Aperçu des nouveaux modèles 2011

PAR Moto JournalPosted on

Les experts en marketing prétendent qu’il n’y pas de meilleure occasion pour un constructeur d’accroître sa part de marché que durant une récession. C’est précisément quand les constructeurs sabrent leurs budgets consacrés à la publicité et au développement que les clients sont le plus susceptibles d’être réceptifs aux avances des marques plus « agressives » qu’ils n’avaient jamais considérées auparavant. À la lumière de ce constat, nous vous présentons notre premier aperçu des nouveaux modèles pour l’année à venir.

BMW
BMW amorce 2011 en gonflant ses muscles. Les nouveaux modèles K1600GT et K1600GL sont les premières motos fabriquées en série depuis des années à se voir dotées d’un six cylindres transversal. La réduction de l’espace entre les cylindres, qui n’est plus que de 5 mm, et l’adoption d’une course longue de 72 mm (l’alésage est de 67,5 mm) permettent l’utilisation d’un moteur le plus étroit qui soit. Même si le gros six cylindres développe une puissance attribuée de 160 ch et un couple attribué de 121 lb-pi, BMW affirme que sa consommation d’essence serait très faible.

L’alimentation est assurée par un simple corps papillon de 52 mm activé par un accélérateur électronique. Le pilote peut choisir entre les modes Pluie, Route ou Dynamique. De plus, l’antipatinage dynamique DTC (Dynamic Traction Control) et le nouveau réglage électronique de la suspension ESA (Electronic Suspension Adjustment) viennent de série sur les deux modèles. Même si la GT et la GTL sont des montures de tourisme au long cours (« provoquant le désir de voyager au premier coup d’œil », comme le prétend BMW), la K1600GT (316 kg) est plus svelte et positionne le pilote de manière plus sportive et plus agressive. La K1600GTL (348 kg) offre une position de conduite plus décontractée et est équipée d’un coffre arrière et d’un dosseret pour le passager.

L’une des options les plus inhabituelles dont sont assortis les nouveaux modèles 1600 est leur phare adaptatif qui s’autonivelle pour compenser le cabrage à l’accélération ou l’enfoncement du train avant au freinage. Le phare analyse également l’angle de relèvement des virages afin d’orienter l’éclairage au bon endroit. Outre un compteur de vitesse et un compte-tours, le tableau de bord intègre aussi un écran couleur de 14,5 cm affichant des données pratiques, et une chaîne audio prête à recevoir une interface pour iPod et MP3 sur la GTL. Les prix n’ont pas encore été annoncés, mais les deux modèles devraient être en concession d’ici le printemps.

DUCATI
La gamme de supersportives de Ducati a été remaniée en 2011, subissant une révision, une amélioration et un abandon. La 848 EVO, comme son nom l’indique, est une évolution du modèle 848 actuel, qui est l’un de nos modèles sport de moyenne cylindrée préférés. Pour rester dans la course, Ducati a porté la puissance à 140 ch, en hausse de 6 ch par rapport à celle du bicylindre du modèle 848 de l’an dernier, et le couple a fait un bond de 70,8 lb-pi à 72,3 lb-pi. Des corps de papillon Seimens remplacent les unités Weber-Marelli qui équipaient le modèle précédent. Les autres changements majeurs incluent l’adoption d’étriers de frein monobloc Brembo prêts pour la piste afin d’accroître le freinage. Grâce à l’amortisseur de direction offert en équipement de série et aux pneus de course Pirelli Supercorsa SP, vous serez fin prêt pour la piste. La 848 EVO se détaille 15 495 $ en livrée noir mat, et 16 495 $ en livrée rouge ou blanche.

Le modèle de base Ducati 1198 affiche le même prix qu’en 2010, soit 19 995 $, mais se voit muni d’un système d’antipatinage à l’accélération, d’un levier de vitesses à la volée (quick shifter) et d’un système d’acquisition de données. La 1198S a été remplacée par la nouvelle 1198SP (26 995 $), qui est pourvue d’un réservoir en aluminium, de suspensions Öhlins avec technologie TTx, d’un embrayage à glissement limité et d’un levier de vitesses à la volée (quick shifter). La production des modèles 1198S Corse et 1198R a été abandonnée. Cette année marquera sans aucun doute la fin de la gamme des modèles 1198, leur remplaçante devant être lancée à peu près à ce temps-ci de l’année en 2011.

HARLEY-DAVIDSON
L’an passé, Harley-Davidson avait lancé neuf nouveaux modèles, et pour 2011, le constructeur américain en ajoute trois autres à sa gamme. Les modèles SuperLow et XR1200X se joignent à la plate-forme Sportster sans cesse grandissante, tandis que la Road Glide Ultra vient élargir la gamme des modèles de tourisme.

La SuperLow de 883 cm3 tente d’inciter ceux qui sont courts sur pattes à passer du sofa à la moto, dont la selle s’élève à peine à 65 cm de l’asphalte. Le prix à payer pour être assis aussi bas se paie en termes de confort, puisque le débattement de la suspension arrière est d’à peine quelque six centimètres et des poussières. Les pneus radiaux à profil bas Michelin Sorcher 11 (18 pouces à l’avant et 17 pouces à l’arrière) ont été conçus spécialement pour la SuperLow, et le constructeur prétend qu’ils procurent un très grand allégement de la direction. La chasse de 31 degrés et le déport de 145 mm confèrent une longue et mince silhouette à la SuperLow (il s’agit de la Sporster dotée de la chasse la plus longue). Son prix de 9 309 $ en fait la machine la moins dispendieuse de la gamme des 32 modèles de Harley.

La sport-standard XR1200X se veut plus qu’une simple évolution de la XR1200 de l’an dernier enjolivée de nouveaux graphiques audacieux. Le moteur et les échappements au fini noir, les roues au pourtour orangé et un choix de deux nouveaux coloris (blanc ou noir) constituent les changements les plus évidents, mais l’amélioration la plus remarquable est la suspension. La fourche Showa et les doubles amortisseurs munis de réservoirs superposés sont désormais entièrement réglables, et les freins sont maintenant assortis de disques flottants. Son prix n’a pas encore été annoncé.

La Road Glide Ultra, qui se détaille 26 199 $, est propulsée par le moteur Twin Cam 103 et est équipée d’un porte-bagages King Tour-Pack pour les voyages au long cours, de carénages inférieurs ventilés, de freins ABS, d’un régulateur de vitesse, d’une chaîne audio Harman/Kardon de 80 watts avec quatre haut-parleurs et du système Smart Security de Harley.

KAWASAKI
Le nouveau modèle le plus attendu n’est nul autre que la ZX-10R, une machine conçue dans le seul but de mettre un terme aux revers embarrassants que Kawasaki a connus lors des épreuves en Championnat du monde de Superbike. Renouvelée d’un bout à l’autre, elle est dotée du système d’antipatinage Sport-Kawasaki (S-KTRC) à l’égard duquel le constructeur japonais a déclaré qu’il était « le système d’antipatinage à l’accélération le plus avancé techniquement de toutes les motos de série ». Des capteurs de vitesse sur les roues transmettent les données au système de régulation moteur pour l’aider à moduler la puissance en cas de perte de traction. Le pilote peut choisir entre trois modes, chacun permettant un réglage de précision.

Le moteur conserve les mêmes valeurs d’alésage et de course que celles du modèle précédent, mais les soupapes d’admission ont été élargies, tandis que les orifices d’admission et d’échappement ont été révisés. La transmission à cassette propose un nouvel espacement des rapports, et le système d’injection reçoit des corps de papillon au diamètre élargi de 3 mm. Un nouveau cadre, des roues allégées et solidifiées ainsi qu’une géométrie de direction plus agressive complètent les changements apportés. La ZX-10R aurait été allégée de 10 kg par rapport au modèle de l’an dernier, et Kawasaki prétend que son ratio poids-puissance serait supérieur au modèle qui affichait jusqu’ici le meilleur ratio, soit la BMW S1000RR. Son prix est 15 999 $, tandis que celui de la version équipée de l’ABS est de 17 299 $.

La Kawasaki Ninja 1000 1986 originale a été la moto porte-étendard du constructeur d’Hamamatsu, mais la nouvelle Ninja 1000 (13 699 $) est un roadster tous azimuts qui semble avoir trouvé le point d’équilibre entre performance et convivialité. Elle reprend le cadre et le moteur de 1043 cm3 de la Z1000 et ses caractéristiques techniques sont presque identiques à cette dernière, à l’exception de son carénage intégral, de son empattement plus long, de son gabarit légèrement plus imposant et de sa capacité de réservoir additionnelle de 3,5 litres. Elle devrait se révéler une meilleure monture au long cours que la Z1000 dénudée.

Le département des cruisers de Kawasaki a concocté la Vulcan Vaquero (mot qui, en passant, signifie « cowboy » en espagnol). Inspirée par les montures de tourisme de Harley-Davidson, la Vaquero est munie d’un carénage minimaliste et d’un petit saute-vent au lieu d’un pare-brise intégral. En dépit de son allure rétro, la Vaquero est mue par un bicylindre en V de 1700 cm3 à injection refroidi au liquide dont le couple attribué serait de 108 lb-pi. Un régulateur de vitesse et des valises rigides sont offerts en équipement standard et son prix n’a pas encore été annoncé.

SUZUKI
Les modèles supersport GSX-R600 et GSX-R750 de Suzuki ont fait l’objet d’une refonte complète en 2011, et leur poids aurait été allégé de neuf et de huit kilos, respectivement, par rapport aux modèles 2010.

L’espacement des rapports sur leur boîte à rapports très courts a été rapproché afin d’améliorer la performance au départ sur la piste et d’accroître l’accélération en sortie de virage. Dans le cadre d’un programme de réduction de poids, les pistons, le système d’échappement, les moyeux et les axes de roue ainsi que le nouveau cadre ont été allégés.

Les deux modèles se voient dotés d’une fourche à large piston Showa de 43 mm entièrement ajustable de même que d’étriers de frein monobloc Brembo à quatre pistons plus légers qui rehaussent la puissance de freinage et la rétroaction. Les deux GSX-R sont pourvues de repose-pieds réglables en trois positions, d’un levier de vitesses ajustable et de réservoirs d’essence plus courts. Leurs prix n’ont pas encore été annoncés.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada