EBR en faillite

PAR Marc ParadisPosted on

Le nom Buell tombe au combat une deuxième fois depuis 2009, année de l’arrêt de production des motos de la marque par Harley-Davidson qui en détenait alors les droits. La marque EBR, (Erik Buell Racing), qui offrait des motos super sportives et roadsters fortement inspirées de ses modèles utilisés en World Superbike aurait, selon le Milwaukee Journal Sentinel, cessé ses activités avec 20 millions de dollars de factures impayées. « Le tour qu’ont récemment pris les événements, alors que nous pensions être tirés d’affaire, est inattendu », a déclaré Erik Buell. Nous pensions avoir sécurisé des fonds, mais nous n’avons pas réussi à finaliser notre financement. Par conséquent, nous allons devoir faire de notre mieux dans ces circonstances pour préserver les intérêts de toutes les parties. » L’entrée au capital du géant indien Hero MotoCorp n’aura donc pas suffi à assurer l’avenir des sportives à l’emblème de cheval, probablement faute de résultats commerciaux et sportifs probants. EBR a donc requis une protection d’État, selon le chapitre 128 du Code de la faillite du Wisconsin. La gestion de la compagnie sera confiée à l’administrateur Michael S. Polsky, avant qu’EBR ne soit mise aux enchères sous la surveillance d’une cour d’État. En l’absence de repreneur crédible, les actifs de la société seront liquidés et les bénéfices versés à ses créanciers. En attendant, même si Erik Buell espère « un nouveau et meilleur départ », les 126 employés d’East Troy ont déjà été licenciés.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques


Lancement de presse – Yamaha Ténéré 700 : Amusant, pur et simple


Découvrez les Ducati Scrambler 2022


Direction générale de la FMQ : à qui la chance?


Le Super Dirt Track à l’hippodrome de Trois-Rivières


Le scooter Honda Giorno légendaire d’inspiration européenne fait son retour au Canada