Casque Reevu

PAR Marc ParadisPosted on

Tout automobiliste (ou encore motocycliste) ayant conduit un camion cube doit réapprendre à ne faire confiance qu’à ses rétroviseurs latéraux, celui habituellement placé au centre du pare-brise étant devenu carrément inutile en raison de l’impossibilité de voir à travers la boite du camion. En moto, c’est un peu le même principe, sauf qu’à défaut d’avoir trouvé mieux, nous nous contorsionnons afin de voir ce qui se passe derrière nous. Eh bien, plus maintenant! Avec l’arrivée du casque MSX1 de Reevu (le nom de la compagnie laisse sous-entendre son utilité), le casque de moto se voit littéralement doté d’yeux derrière la tête! Grâce à un ingénieux système de miroirs situés à l’intérieur de sa coquille, d’une partie arrière transparente et d’un minimiroir ajustable au-dessus des yeux du pilote, ce casque permet vraiment de voir ce qui se passe directement derrière vous. Avant de l’essayer, je ruminais probablement les mêmes pensées que vous en ce moment. Ce bidule ne serait qu’une distraction de plus? Quelle sera la qualité de l’image projetée? Vais-je m’y habituer rapidement? Après quelque 1 400 km de route, j’ai obtenu des réponses satisfaisantes. Premièrement, il demeure nécessaire d’investir quelques minutes à l’ajustement horizontal du rétroviseur frontal. Un outil spécial inclus avec le casque (en fait, il s’agit d’une clé hexagonale) permet d’avancer ou de reculer le miroir frontal. Ce réglage est crucial pour ceux qui, comme moi, portent des verres correcteurs afin de voir au travers de ceux-ci. Pour l’ajustement de l’angle du miroir, il suffit de le manipuler avec les doigts, un peu comme on le fait avec celui d’une automobile. Cet ajustement sert surtout si, comme moi, vous passez d’une machine à une autre en cours de saison. Par exemple, sur l’Aprilia Tuono, qui est pourtant dotée d’excellents rétroviseurs, le Reevu me permettait de voir derrière moi-même, recroquevillé sur le réservoir. Lorsque je roulais sur ma Z750S, dont les rétroviseurs me renvoient une très belle image de mes coudes, le Reevu prenait la relève jusqu’à la presque élimination de leur utilisation après quelques semaines. Pour ce qui est de la distraction, il faut, du moins lors des premières sorties, résister à la tentation de trop regarder ce qui se passe derrière soi, surtout dans la circulation dense. Après un certain temps, la routine fait qu’on regarde en alternance de la même manière qu’en automobile. La qualité de l’image projetée n’est pas parfaite, quelques arcs-en-ciel apparaissent selon l’éclairage, et les objets ne sont pas « closer than they apppear » comme le chantait François Pérusse… J’ai même perfectionné ma technique de vérification d’angle mort en pointant la tête en direction opposée pour bien voir dans la voie où je désire m’engager. L’utilisation avec un passager peut poser problème, tout dépendant de la grandeur de ce dernier et du type de moto. Si le passager est habitué de regarder au-dessus de votre épaule, la vision arrière demeurera possible, sinon vous le verrez en très gros plan!

Du côté pratico-pratique, le Reevu se classe dans la catégorie des moyens de gamme. Vraiment pas aussi raffiné que les casques à 800 $, mais pas non plus le casque que fiston porte sur son scooter… Son poids de 1 850 grammes (4 livres) le situe au même niveau que le Bell Revolver (MJ juillet2011), un casque modulaire comportant tout le mécanisme permettant l’ouverture de sa jugulaire. Mais ce poids − une fois le casque en place − se fait oublier assez rapidement… Les trappes placées sur la partie frontale et jugulaire sont faciles d’utilisation, même avec des gants épais. Leur efficacité est cependant partagée. Le contrôle de la buée se qualifierait de correct contrairement à la ventilation frontale qui demeure imperceptible même par des températures près du point de congélation. La dépose de la visière − que ce soit pour en installer une teintée ou encore pour en effectuer le nettoyage − comporte un rituel beaucoup plus compliqué que ce à quoi les autres fabricants nous ont habitués. La dernière fois qu’un changement de visière m’a demandé autant de temps (et d’essais et erreurs!), ce fut sur mon Porsche design datant de 1983! Le niveau de confort procuré par la doublure amovible et lavable constitue quant à lui une agréable surprise, tout comme le système d’attache à engagement et détente rapide d’une seule main. Une fois ses défauts et ses qualités compilés, le Reevu s’en tire finalement très bien si on le juge sur son critère d’achat primaire : voir derrière soi. Retourner au port d’un casque ordinaire ensuite nous ramène à notre point de départ dans le camion cube…

Approuvé DOT
Taille : XS-XXL
Prix : 399,95 $ – 479,95 $
Distribué par : altimategear.com

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold