Un rêve devenu comme un rêve

PAR Moto JournalPosted on

Par Marc Perron, Chevery, QC

Comme chaque année depuis cinq ans, quand arrive septembre, je cherche sur Internet la possibilité d’aller faire un raid en moto au Maroc. Comme chaque année, j’attends une réponse me disant oui, peut-être, il faut voir avec l’horaire, les groupes et finalement, ça ne marche jamais. Mais à ma grande surprise, cette année, la réponse est positive.

Le 30 octobre, je débarque à Ouarzazate au Maroc : wow, quel dépaysement! Le lendemain, Guilhaume, le propriétaire d’Eden Aventure, vient me chercher à l’hôtel et on se retrouve avec les autres clients un père et son fils, (Thierry et Thibault). Souper, dodo et demain le grand départ. Je dors très peu, je suis nerveux, je me demande si je serai à la hauteur…

Jour 1 : Arrivé au garage, Guilhaume nous fait le briefing de sécurité et nous explique comment ça va se dérouler : les quatre motos vont rouler ensemble avec Guilhaume comme guide et Said, un Marocain, conduira la voiture d’assistance qui nous rejoindra à des points stratégiques. Le matin, on roule 40 kilomètres sur des pistes roulantes avec des pierres (pas que des petites) et quelques passes techniques; je crois qu’il nous évalue. L’après-midi, environ 80 kilomètres, on roule jusqu’à 17 h. Beaucoup de poussière et je bois trois litres d’eau, alors qu’habituellement, je bois très peu.

Jour 2 : Initiation au GPS sur des pistes roulantes le matin. L’après-midi, navigation jusqu’à la dune école. Petit cours théorique sur place et on y va. Malchance, Thibault se plante et se déchire les ligaments de la clavicule. Pour lui, fini la moto pour la semaine et son père rentre avec lui.

Jour 3 : On perd la voiture d’assistance pour deux jours, le temps que Said s’occupe de ramener père et fils à l’aéroport. On fait un peu de maintenance sur les motos et on prend le minimum pour partir en étape marathon. On fait 275 kilomètres pour rattraper un peu de temps perdu et se rapprocher des dunes. Je regarde de plus en plus les paysages; je m’amuse et essaie de vivre mon rêve au maximum. On passe dans des villages super isolés. Il fait 29 degrés. On est bien quand on roule.

Jour 4 : Enfin, les dunes! On monte, on descend, c’est comme faire du surf, c’est vraiment trippant. En fin de matinée, je me plante, pas de mal. Maintenant, je sais qu’il ne faut pas que je m’emporte trop souvent si je ne veux pas retourner chez moi plus tôt que prévu. En après-midi, on monte sur une colline pour admirer le paysage : désert à perte de vue. J’ai deux choix : d’un côté les dunes et de l’autre des pistes roulantes qui mènent au même endroit. Je choisis les dunes!

Jour 5 : Au programme, hors-piste. On navigue aux points GPS, on y va le plus direct possible, pas de route. Il faut faire attention: il y a plein de pièges: gros cailloux, rigoles invisibles, gros nids de fourmis, troupeaux de dromadaires, etc. On s’improvise un dîner : œuf cuit dans une canne de sardine vide sur feu de bois… il fallait y penser! En après-midi, on saute dans un oued (rivière) asséché et on roule sur 60 kilomètres dans du sable et des roches. Je découvre en fin de journée le fesh fesh, probablement le pire piège du désert. C’est du sable fin comme de la farine qui lève avec le premier motard et qui aveugle le second pendant plusieurs secondes. On retrouve Said et la voiture d’assistance; enfin des vêtements propres. Une bonne douche, un thé marocain, souper et dodo.

Jour 6 : Je navigue au GPS sur les premiers 40 kilomètres. On roule mollo. Ensuite, je suis Guilhaume, car on traverse un terrain rempli de pièges.

J’ai beaucoup appris pendant ce voyage. Le désert, c’est dangereux et je crois que j’ai été chanceux de tomber sur une bonne organisation comme Eden Aventure. J’ai pu réaliser mon rêve dans des conditions sécuritaires et professionnelles et en profiter au maximum avec des gens très sympathiques. On a roulé 1100 kilomètres en six jours, six à sept heures de moto par jour, le bonheur total! La semaine a passé tellement vite qu’on aurait dit un rêve.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent