Ninja intermédiaire

PAR Moto JournalPosted on

Projetant une lueur d’espoir sur un marché autrement terne, la Ninja 250R de dernière génération, fraîchement redessinée en 2008, a connu un vif succès au chapitre des ventes, les concessionnaires Kawasaki ayant du mal à conserver les petites Ninjas en stock. Malheureusement, les motocyclistes débutants désireux de passer à l’étape suivante devaient se contenter de franchir un pas beaucoup plus grand, soit celui qui sépare la 250R des modèles sport de plus grosse cylindrée. Heureusement pour eux, la nouvelle Ninja 400R lancée comme modèle 2011 anticipé pourrait bien être ce qu’il leur faut.

Identique extérieurement à sa grande sœur, la Ninja 650R, la nouvelle 400R troque le bicylindre parallèle de 649 cm3 du plus gros modèle contre un plus petit moulin de 399 cm3 affichant un rapport alésage et course de 68,4 mm x 54,3 mm. Grâce à ses deux corps papillons Keihin de 34 mm et à son modeste rapport volumétrique de 11 : 1, le petit bicylindre revendique une puissance et un couple respectables de 43 ch et 27 lb-pi, ce qui est plus que suffisant pour permettre à la 400R d’atteindre un rythme décent compte tenu de son poids tout plein fait de 203 kg (seulement 1 kg de moins que la 650). Les mêmes doubles disques à pétales de 300 mm à l’avant et simple disque à pétales de200 mm à l’arrière servent à ralentir la 400, et les pneus sont également les mêmes, soit 120/70ZR17 (à l’avant)et 160/60ZR17 (à l’arrière). La fourche conventionnelle de 41 mm et le simple amortisseur arrière décentré sont aussi conservés. Offerte dans les tons de vert et noir, son PDSF  annoncé est de 7 499 $.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent