Harley-Davidson sert une mise en garde à ses usines du Wisconsin

PAR Moto JournalPosted on

Dans la foulée de la conjoncture mondiale qui a grugé les ventes et les bénéfices de Harley-Davidson, la haute direction a décidé de sabrer les coûts dans toute la mesure du possible. Après le sacrifice de Buell dans le cadre de son programme de réduction des coûts et la compression de la main-d’œuvre à son usine de York, en Pennsylvanie (en plus des concessions consenties par le syndicat local sous la menace d’une réinstallation), la direction s’attaque maintenant à ce qu’elle qualifie « d’écarts de coûts » dans ses deux usines du Wisconsin.

Malgré sa présence de longue date dans cet État américain connu pour ses élevages de vaches laitières, la direction de la firme américaine a menacé de laisser tomber ses installations de Menomonee Falls et de Tomahawk si les coûts de main-d’œuvre n’y étaient pas réduits. Quel accueil croyez-vous que la clientèle réservera à une Harley construite au Mexique?

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Harley-Davidson lance le modèle Low Rider El Diablo en édition limitée


Harley-Davidson dévoile une nouvelle peinture d’usine personnalisée Apex


BRP propulse l’aventure à un autre niveau pour 2023 avec les gammes Can-Am Spyder et Ryker


Yamaha annonce la mise en marché de la YZ450F et de d’autres modèles


Mitas applique des augmentations de prix dans son portefeuille de produits de pneus pour deux-roues et spécialités


Can-Am dévoile les deux premiers prototypes de sa prochaine gamme de motos électriques