Draggin Jeans

PAR Marc ParadisPosted on

Draggin Jeans

Le port de jeans demeure très répandu lorsque vient le temps de choisir ce que nous porterons pour une brève sortie ou encore une randonnée par temps chaud. Plusieurs se croient ainsi protégés en cas de chute. C’était peut-être vrai pour les cow-boys désarçonnés, mais pour un motocycliste filant à 100 km/h, le denim n’offre qu’une protection psychologique. Qui n’a jamais percé ses jeans en tombant dans la cour de récréation ? Et à moins de s’appeler Alexis le Trotteur, la vitesse à laquelle nous chutions devait avoisiner les 15 km/h. La firme australienne Draggin Jeans nous propose une alternative aux bons vieux Levi’s ou Lois : les jeans avec inserts de Kevlar. J’avais entendu parler du produit et vu le vidéo (le cascadeur qui se fait trainer par une camionnette), mais je n’en avais jamais vu de visu. J’en commandai donc une paire peu de temps avant le Salon de la moto de Québec, pour les « casser » un peu avant la saison et aussi pour tester le niveau de confort avant d’aller en selle. Optant pour la coupe ordinaire de couleur noire, je dois regarder à deux fois dans la garde-robe pour m’assurer de sélectionner la bonne paire, car une fois coupés à ma longueur de jambe, ils se confondent avec mes autres jeans « normaux ». C’est en observant à l’intérieur que l’on distingue une espèce de cuissard jaunâtre composé d’une étoffe qui ressemble un peu à de la laine (en fait, c’est bel et bien du Kevlar combiné à du Dyneema). Deux autres bandes parcourent le côté des hanches jusqu’au bas des genoux qui eux aussi sont protégés par une large bande. Ces renforts ajoutent un peu de poids aux pantalons, mais en quantité négligeable. Pour ceux qui craignent d’avoir l’air de porter des pantalons de travail, sachez que jusqu’à maintenant, aucune personne n’a remarqué que je portais un vêtement protecteur. Pour ce qui est du confort, pour avoir les avoir enfilés à des températures variant de 10 °C à 30 °C, je ne m’en suis jamais plaint. J’ai roulé des heures en selle sur différentes motos dans diverses conditions, et très souvent j’oubliais que je les portais. Concernant l’entretien, on conseille de les laver à l’eau froide avec toutes les fermetures attachées, et de les sécher à température moyenne. La plus importante directive : ne pas exposer le Kevlar aux rayons du soleil… À environ 200 $, ce n’est pas tout le monde qui peut se vanter d’en posséder une garde-robe complète, mais si l’on compare à certaines marques à la mode, le niveau de protection demeure inégalé.

Vendu en plusieurs styles, coupes, tailles et coloris au www.dragginjeans.net

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Le Salon de la moto de Montréal a attiré près de 33 000 personnes


Harley-Davidson présente la nouvelle Softail Standard


KTM annonce le 4e KTM ADVENTURE Rally Canada


La SAAQ dévoile 14 recommandations pour améliorer la sécurité des motocyclistes


Le Salon de la moto de Québec a attiré 14 000 passionnés


La moto réduit le stress et améliore la concentration