduit le stress et améliore la concentration

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *