KTM Super Duke GT : La bipolaire qui s’assume

PAR Moto JournalPosted on

Par Éric Ménard

La Super Duke GT 1290 peut être ce que vous voulez : une bête de puissance assoiffée de courbes ou une bonne bécane pour une virée du dimanche.
Il fut une époque où tout lancement de KTM devait se tenir sur une piste de motocross ou un sentier d’Enduro et les journalistes y assistant devaient être en mode « ready to race ». Même si la marque autrichienne a pensé pour un moment à changer sa fameuse devise, elle l’a gardée et a plutôt décidé de la vivre d’une toute nouvelle façon. Depuis lors, KTM semble vouloir gagner la course pour offrir plus de nouveaux modèles de route chaque année. Au cours des dernières années, le département de recherche et développement de KTM a présenté des nouvelles idées plus rapidement que notre nouveau premier ministre Trudeau.

Alors que je survole l’Atlantique en route vers l’Espagne pour le lancement de la Super Duke GT, je pense au premier Duke que j’ai roulé. Ma belle-sœur, dans un moment d’audace pure, avait acheté une de ces petites bêtes, flambant neuve. C’était une moto amusante, mais on était loin des performances exaltantes que la Super Duke R offrait plus récemment. Cette moto est une vraie bête de puissance pure qui peut transformer n’importe quel gentleman en délinquant dangereux. Du moins, c’est ce que je me disais quand j’ai eu la chance de la rouler dans les courbes serrées des Adirondacks il y a deux ans.

Après un vol de sept heures et une connexion à l’aéroport déprimant de Munich, je débarque enfin dans la belle île de Majorque. Un vrai bijou flottant juste à l’est de la côte espagnole dans la mer Méditerranée. Je me passe le commentaire que c’est inusité de tenir un lancement d’une moto autrichienne dans l’une des plus populaires destinations pour les ressortissants allemands.

Alors que les portes de la barrière de l’hôtel St. Regis s’entrouvrent, je vois mon premier drapeau orange. Après les salutations d’usage et quelques rafraîchissements, on nous convie à l’introduction internationale officielle. KTM a dépêché toute l’équipe de conception de la Super Duke GT. Pour une raison que nous ignorons, ils ont également invité Hannes Arch, un champion autrichien de la Red Bull Air Race et qui semble un bon ami de l’équipe. Hannes est accompagné de sa ravissante épouse qui, en plus d’avoir des jambes « jusqu’à demain matin », se révèlera être une passagère des plus intrépide.

Le moins sexy, mais néanmoins très intéressant, Thomas Kuttruf, responsable de la presse et des relations publiques, est notre MC et il nous introduit rapidement à la GT. Des mots comme « impressionnant, performance, exceptionnelle, adrénaline » pimentent sa présentation à notre groupe qui est le premier de six groupes journalistes de partout dans le monde.

Bien sûr, ce n’est pas une toute nouvelle moto, mais une version plus civilisée de la célèbre Super Duke R. Ça, nous le savions déjà, mais dans quelle mesure a-t-on transformé la bête? Hermann Sporn, chef de projet pour la GT, apporte plus de détails. Avec un ton de voix et un accent qui me rappellent fortement celui d’Arnold Schwarzenegger, il explique sa mission : prendre la grogne brutale et l’impudeur de la R et la rendre plus accessible, plus cultivée pour en faire une moto intéressante pour un usage plus polyvalent.

En effet, la R était sans aucun doute une moto impressionnante, mais il manquait quelque chose pour la rendre plus conviviale pour les riders voulant l’utiliser pour la randonnée. Ça prenait une meilleure protection au vent, un plus haut niveau de confort, un plus grand réservoir d’essence, des poignées chauffantes et une plus longue liste d’accessoires pour la personnaliser aux besoins du pilote.

Le lendemain matin, nous nous retrouvons tous dans le stationnement du St. Regis pour y découvrir une flotte de 35 GT, toutes parfaitement alignées et prêtes à partir. Certaines sont même équipées d’accessoires tels que des sièges chauffants ou des échappements Akrapovi?. Grâce à Kiska, qui s’occupe du design chez KTM, les GT sont magnifiques : look agressif, lignes agressives et anguleuses. Le résultat est une fusée longue distance équipée d’un bicylindre en V qui rugit fièrement.

Nous rencontrons ensuite notre chef de groupe pour la journée. Le gars est timide et explique les caractéristiques de la moto en regardant la moto plutôt que droit dans les yeux. Tant et si bien que je me demande quel genre de chef de groupe ce type sera. J’ai ma réponse 15 minutes plus tard, alors que nous filons déjà à 185 km/h en formation serrée sur l’autoroute. Le gars n’est pas timide sur l’accélérateur! Tant et si bien qu’il manque presque sa sortie et plutôt que d’attendre de prendre la prochaine pour ne pas perdre une partie du groupe, il garroche sa GT dans la courbe à la dernière seconde, perdant la moitié du groupe dans le processus. Hans est bon pilote, mais pas un grand leader. Quoi qu’il en soit, nous continuons notre tour d’essai avec le balayeur qui se trouve être un autre gars rapide, mais plus attentif à son groupe.

Alors que nous quittons l’autoroute où tout le monde sur n’importe quelle moto peut aller vite, nous découvrons le magnifique réseau de petites routes sinueuses de Majorque. Le rythme est relativement rapide et nous commençons à découvrir et confirmer ce qui a été dit hier soir. La Super Duke GT est presque aussi agressive que la R, mais offre plus. La courbe de couple débutant à 3000 tr/min plutôt que 4000 est plus agréable à exploiter dans ces conditions et nous permet de faire moins de changements de vitesse dans les collines sinueuses. Le sélecteur de vitesse de type quick shift permet de faire des changements de vitesse rapidement, mais seulement vers les rapports plus élevés. Cela permet également des changements de vitesse plus doux, améliorant le confort du conducteur. On constate aussi une ergonomie améliorée, comme des repose-pieds plus bas et un réservoir de carburant plus gros. Ça assure plus de confort au pilote comme au passager. Le guidon offre 22 mm d’ajustement pour quatre positions différentes. On peut aussi ajuster le levier de frein et le sélecteur de vitesse au gabarit du pilote.

Le cœur de la Super Duke GT est le fameux gros twin de 1301 cc de KTM qui est l’un des twins les plus puissants dans sa catégorie. Les ingénieurs ont pensé que ce serait une bonne idée de réviser les spécifications du moteur pour le rendre plus convivial pour le tourisme sportif. Précisément 144 Nm de couple à 3250 tours par minute est ce qu’ils pensaient. Ces paramètres ainsi que les trois modes de puissance (pluie, rue et sport), font de la GT une moto incroyablement polyvalente, qui s’adapte précisément au type de comportement désiré.

Le niveau de confort est là où la GT se différencie le plus de la R. Cette R est une bête dans tous les sens du mot, alors que la GT est plus accessible, ou pas. Ça dépendra de votre état d’esprit du moment. La position assise est plus conviviale avec un guidon légèrement plus large et plus haut. Le pare-brise est facilement réglable d’une seule main et permet d’éliminer les ballotements de la tête pour des pilotes de toute taille. Un must pour réduire la fatigue et favoriser les longs trajets.

Le réservoir de carburant répond également à l’orientation de sport tourisme de la GT en offrant une meilleure protection au vent pour le bas du corps. L’équipement de série offre les clignotants à autoannulation, le régulateur de vitesse, un système ABS combiné, un moniteur de pression des pneus et le système de contrôle de la stabilité. Les poignées chauffantes sont aussi de série, mais le siège chauffant est uniquement disponible en tant qu’accessoire.

D’ailleurs, comme pour toute marque de moto haut de gamme, les options ne sont pas rares. Il est possible de commander une GT équipée du système Hill Control qui barre le frein arrière pour vous pendant cinq secondes lors du démarrage dans une côte. Totalement inutile, mais l’fun à voir à l’œuvre. Il y a aussi un système de bagages en option pour les riders qui souhaitent utiliser la GT comme une vraie moto de tourisme.

Une option fort intéressante est le système de régulation du glissement du moteur. Ce gadget analyse l’adhérence de la roue arrière et contrôlera le glissement du moteur si l’on coupe les gaz ou lâche le levier d’embrayage trop brusquement.

Le tourisme sportif exige une plus grande autonomie et la GT offre un réservoir de 23 litres (5 litres de plus que la R) permettant, disent-ils, tout près de 400 km de balade avant de chercher une station d’essence. Je n’ai pas pu vérifier ces chiffres. Ce que nous avions était plus proche de 315 km et 7,4 l/100 km, mais on doit dire que le rythme de croisière le jour du lancement était élevé. Comme on ne roule pas toujours au rythme d’une tribu de journalistes junkies d’adrénaline, les chiffres spécifiés par le fabricant sont sûrement possibles à un tempo plus raisonnable.

Les fourches ajustables de la suspension WP permettent d’ajuster leur comportement à notre utilisation. Il suffit de basculer entre les modes en utilisant l’interrupteur monté sur le guidon et choisir entre le mode confort, rue ou le mode sport. L’ECU (Unité de contrôle du moteur) des suspensions ajustera automatiquement l’amortissement des fourches avant et arrière en temps réel en fonction de votre style de conduite et de la surface de la route. Sur les vieilles routes particulièrement glissantes de Majorque, nous sommes arrivés à un haut niveau de confiance envers cette moto. En dépit du rythme rapide, la randonnée s’est bien déroulée. Un seul journaliste, qui a eu l’idée bizarre d’annuler l’ABS vers la fin de la journée, a terminé sa balade dans le fossé.

Un freinage de niveau Superbike est assuré à l’avant par deux étriers fixes radiaux Brembo M50 monobloc à quatre pistons et un étrier fixe Brembo à deux pistons à l’arrière. Ceux-ci pincent des disques flottants de 320 mm à l’avant et 240 mm à l’arrière. Ces étaux italiens sont réglés pour une conduite sportive avec un système ABS Bosch. On propose même un mode supermoto si vous avez les nerfs assez solides pour bloquer la roue arrière et glisser dans les virages.

173 ch pour 228 kg tous pleins faits, ce sont des chiffres impressionnants. Mais grâce au châssis de haute qualité combiné à des suspensions semi-actives et une liste exhaustive d’aide au pilotage, des modes de puissance et des fonctionnalités supplémentaires, la Super Duke GT est aussi facile d’approche. Elle peut être roulée en douceur quand on en a envie. Ce qui manquait à la Super Duke R en termes de polyvalence, la GT l’offre.

Avec une position de conduite moins sévère et un niveau de confort accru (et un prix de vente supérieur à 20 000 $), la GT vise les motocyclistes plus matures et fortunés qui aiment les motos sportives. Cette GT est une bipolaire qui s’assume. Elle est capable de filer doux pour des balades à deux, mais aussi se métamorphoser en génératrice d’adrénaline en un clin d’œil ou plus précisément en un basculement d’interrupteur.

Fiche technique
MOTEUR
2 cylindres, quatre temps, V 75°

CYLINDRÉE
1301 cm³

ALÉSAGE
108 mm

COURSE
71 mm

PUISSANCE EN KW
127 kW

DÉMARREUR
Démarreur électrique

LUBRIFICATION
Lubrification par circulation forcée avec 3 pompes à huile

BOÎTE DE VITESSES
6 vitesses

TRANSMISSION PRIMAIRE
40:79

DÉMULTIPLICATION SECONDAIRE
17:38

REFROIDISSEMENT
Refroidissement liquide

EMBRAYAGE
Embrayage antidribble PASC (TM) à actionnement hydraulique

EMS
EMS Keihin avec RBW, double allumage

CHÂSSIS
MODÈLE CADRE
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène avec revêtement peinture poudre

SUSPENSION AVANT
Suspension semi-active WP USD Ø 48 mm

SUSPENSION ARRIÈRE
Monoamortisseur à suspension semi-active WP

DÉBATTEMENT AVANT
125 mm

DÉBATTEMENT ARRIÈRE
156 mm

FREIN AVANT
2 x étrier fixe radial à quatre pistons Brembo monobloc, disques de frein, flottant

FREIN ARRIÈRE
Étrier fixe à deux pistons Brembo, disque de frein

DIAMÈTRE DISQUE DE FREIN AVANT
320 mm

DIAMÈTRE DISQUE DE FREIN ARRIÈRE
240 mm

ABS
ABS Bosch 9ME combiné (incluant contrôle ABS en virage et mode supermoto, désactivable)

CHAÎNE
X-Ring 5/8 x 5/16 po

ANGLE DE CHASSE
65.1 °

EMPATTEMENT
1482 ± 15 mm

GARDE AU SOL
140 mm

HAUTEUR DE SELLE
835 mm

CAPACITÉ DU RÉSERVOIR (ENV.)
23 litres

POIDS NET
205 kg

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold