Mais qui est donc ce débutant?

PAR Marc ParadisPosted on

Lorsqu’on commence dans le monde de la moto, nous essayons souvent de trouver conseil auprès des plus expérimentés. Ces derniers nous sont bien utiles en nous faisant bénéficier de leur expérience, mais bien souvent, ils oublient qu’ils ont aussi été débutants un jour et que, pour eux, l’initiation s’est presque toujours déroulée au guidon d’une petite cylindrée hors route.

Conseiller un novice de s’acheter la plus grosse moto possible en lui disant qu’il se lassera bien vite d’une petite cylindrée, c’est un peu comme dire de s’acheter des souliers deux pointures trop grandes en prévoyant que nous allons un jour les remplir! L’apprentissage du pilotage d’une moto sera beaucoup moins traumatisant si le novice n’a pas à se soucier des conséquences d’avoir trop de puissance à gérer.

Mais qu’est-ce qu’une petite cylindrée en 2017? Dans certains pays (le Japon, par exemple), immatriculer une moto de plus de 400 cc représente un exploit tant physique que monétaire. En Amérique du Nord, où les gros customs abondent, toute moto de cylindrée inférieure à 1000 cc serait considérée comme une petite (au mieux une moyenne) cylindrée.

Pourquoi rouler sur une moto de débutant ou encore une moto plus adaptée aux petits gabarits lorsque toute une panoplie de montures s’offre à nous? Pour certains, il s’agit de critères économiques (que ce soit le coût d’achat, des plaques ou des assurances). Pour d’autres, ce sera un choix écologique (une petite moto consomme moins qu’une grosse et beaucoup moins qu’une voiture) et, enfin, catégorie à ne pas négliger, ceux et celles qui ne peuvent physiquement rouler autre chose en raison de restrictions physiques.

La saison dernière, j’ai voulu me mettre, au sens propre du terme, dans la peau d’un motocycliste qui s’achèterait une moto pour le loisir, mais aussi pour rendre l’utile à l’agréable en l’utilisant chaque jour pour se rendre au boulot. Comment réussis-je à faire avaler la pilule à ma conjointe qui trouvait que six motos, c’était déjà pas mal dans le garage? En lui disant que ma petite cylindrée (CBR250 de l’article du numéro de novembre/décembre) servirait aussi d’outil d’initiation à la piste pour notre plus jeune et qu’elle pourrait aussi l’essayer si le cœur lui en disait.

Pourquoi ne pas avoir choisi une monture plus grosse et plus puissante? Parce que je m’étais imposé un budget et aussi pour que mon petit cow-boy puisse apprendre comment prendre ses lignes en piste sans avoir à gérer trop de puissance. Mes fils peuvent se considérer comme des privilégiés dans la gradation des machines qu’ils ont pilotées. Depuis leurs débuts en 2009, ils sont passés de la petite CRF50 à la 70 cc pour l’un et la 80 cc pour l’autre. Vinrent ensuite une DRZ125, une bonne vieille XR250 increvable et une CRF230F qui doit s’ennuyer des promenades mollo dans les champs de patates qui ont meublé ses premières années de vie avant que Xavier lui fasse connaître les joies d’une utilisation disons un peu plus extrême. Vincent a roulé deux saisons sur route avec ma SV650 et n’a même pas voulu essayer ma FZ1, lui préférant sa DRZ400SM, surtout avec un permis ne donnant droit qu’à quatre maigres points d’inaptitude. Serait-il déjà plus sage que son paternel?

Quoi qu’il en soit, j’ai roulé plus de kilomètres sur mes deux motos de débutant que sur ma 1000 cc et ces kilomètres ne furent pas du tout ennuyeux. Il serait faux d’affirmer que la petite CBR est dotée d’accélérations foudroyantes, mais une fois sa vitesse de croisière atteinte et si la dénivellation et le vent le permettent, elle peut tenir son bout sur l’autoroute et même effectuer des dépassements (en étant couché sur les poignées et la main gauche en retrait à la façon des pilotes de dirt track!)

Les préjugés aidant, à l’arrêt, je passe souvent pour un novice au guidon de sa première moto. Dans les courbes, les Gino des temps modernes doivent virer des faces en voyant la petite moto rouge disparaître à l’horizon… Le plaisir de garder sa vitesse en virage (et aussi sa nécessité en raison du manque flagrant de couples) et la légèreté d’une 250 cc peuvent nous rafraîchir des notions que nous avions laissées s’empoussiérer dans notre matière grise. Enrouler la poignée droite et monter tous les rapports peuvent vous conduire en prison et vous amener à vous déplacer en transport en commun si vous effectuez la manœuvre sur une moto sportive de 600 cc et plus. Avec une petite cylindrée, l’accélération sera moins foudroyante, mais le plaisir de faire virer le moulin sera le même. Je roule encore, rendu à la mi-novembre et compte le faire jusqu’à la date limite si la température le permet.

Comme le disait Éric Mathieu dans son Égotrip de mars 2015, moins égale plus…

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada