Plateau relevé en motocross au Supermotocross Monster Energy 2010

PAR Moto JournalPosted on

Plus de vingt coureurs du Québec, du Canada et des Etats-Unis peuvent légitimement croire à la victoire

46 Internationaux en MX1, 46 Canadiens en MX2 en quête d’une place en finale

Les amateurs de motocross présents lors du Supermotocross Monster Energy, présenté par Coors Light et Parts Canada/Thor le 2 octobre au Stade olympique, auront droit à un plateau fort relevé en MX1 et MX2 puisqu’à la fermeture des inscriptions, 46 coureurs s’étaient inscrits pour les qualifications dans chacune des classes inscrites au programme. En MX1, la grande épreuve de la soirée ouverte aux Internationaux, non moins de 20 Américains seront des qualifications, dont le champion défendant de l’épreuve américaine, le Floridien Jason Thomas, En MX2, réservé exclusivement aux Canadiens, une douzaine de coureurs du Canada anglais se mesureront à une imposante délégation québécoise menée par l’excellent Kaven Benoît, lequel rentre tout juste du Motocross des nations disputé aux États-Unis.

« C’est virtuellement impossible de prédire qui l’emportera et même qui seront les vingt-cinq coureurs qui se qualifieront pour les deux grandes finales du motocross, tellement notre plateau 2010 est spécial. Il y a des vétérans pour qui le Stade olympique est une seconde demeure et des jeunes en progression qui pourraient les chauffer et leur ravir la tête, de dire Jean-Sébastien Roy, le grand champion canadien devenu porte-parole officiel du Supermotocross Monster Energy. Roy a consulté la liste des inscrits et conclue que « Sincèrement, je vois dans chacune des classes, au moins dix gars qui pourraient gagner et qui vont sans doute tout donner pour finir premier. Les spectateurs auront droit à des semi-finales et des finales encore plus excitantes que jamais. »

On peut se douter que parmi ceux qu’a identifié Jean-Sébastien sans les nommer toutefois, se trouvent en MX1 l’auteur de deux victoires au stade (dont l’an passé), Jason Thomas de Floride; le Britano-Colombien Dusty Klatt, champion canadien 2010; l’Américain du Michigan Nick Wey (aussi déjà vainqueur au stade); un autre vétéran américain, Mike Brown du Tennessee; l’excellent Canadien Colton Facciotti, aussi de Colombie Britannique et complètement rétabli des blessures qui ont ruiné sa saison 2010; les Ontariens Bobby Kiniry et Kyle Keast qui viennent respectivement de compléter le championnat canadien au 3e et 4e rangs; l’Américain du Texas, Josh Demuth, 5e du championnat canadien et Teddy Maier de l’Iowa, vice-champion canadien de MX2. Il sera aussi intéressant de voir Matt Goerke et la jeune sensation de 16 ans, Justin Starling, tous deux de Floride que Jean-Sébastien lui-même a convaincu d’effectuer le voyage à Montréal. Enfin, les Québécois Kaven Benoit, Marc-Antoine Généreux et Simon Homans, stimulés par la foule, peuvent aussi espérer se faire une place en finale.

En MX 2 : une bagarre Ontario-Québec-Colombie Britannique

Les frères Tyler et Jeremy Medaglia, respectivement 1er et 3e du championnat canadien 2010, pour l’Ontario, Kyle Beaton et Spencer Knowles pour la Colombie- Britannique, voilà quatre coureurs qui se présenteront au Supermotocross Monster Energy ce week-end avec l’espoir de monter sur la plus haute marche du podium en classe MX2.Mais attention, ils devront se mesurer à une horde de Québécois déterminés menés par les Kaven Benoît de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, 4e au championnat canadien, Jonathan Parisé de Farnham, 11e, Tim Tremblay de Sainte-Jeanne d’Arc au Lac-Saint-Jean et les vétérans Simon Homans de Sherbrooke et Marc-Antoine Généreux de Saint-Césaire. Avec Kyle Keast, inscrit en MX1, Jeremy Medaglia et Kaven Benoît viennent tout juste de se frotter à l’élite mondiale lors du Motocross des nations et ont, ensemble, contribué à donner au Canada une superbe 8e place en classe « MX1+Open ». Dire qu’ils sont « en feu » n’a rien d’un lieu commun. Le MX2 pourrait s’avérer une des finales les plus chaudement disputées de la soirée.

D’excellentes places sont toujours disponibles pour assister au Supermotocross Monster Energy, le samedi 2 octobre au Stade olympique. Vendus aux prix de 10,00 $, 19,00 $, 29,00 $ et 39,00 $, ils sont disponibles chez Admission (www.admission.com, 514-790-1245 ou 1-800-361-4597). On peut aussi se procurer des billets chez les marchands de motos participants, aux quatre coins du Québec. Pour apprendre les dernières nouvelles concernant le Supermotocross Monster Energy, on peut visiter en tout temps, le www.montrealmotocross.com.

Outre l’existence des équipes professionnelles locales de la LNH et de la LCF, le Supermotocross Monster Energy constitue la plus ancienne tradition sportive montréalaise. Depuis sa création en 1977, il a été présenté chaque année, sauf une exception en raison de la fermeture temporaire du site. Jusqu’à ce jour, plus de 1,6 millions de spectateurs ont franchi les tourniquets du Stade olympique pour assister aux prouesses des quelques 150 coureurs du Canada, des États-Unis et d’Europe, qui chaque année, se rendent à l’invitation des organisateurs.

Événement dont la popularité ne se dément pas au fil des ans, il a pour singulière particularité de rassembler en un même lieu près de 50 000 Québécois, familles et groupes d’amis venus de toutes les régions de la province. Le Supermotocross Monster Energy est sanctionné par le CMRC, une organisation canadienne vouée à la croissance et au développement de la compétition moto hors-route.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold