Côte-Nord: Sur la route de Godbout vers Kegaska

PAR Moto JournalPosted on

Partie 2: sur la route de Godbout, Pointe-des-Monts, Port-Cartier, Havre-Saint-Pierre, Natashquan et Kegaska
Extrait du guide Le Québec à moto, par Hélène Boyer et Odile Mongeau.

Longueur du parcours totale: 2 800 km 

Temps estimé de la randonnée: 5 jours

Qualité du bitume: excellente

Densité du trafic: faible 

Niveau de difficulté: novice à chevronné

Routes avec beaucoup de relief, routes secondaires très peu fréquentées
Destination touristique peu connue, la région de la Côte-Nord a pourtant beaucoup à offrir. En fait, il s’agit d’un secret si bien gardé que, lorsqu’on y va pour la première fois, on s’étonne de ne pas y avoir pensé avant! Tant la route que les villages traversés promettent des souvenirs inoubliables. La Côte-Nord est un coup de cœur assuré du début à la fin.

Voici la deuxième portion de ce périple mémorable, qui vous mènera jusqu’aux confins de la Côte-Nord.

Jour 2
Tout de suite après Baie-Comeau, sur une quarantaine de kilomètres, c’est comme si vous entriez soudainement dans un autre monde. Et que dire du tronçon de la route 138 entre Baie-Comeau et Godbout! La route longe la falaise donnant sur le fleuve Saint-Laurent en se tortillant comme si la ligne droite ne devait plus exister! Avec ses crêtes rocheuses, la Côte-Nord n’a décidemment rien de semblable et rien à envier aux autres régions. Vous aimerez cette section très technique de la route 138 après Baie-Comeau. Les pilotes intermédiaires et chevronnés se régaleront!

Vue de la mer
La route 138 offre de trop rares accotements asphaltés. De plus, ils ne sont pas annoncés et, lorsque vous avez un semi-remorque aux trousses, vous n’avez pas vraiment le choix de passer tout droit. Et pourtant, la vue sur la mer est à couper le souffle et vous laisse une impression de grandeur rarement égalée au Québec. C’est notamment le cas lorsque vous passerez par le village de Longue-Rive. Un beau moment!

À environ 80 km de Baie-Comeau et à 35 km de Godbout, vous arriverez à la hauteur de la petite route qui mène au phare de Pointe-des-Monts. Ce phare gît à 11 km au sud de la route 138 et est situé près de la mer. En raison des masses d’air chaud et froid qui se rencontrent, il n’est pas rare de voir le thermomètre osciller de 5°C entre la route 138 et le bord de la mer. 

Une fois que vous serez arrivé au phare, le coup d’œil vous laissera bouche bée. À cette hauteur, la terre s’avance dans la mer, tant et si bien que vous apercevrez les contours montagneux de la Gaspésie à 3 km. Il est possible de dormir à cet endroit (eh oui! dans la maison attenante au phare même!). Les quatre chambres disponibles ne sont pas numérotées mais identifiées d’après le nom des gardiens qui se sont succédé à ce poste. Et les prix sont très raisonnables. 

Le phare abrite une exposition sur sept étages relatant la vie des gardiens. L’endroit est si magnifique! Malheureusement, il n’est ouvert que du 24 juin (fête de la Saint-Jean) à la fête du Travail, au début de septembre.

Allez d’abord au poste d’accueil pour glaner tous les renseignements et vous laisser envoûter par les histoires des guides! Il vous est aussi possible de louer des chalets en bordure de mer. Sachez que vous ferez face à la baie qui a vu le plus grand nombre de navires s’échouer sur sa côte au cours des deux derniers siècles. Le Gîte du Phare de Pointe-des-Monts offre des chalets en location. Vous pouvez même prendre vos repas au restaurant jouxtant la petite chapelle. La chef Diane Lebrasseur cuisine avec brio et vous mangerez comme un roi tout en ayant une magnifique vue sur la mer… et peut-être verrez-vous même des baleines! Le saumon fumé est particulièrement délectable et la chef a eu la très aimable idée de nous refiler le nom de son fournisseur, Georges Tremblay.

De la jonction de Pointe-des-Monts à Port-Cartier, vous aurez une centaine de kilomètres à parcourir. Rendu à Port-Cartier, pénétrez dans la ville et gardez l’œil sur le clocher de l’église pour vous guider vers un petit restaurant qui sert le meilleur potage aux fruits de mer de la région! Le resto-pub Le Remous a en effet une irrésistible recette que d’aucuns voudraient bien connaître… En plus, on y sert des espressos. En reprenant la route, vous n’aurez que 50 km à faire avant d’arriver à Sept-Îles.

La région de Sept-Îles est quelconque en ce qui concerne la conduite moto. Par contre, la côte sablonneuse commence à apparaître dans ce secteur, et elle agrémente le paysage sur plusieurs kilomètres. Vous découvrirez ainsi de petites plages de sable fin, comme abandonnées, qui démontrent tout le caractère sauvage de la Haute-Côte-Nord. Tout juste après Sept-Îles, vous passerez le pont de la rivière Moisie. Voilà un autre coup de cœur assuré tant le paysage est sublime. Mais encore là, impossible de s’arrêter… Il y a bien une halte, mais, hélas, tout en sable. Pour les motos, il n’est vraiment pas conseillé de s’y arrêter à moins d’avoir une monture double usage.

Après Sept-Îles, une longue route où vous ne croiserez que quelques villages vous attend. Les villages sont effectivement distants de plusieurs kilomètres des uns et des autres. Entre ces derniers, il n’y a souvent que des paysages désertiques où le sapin et la toundra règnent plus souvent qu’autrement en maîtres incontestés. 

En arrivant à Sheldrake, un autre coup de cœur vous attend. Le littoral vous fait un merveilleux clin d’œil! Arrêtez-vous quelques instants pour admirer le panorama.

Des villages à ne pas manquer
En reprenant le guidon, nous vous suggérons de quitter la route 138 chaque fois que vous le pouvez pour entrer dans les petites agglomérations aux noms tout aussi évocateurs les uns que les autres. Rivière-au-Tonnerre, Rivière-Saint-Jean et Longue-Pointe-de-Mingan vous font comprendre pourquoi la Côte-Nord n’a rien à envier aux autres régions touristiques. On y passe quelques minutes et déjà on s’imagine y vivre quelques jours, le temps de recharger ses batteries dans la quiétude d’un village qui vit au rythme de la mer. En plus, vous y découvrirez des perles rares! 

Quant à la route 138, de Sept-Îles à Havre-Saint-Pierre, elle offre tantôt un panorama de mousse, de sapins et d’épinettes, tantôt une vue imprenable sur la mer. Dites-vous bien une chose : à cette hauteur, la côte s’offre à la mer comme rarement au Québec. De Baie-Comeau à Havre-Saint-Pierre, vous devrez compter 465 km : une bonne journée de moto, surtout si vous avez fait de nombreux arrêts. N’oubliez pas qu’au retour vous pourrez toujours vous arrêter aux endroits que vous n’avez pas eu le temps de visiter : la route 138 est le seul chemin pour se rendre sur la Côte-Nord et en revenir! 

En arrivant à Havre-Saint-Pierre, arrêtez-vous à la Poissonnerie du Havre et faites le plein de bourgots (à consommer plus tard avec une bonne bière fraîche). Les bourgots ressemblent à de gros escargots et sont vendus dans une concoction de vinaigre… Cœurs sensibles s’abstenir!

Jour 3
De Havre-Saint-Pierre, vous n’aurez que 204 km à parcourir avant d’arriver au bout de la route 138, dans le secteur de Kegaska, passé Natashquan. D’ailleurs, le panneau routier indiquant la fin de la route 138 doit certainement détenir le record du panneau le plus photographié au Québec. Mais on ne résiste pas à la tentation : c’est une photo incontournable à faire. Ainsi, automobilistes et motocyclistes gardent un souvenir impérissable du « bout de la route »!

Lors de notre passage en 2014, le nouveau tronçon de route de 44 km entre Pointe-Parent et Kegaska n’était pas encore asphalté. Avis pour les routières : le tronçon est plus adapté aux montures double usage, mais ça passe! Nous avons découvert deux établissements qui proposent de l’hébergement à Kegaska, pour ceux et celles qui voudraient s’offrir quelques jours de repos et de tranquillité. Il s’agit de l’Auberge Brion et de la Maison Rita-Willie, une résidence touristique (jaune) située près du quai. On s’informe à l’auberge pour les tarifs et la location.

Nous vous conseillons de dormir deux soirs à Havre-Saint-Pierre, de manière à faire en une journée l’aller-retour entre votre port d’attache et Kegaska, soit 364 km. Vous aurez le choix entre deux motels, un hôtel et une myriade de gîtes touristiques à Havre-Saint-Pierre. Compte tenu du fait que les nuits sont fraîches dans ce coin de pays au mois d’août, mieux vaut réserver. Et si la région vous ensorcèle comme ce fut le cas pour nous, vous pourrez toujours passer une autre journée à Havre-Saint-Pierre pour visiter les fameuses îles Mingan. Si cela vous intéresse, rendez-vous au quai de Havre-Saint-Pierre et choisissez la formule qui vous convient le mieux auprès des nombreux organisateurs d’excursions.

La route entre Havre-Saint-Pierre et Kegaska
Avant d’arriver au bout de la route 138 dans le secteur de Kegaska, vous passerez par un magnifique village : Baie-Johan-Beetz. Ce petit hameau de 80 habitants saura vous séduire par l’architecture de ses maisons et ses quelques trottoirs de bois. 

Après des années de disette au niveau des services, les citoyens se sont regroupés pour former une coopérative. Celle-ci a mis sur pied un centre de services, Les Choix de Marguerite, qui offre épicerie, station d’essence, café et bureau de poste sous un même toit. Ils ont d’ailleurs remporté un prix Ruralia Desjardins en 2012 pour cette initiative.

Une cinquantaine de kilomètres avant Kegaska, arrêtez-vous à Natashquan, lieu de naissance du plus célèbre auteur-compositeur et interprète du Québec, Gilles Vigneault, pour aller visiter le kiosque touristique et admirer les photos qui en ornent les murs. Sachez que la route 138 entre Pointe-Parent et Kegaska n’était pas encore asphaltée en 2014.

Sites d’observation à ne pas manquer
Entre Havre-Saint-Pierre et Pointe-Parent, deux sites d’observation en bordure de mer sont à ne pas manquer. Le premier est situé à moins de 1 km après la sortie de la ville de Havre-Saint-Pierre, à droite de la route 138. Vous aurez une vue imprenable sur la baie du Havre et sur une partie des îles qui composent l’archipel de Mingan. Le second site d’observation se trouve à 22 km du village de Baie-Johan-Beetz : vous devez absolument vous arrêter à la halte aménagée à proximité de la rivière Pontbriand pour respirer le grand air et admirer le paysage marin. Malheureusement, un incendie de forêt a ravagé tous les arbres qui s’y trouvaient en 2012. Le site demeure toutefois encore accessible.

Jour 4
Sur le chemin du retour, vous verrez la Côte-Nord sous un autre angle et vous vous demanderez si vous êtes bien venu par la même route! De nombreux tronçons de route, que vous aurez pourtant parcourus à l’aller, sauront vous séduire à nouveau. C’est le cas entre le village de Sheldrake et Rivière-au-Bouleau, où vous pourrez admirer l’immensité de la mer en maintes occasions. Mais c’est surtout la beauté de la côte qui vous envoûtera.

Très peu fréquentée par les voitures mais plutôt par les semi-remorques, la route 138 a quelque chose d’inoubliable. Surtout que la qualité du macadam vous ravira. Mais en raison des longues distances à parcourir, vous devrez aimer avaler des kilomètres. Côté température, il n’est pas rare de voir osciller le mercure autour de 10°C au mois d’août… Emportez donc des vêtements chauds.

Les plages sauvages de la région de Pointe-aux-Anglais
Et que dire de la beauté des plages dans la région de Pointe-aux-Anglais! Vous allez certainement mourir d’envie de vous arrêter lorsque vous verrez ces longues étendues de sable fin. Malheureusement, il y a beaucoup de terrains privés et trop peu de haltes routières. Il en existe bien une tout juste à la sortie est du village de Pointe-aux-Anglais, mais elle n’est pas annoncée. À proximité, vous pourrez aussi apercevoir un camping sans services sur la plage (n’allez pas trop vite car vous le manqueriez puisqu’il n’est pas annoncé lui non plus!).

Si vous comptez parmi ceux qui désirent fouler le sable jaune de cette magnifique plage sans se casser la tête pour stationner leur moto, repérez le restaurant Le Routier, situé encore un peu plus à l’est de Pointe-aux-Anglais. Laissez votre monture dans le stationnement, et vous n’aurez qu’à traverser la route pour vous offrir un peu de farniente ou vous promener dans un décor enchanteur.

Plus loin, dans le village de Rivière-Pentecôte, prenez la rue des Pionniers (en haut de la côte, sur votre gauche en arrivant de l’est) et arrêtez-vous après quelques mètres. Par beau temps, vous verrez là une merveille : une très belle côte sablonneuse qui s’étend sur des kilomètres avec les reflets bleus et verts de la mer à perte de vue. C’est justement ça, la Côte-Nord. Cette région a le don de vous rendre accro en vous permettant de faire un heureux voyage à moto. Pour le retour de ce périple inoubliable, comptez au moins deux jours de voyage. Vous aurez ainsi parcouru quelque 2 900 km en cinq jours.

Coups de cœur
Le site du phare de Pointe-des-Monts : tout simplement fabuleux!

La route 138 de Baie-Comeau à Pointe-Parent, pour la qualité du bitume et les paysages à couper le souffle à chaque détour

Les haltes routières après Havre-Saint-Pierre

Le village de Baie-Johan-Beetz

Toute la Côte-Nord, pour sa beauté sauvage!

Basse-Côte-Nord et Terre-Neuve en bateau
Il est possible de se rendre dans les villages de la Basse-Côte-Nord qui ne sont desservis que par bateau grâce à la société rimouskoise Relais Nordik. À titre d’exemple, vous devrez débourser 140 $ pour un aller-simple de Natashquan à Blanc-Sablon. Des frais portuaires (2 $ pour une moto de 350 kg) et les taxes usuelles s’ajoutent à ce montant. Toutefois, là-bas les routes où circuler commandent une moto double usage. Il est aussi possible de réserver des cabines. Les réservations, tant pour le transport que pour les cabines, doivent se faire au moins 45 jours à l’avance. Renseignements : 418-723-8787 ou 800-463-0680, www.relaisnordik.com.

Vous pouvez aussi traverser le détroit de Belle Isle à Blanc-Sablon pour vous rendre sur l’île de Terre-Neuve (Labrador Marine, MS Apollo, traversée de Blanc-Sablon à St. Barbe, île de Terre-Neuve; durée 1h30; 866-535-2567, www.labradormarine.com). Il en coûtait 13 $ en 2014 pour faire la traversée.

Un petit creux à Havre-Saint-Pierre?
Pour vous restaurer à Havre-Saint-Pierre, les restaurants La Promenade et Chez Julie sont deux bonnes options. Les menus des deux restos comportent une abondance de fruits de mer. Mais on y sert de tout, de la poutine à 5 $ à l’assiette du Chalutier à 95 $. 

Haltes routières
On déplore, partout dans cette magnifique région, le manque de haltes routières (même sommairement aménagées) pour les voyageurs qui n’ont aucun endroit où faire une pause ou prendre des photos tellement les paysages sont beaux. Les autorités devraient améliorer cet aspect des choses, ce qui aiderait un peu la cause de la Côte-Nord.

Ce texte est tiré du chapitre Circuits longue durée du guide Le Québec à moto, disponible en format papier et numérique au www.guidesulysse.com.

Carnet d’adresses
Hôtel Le Manoir

8, avenue Cabot, Baie-Comeau

418-296-3391 ou 866-796-3391

www.manoirbc.com

Restaurant Les Trois Barils

200, boulevard La Salle, Baie-Comeau

418-296-3681 ou 888-296-3681

www.restaurant3barils.com

Hôtel-Motel La Caravelle

202, boulevard La Salle, Baie-Comeau

418-296-4986 ou 800-463-4986

www.hotelmotellacaravelle.com

Le phare de Pointe-des-Monts

Corporation du phare historique 

de Pointe-des-Monts

1830, chemin du Vieux-Phare, Baie-Trinité

418-939-2400

Le Gîte du Phare de Pointe-des-Monts

1937, chemin du Vieux-Phare, 

Pointe-des-Monts (Baie-Trinité)

418-939-2332 ou 866-369-4083

www.pointe-des-monts.com

Le saumon fumé de Georges Tremblay

6, rue Monique, Baie-Trinité

418-939-2765 

Resto Pub Le Remous

25, rue Parent, Port-Cartier

418-766-3070

Poissonnerie du Havre

968, de la Berge, Havre-Saint-Pierre

418-538-2515 

Hotel-Motel du Havre

970, boulevard de l’Escale, Havre-Saint-Pierre

418-538-2800 ou 888-797-2800

hotelduhavre.ca

Restaurant Chez Julie

1023, rue Dulcinée, Havre-Saint-Pierre

418-538-3070

Restaurant La Promenade

1197, Promenade-des-Anciens, 

Havre-Saint-Pierre

418-538-1718

Labrador Marine 

MS Apollo

traversée de Blanc-Sablon à St. Barbe 

(île de Terre-Neuve), durée : 1h30

866-535-2567

www.labradormarine.com

Auberge Brion et maison Rita-Willie (résidence touristique)

17, rue du Portage, Kegaska

418-726-3738 

Les Choix de Marguerite

15A, rue du Nord, Baie-Johan-Beetz

418-539-0238

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent