L’Endurocross du Supermotocross Monster Energy 2010 : Plus spectaculaire!

PAR Moto JournalPosted on

Un des dix meilleurs spécialistes au monde sera de la course du samedi 2 octobre

Après avoir effectué une entrée fort remarquée l’an dernier au stade olympique, l’épreuve d’Endurocross, au programme du Supermotocross Monster Energy, présenté par Coors Light et Parts Canada/Thor, promet d’être encore plus spectaculaire cette année. Non seulement les organisateurs ont-ils choisi de rendre le parcours encore plus exigeant qu’en 2009, ils rassembleront sur la grille un groupe au sein duquel on retrouvera le Polonais Bartosz Oblucki, présentement 9e au championnat mondial d’endurocross qui prendra fin le week-end prochain en France et le vétéran américain Mike Brown, 3e du championnat de la World Off Road Championship Series, disputé aux États-Unis. Ils auront aussi pour adversaire l’excellent Britannique Jason Thomas, champion canadien en 2008, champion 2010 de la FMSQ et régulier du circuit américain AMA GNCC. Ces visiteurs devront affronter trois ténors du championnat canadien dont la présence est déjà confirmée, le vice-champion Geoff Nelson, le détenteur de la 5e place Ryan Graffunder et le vétéran québécois Guy Giroux qui a complété le calendrier 2010 avec une excellente 4e place au classement national.

« Le premier endurocross présenté l’an passé au stade a été très apprécié des spectateurs. Leur réaction et l’enthousiasme dont ont aussi témoigné les coureurs de même que les commentaires qu’ils nous ont faits nous ont bien aidés dans la préparation de l’événement du 2 octobre prochain, explique Jean-Sébastien Roy, porte-parole officiel du Supermotocross Monster Energy. La réaction du milieu de l’endurocross a fait que nous allons avoir dès cette année un plateau relevé et plus international. Quant à leurs commentaires, ils nous ont incités à créer un parcours encore plus difficile, avec des obstacles plus spectaculaires et évidemment plus en mesure de créer des rebondissements inattendus. Nous entrons dans les ligues majeures de cette discipline et les spectateurs auront tout un show. C’est garanti ! » de promettre le grand champion québécois, aussi directeur technique de l’événement.

Rappelons que l’endurocross, discipline de stade dont la popularité de cesse de croître, offre des vitesses proches du motocross conventionnel, sur un parcours inspiré du trial, le coureur tentant de passer le fil d’arrivée bon premier devant ses adversaires, après s’être mesuré à de nombreux obstacles un peu moins naturels que dans les bois. L’an passé, au stade, des billots, abondance de roches de grandes dimensions, une piscine, un puits ensablé et d’immenses pneus et bobines de câbles électriques étaient au nombre des embûches semées sur le parcours des concurrents. Aux dires des organisateurs, ce que coureurs et spectateurs ont vu en 2009, c’était de la « petite bière ». Cette année, ce sera du sport, du vraiment spectaculaire !

Outre un contingent d’une quinzaine de Québécois déjà inscrits et les noms cités plus haut, plusieurs autres concurrents pour l’épreuve d’endurocross devraient confirmer leur présence dans les prochains jours. Il est prévu que 25 coureurs prendront le départ de la spectaculaire finale, prévue vers 22 h, le samedi 2 octobre prochain.

Les meilleures places toujours les plus convoitées et l’ensemble des billets pour le Supermotocross Monster Energy, aux prix de 10,00 $, 19,00 $, 29,00 $ et 39,00 $ sont disponibles chez Admission (www.admission.com, 514-790-1245 ou 1-800-361-4597). On peut aussi se procurer des billets chez les marchands de motos participants, aux quatre coins du Québec. Pour apprendre les dernières nouvelles concernant le Supermotocross Monster Energy, on peut visiter en tout temps, le www.montrealmotocross.com.

Outre l’existence des équipes professionnelles locales de la LNH et de la LCF, le Supermotocross Monster Energy constitue la plus ancienne tradition sportive montréalaise. Depuis sa création en 1977, il a été présenté chaque année, sauf une exception en raison de la fermeture temporaire du site. Jusqu’à ce jour,  plus de 1,6 millions de spectateurs ont franchi les tourniquets du Stade olympique pour assister aux prouesses des quelques 150 coureurs du Canada, des États-Unis et d’Europe, qui chaque année, se rendent à l’invitation des organisateurs.

Événement dont la popularité ne se dément pas au fil des ans, il a pour singulière particularité de rassembler en un même lieu près de 50 000 Québécois, familles et groupes d’amis venus de toutes les régions de la province. Le Supermotocross Monster Energy est sanctionné par le CMRC, une organisation canadienne vouée à la croissance et au développement de la compétition moto hors-route.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada