Le voyage simplifié: Edelweiss s’occupe de tout

PAR James NixonPosted on

Vous avez envie d’explorer le monde en moto, mais pas de vous préoccuper des aspects organisationnels? Edelweiss Bike Travel est peut-être la solution qu’il vous faut. Fondée au début des années 1980, l’entreprise autrichienne offre de nombreux forfaits clés en main.

Ce voyage en Islande dure 11 jours en tout (neuf sur les motos). Comme monture, vous pouvez choisir entre une Triumph Tiger 800 XCx ou Explorer. (Edelweiss propose des voyages dans de nombreux pays au guidon d’une foule de modèles de différentes marques – BMW, Ducati, Harley-Davidson, Honda, Kawasaki, Suzuki, Vespa, et même Royal Enfield – mais Triumph est la seule marque disponible pour l’Islande.)

En solo, le coût s’élève à 8600 $ US pour la XCx (ajoutez 370 $ pour l’Explorer). Avec passager, comptez 6870 $ ou 7060 $ par personne, selon la machine choisie. Pas de limite de kilométrage, mais l’essence est à vos frais. Le forfait comprend une assurance de base, mais Edelweiss offre – et recommande – de prendre une assurance complémentaire. Le coût ne comprend pas le billet d’avion pour l’Islande.

Une fois à destination, Edelweiss aura déjà livré votre moto à l’hôtel. Après les instructions d’usage et la signature des papiers, vous voilà aussitôt prêt à rouler. La procédure de remise est encore plus simple à la fin du voyage : vous déposez la moto et les clés à l’hôtel, et vous filez vers l’aéroport (à moins que vous n’ayez endommagé la moto, d’où l’assurance supplémentaire).

Le forfait comprend tous les frais d’hébergement de même que tous les petits déjeuners et neuf soupers, une trousse d’information complète sur le voyage, un itinéraire soigneusement tracé, un duo de guides qui connaissent bien le pays et un véhicule d’accompagnement (une camionnette Ford dans ce cas-ci) qui transporte les bagages entre les hôtels.

Le trajet permet de faire tout le tour de l’île; départ et arrivée à Reykjavik, la capitale. Vous serez sur la route (ou en visite dans un point d’attraction) entre sept et neuf heures par jour. La distance parcourue est d’environ 2000 km (350 km pour le plus long segment, 150 pour le plus court). Si le kilométrage total ne semble pas très élevé, c’est qu’il y a beaucoup de choses à faire et à voir chaque jour : montagnes, glaciers, chutes, geysers, musées, excursions en mer, etc. Vous pouvez suivre le guide, mais vous pouvez aussi faire votre propre itinéraire (le guide vous y aidera si vous le désirez). Edelweiss classe les routes comme « difficiles » sur son site Web, surtout en raison de certaines sections en gravier passablement longues, et des rivières à traverser. Les habitués des routes de terre trouveront peut-être ce classement excessif, mais pour les autres, sachez tout de même qu’il ne s’agit pas d’une balade du dimanche.

On peut déjà faire les réservations pour les voyages en Islande de 2016 et 2017. La fenêtre météo pour une randonnée (relativement) confortable en moto est plutôt étroite, et c’est pourquoi il y a seulement trois randonnées par année, aux environs du mois d’août. Le nombre de places est limité et la demande est forte. Si vous êtes intéressé, réservez tôt.

Si ce n’est pas l’Islande qui vous intéresse, Edelweiss a sans doute autre chose pour vous allumer. Il y a des randonnées en Europe, en Australie, en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique, en Asie. Il y a même un grand tour du monde. Le principal facteur limitant sera votre budget. Ces voyages coûtent cher, mais vous en avez pour votre argent : hébergement et nourriture de qualité, motos bien entretenues, routes superbes et organisation sans soucis. Visitez le www.edelweissbike.com pour en apprendre davantage.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent