MV Agusta Dragster: Machine extrême

PAR James NixonPosted on

Visuellement, la Dragster 800 semble être une version allongée de la Brutale 800. Mais en réalité, les deux motos ont exactement le même empattement : 1380 mm. Pour créer cette illusion, MV a équipé la Dragster d’une selle raccourcie et d’un garde-boue tronqué, ce qui donne l’impression que la roue arrière est reculée. Pour protéger le pilote des projections du pneu, il y a un autre garde-boue, plus fonctionnel, qui semble flotter comme par magie derrière la roue. Il sert également de support pour la plaque et le feu arrière. Pour compléter le tableau, la Dragster est dotée d’un pneu arrière plus large (200 mm au lieu de 180). Pour le reste, les deux machines sont très semblables, mais il y a tout de même une différence de prix appréciable entre les deux : 15 995 $ pour la Dragster, 1600 $ de moins pour la Brutale de base. 

Le train arrière raccourci de la Dragster permet de passer la jambe facilement au-dessus de la moto pour prendre place. La selle rétrécit de façon marquée vers l’avant, ce qui donne au pilote l’impression d’être enveloppé par la moto. La selle étroite permet également de poser les pieds au sol plus facilement, et on a l’impression que la selle est moins élevée que ce qu’indique la fiche technique (811 mm). La position de conduite est sportive et on a tout de suite le sentiment d’être sur une machine racée. 

Le bras oscillant monobranche met en valeur les trois sorties d’échappement biseautées qui sont devenues une signature visuelle forte pour MV Agusta.

Le tricylindre de 798 cc de la Dragster offre une réponse absolument enivrante quand on le sollicite avec enthousiasme. En mode Sport, l’accélération est féroce et immédiate, même dans les rapports supérieurs. On peut également sélectionner le mode Normal ou Pluie, et il y a un mode qui permet de personnaliser les paramètres. Le moteur vibre un peu à certains régimes et il y a un creux dans la bande de puissance, entre 3000 et 4000 tr/min environ. Difficile d’être plus précis, cependant, car le tableau de bord de cette moto est exceptionnellement difficile à lire, notamment parce que les chiffres sont beaucoup trop petits. Ce tricylindre affiche un côté excessif et indompté. Il refuse de rouler en douceur à bas régime à vitesse constante. Mais, dès qu’on tord la poignée et que le moulin chante en s’approchant de la zone rouge, on lui pardonne tout…

Sur son site Internet, MV décrit la Dragster 800 comme « la plus extrême des Brutale : irrespectueuse, impétueuse, essentielle, brusque, franche et colérique ». Ces qualificatifs sont tout à fait appropriés. Et ils peuvent également s’avérer tout à fait positifs quand ils sont tempérés par un solide degré de sophistication. Si cette machine était un peu plus raffinée, elle serait tout simplement extraordinaire.

Fiche technique
Modèle MV Agusta Brutale Dragster 800 ABS

Prix 15 995 $

Moteur L-3, refroidi au liquide

Puissance (annoncée)   125 ch à 11 600 tr/min

Couple (annoncé) 60 lb-pi à 8600 tr/min

Cylindrée 798 cc

Alésage et course 79 x 54,3 mm

Rapport volumétrique 13,3:1

Alimentation Injection

Transmission 6 vitesses

Suspension Avant : fourche inversée de 43 mm entièrement ajustable, course de 125 mm 

Arrière : amortisseur progressif entièrement ajustable, course de 125 mm

Empattement 1380 mm

Chasse/déport ND/95 mm

Freins ABS. Avant : 2 disques de 320 mm, étriers à 4 pistons 

Arrière : disque de 220 mm, étrier à 2 pistons

Pneus Avant : 120/70-17. Arrière : 200/55-17

Poids (annoncé) 167 kg (à sec)

Hauteur de la selle 811 mm

Réservoir 16,6 L

Consommation 6,5 L/100 km

Autonomie 255 km

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold