Gants BMW Pro Winter 2

PAR Guy CaronPosted on

Temps froid, moto et doigts gelés… Qui n’a pas connu cette combinaison? Pour le corps, il est facile d’enfiler quelques doublures de plus mais pour les mains, c’est plus délicat. Piloter avec des mitaines ou des doigts engourdis par le froid n’est pas très amusant et encore moins sécuritaire! les designers chez BMW Motorrad se sont penchés sur
ce problème et nous offrent la deuxième génération de leurs gants Pro Winter. Venant de la firme bavaroise, on s’attend à ce que tous les détails soient méticuleusement étudiés pour que ces gants accomplissent leurs tâches au mieux. la fabrication est soignée, l’intérieur de la main est fait en cuir de chèvre imperméabilisé, double par endroit, avec des bandes de silicone sur la paume et l’extrémité des doigts. l’extérieur est en tissu polyamide, incluant une bande réfléchissante sur le côté externe. Une membrane Gore-Tex assure l’étanchéité et une autre membrane
en aluminium aide à conserver la chaleur. la doublure microfibre varie d’épaisseur, 100 grammes à l’intérieur de la main et 250 grammes pour le reste du gant. Un ajuste- ment par bande velcro retient le gant au niveau du poignet
et un cordon de serrage en haut de la manchette vient sceller le tout sur le manteau. J’ai fait l’acquisition d’une paire de Pro Winter 2 l’an passé et je l’ai utilisée pour un parcours quotidien dès le 15 mars. Même au-dessous de zéro (-7 °C) et à une vitesse d’autoroute, je n’ai pas ressenti le froid avant une bonne trentaine de minutes et encore là, ce n’était pas assez pour interrompre mon trajet de 75 km. À des températures plus clémentes, disons 5 °C et plus, c’est le confort total. la doublure intérieure est conçue sans coutures et est très agréable au toucher. la forme précourbée aide à bien sentir les commandes et à oublier qu’il s’agit de gants généreusement isolés et somme toute assez volumineux. les bandes d’ajustement velcro aux poignets s’utilisent facilement ainsi que les cordons aux manchettes qui se resserrent d’une seule main et qui empêchent efficacement l’eau et le vent de s’infiltrer. les gants sont assez larges et faciles à enfiler. l’essuie-visière est sur le rebord du pouce gauche. J’ai dû m’y habituer, ce qui ne fut pas très difficile. Après quelques essais, l’action de nettoyer la visière est devenue plus efficace malgré mon réflexe développé au fil des années de recourir à mon index. la première paire que j’ai achetée avait un léger défaut au niveau d’une couture à la bande velcro. Cela ne causait pas de réel problème, mais le concessionnaire a insisté pour les remplacer dès que je lui ai mentionné. J’ai utilisé les Pro Winter 2 en début et en fin de saison. Ils sont très chauds et le restent aussi quand le temps se réchauffe, malgré la doublure Gore-Tex qui, en théo- rie, doit laisser respirer. Prévoyez changer de gants si la température monte au-dessus de 12 °C ou 15 °C lors d’une longue sortie, cependant, pour une courte balade, ils demeurent quand même tolérables. les protections caoutchoutées sur le dessus de la main laissent des traces noires sur le réservoir si vous l’effleurez, rien de grave – les rayures s’enlèvent en frottant légèrement avec le doigt – mais notable tout de même. le prix est celui auquel on peut s’attendre pour un tel produit haut de gamme, mais s’avère raisonnable. Un des meilleurs investissements que j’ai fait pour mon confort!

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent