La Tacita T-Race

PAR Guy CaronPosted on

Qui dit rallye-raid dit conditions extrêmes; longues distances, sable, dunes, chaleur du désert et pistes difficiles.
Les Italiens de Tacita ont choisi de concevoir une moto électrique pour affronter ces conditions et se lancer à l’assaut du Rallye de Merzouga pour valider leur design. Le nom Tacita vient de la déesse romaine du silence. Un projet ambitieux, le défi est de taille. Autour d’un moteur refroidi au liquide de leur propre conception, ils ont dessiné un cadre copiant la géométrie standard en hors route avec des suspensions Marzocchi de top niveau, un bras oscillant à biellettes et des roues de 21 et 18 pouces, le but étant d’avoir une moto au comportement normal. Autres aspects intéressants : l’utilisation d’une transmission à 6 rapports et d’un embrayage moto régulier pour avoir le couple optimal à la roue arrière en tout temps et la disposition des accumulateurs de 10,6 KW de technologie Li-po (lithium-ion polymère), deux dans le cadre à l’avant et deux à l’arrière, disposés comme des valises, pour équilibrer les masses. Les circuits de contrôle et les variateurs sont aussi refroidis au liquide. Trois modes de puissance sont disponibles : Eco pour maximiser l’autonomie, Race et un mode Boost pour une pointe de puissance de 60 secondes. Le poids se situe au-dessus de 175 kilos.
Cliquez sur ce lien pour visionner un vidéo de la Tacita T-Race : https://www.youtube.com/watch?v=9BMEr-BvaAo
PATRICK TRAHAN OUVRE ENCORE LA VOIE
Patrick s’est vu confier la Tacita pour devenir le premier pilote à participer à un rallye sur une moto électrique l’automne dernier. « La moto est arrivée au Maroc à la dernière minute, je n’ai eu que quelques minutes pour faire un tour d’essai derrière le bivouac et je me suis lancé dans le prologue. » La prise en main fut facile et une douzième position à l’issue du prologue de 30 kilomètres a démontré que la Tacita était bien née. « En mode pleine puissance, je peux rouler à une vitesse qui permet d’être compétitif en rallye. » Lors de la première étape, dans les grandes dunes du Merzouga, ce fut cependant la panne de puissance au kilomètre 45. Après le remplacement des batteries, le camion d’assistance se rendit sur les lieux pour dépanner Patrick, autre panne sèche à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée! Même s’il était prévu qu’il ne franchirait pas les 90 kilomètres de l’étape de dunes avec une seule charge, il semblait y avoir un problème. Le moteur fut remplacé et l’autonomie augmenta aussitôt. « Nous étions inscrits avec le but d’amasser des données, de valider la conception et la solidité des systèmes, trouver les failles. » Pour les étapes moins difficiles, en utilisant le mode Eco, l’autonomie atteignait 90 kilomètres. « Il m’aurait été facile d’aller plus vite mais de cette façon, j’aurais manqué de jus rapidement! »
Patrick et la Tacita ont rallié l’arrivée après quelques changements de batterie et moteur additionnels lors des 6 jours de l’épreuve, une première pour une moto électrique en rallye.
LE BAJA 1000 BIENTÔT?
Il semble fort probable que la Tacita T-Race soit inscrite pour le prochain Baja 1000 au Mexique en novembre. Patrick, qui a déjà fait la course, serait le gérant d’équipe et possiblement l’un des pilotes. Avec des ravitaillements aux 80 kilomètres, il semble que ce soit un format qui permette d’exploiter les forces de cette rapide machine silencieuse. À suivre!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold