Parts Canada Superbike: L’étape ICAR

PAR Moto JournalPosted on

La saison Parts Canada Superbike prenait son envol en sol québécois les 28, 29 et 30 mai dernier. Pour la deuxième fois de son histoire, le circuit ICAR (situé sur les pistes du défunt aéroport de Mirabel) figurait parmi les quatre étapes du championnat canadien, les autres étant Calgary, Mosport et Shubenacadie. La ronde québécoise ne comportait qu’une seule course, comparativement aux programmes doubles des autres circuits. Qu’à cela ne tienne, les spectateurs présents eurent droit à de belles batailles dans toutes les catégories (6)! Pour ceux qui, comme moi, avaient assisté à l’édition de l’an passé, la diminution des budgets (manière polie de ne pas dire « l’abolition ») était évidente. Les seules entrées officielles d’usine étant les deux BMW S1000RR de Francis Martin et de Mike Ferreira. Mis à part la diminution du « glamour » dans les paddocks, sur la piste, là où ça compte, le spectacle n’avait rien à envier à celui de 2009.

Avec l’annonce l’automne dernier du non-renouvellement du contrat du champion en titre Jordan Szoke, Kawasaki ouvrait la porte à plein de spéculations quant au déroulement du championnat 2010. C’était sans compter sur la combativité du pilote de Brantford qui n’hésita pas à investir ses gains, ses économies et même à hypothéquer sa maison pour monter sa propre équipe (Waznie Racing/Ciclo Werks BMC/ Dewildt Honda) sur des CBR1000RR et CBR600RR. BMW, qui l’an dernier s’était contenté de faire de la figuration en classe Pro Sportbike avec des HP2 peu compétitives faces aux multicylindres japonaises de 600 cc, s’est mis sur la sellette en présentant une hypersportive qui dame le pion à ses rivales nipponnes dans les salles d’exposition. En piste, les fiches techniques ne signifient pas nécessairement une place sur le podium. Si à la suite des qualifications et de la superpole du samedi la marque bavaroise occupait les deuxième et troisième places sur la grille (Andrew Nelson sur son entrée privée et Francis Martin sur sa BMW officielle), la brusque baisse de température et l’absence de soleil lors de la course du dimanche sembla affecter leurs performances, Nelson avouant même avoir encore essayé plusieurs ajustements, sans résultat convaincant, lui qui était monté sur la troisième marche du podium l’an dernier.

De son côté, Kevin Lacombe, une autre victime de la conjoncture économique et en prime de l’exclusion du championnat de toutes les Yamaha R1, s’était lui aussi commis en formant son équipe avec ses propres fonds… Avec un temps inférieur à une seconde de la position de tête détenue par Szoke, Kevin arborait un air confiant peu de temps avant la course. La raison de son optimisme? Pascal Picotte, qui vint faire son tour dimanche matin pour remonter le moral de ses clients (Lacombe et J-F Cyr) et aussi pour prodiguer quelques conseils sur les ajustements favorables aux motos Suzuki sur le tracé en béton. Kevin ayant roulé uniquement sur des Yamaha lors des cinq dernières saisons, ces conseils furent presque instantanément bénéfiques au pilote de Saint-Césaire qui signa le meilleur temps des essais libres du dimanche matin.

Le nº 34 ne visait rien de moins que la victoire… Malheureusement, le départ canon dont avait besoin Kevin pour se propulser en tête n’eut pas lieu et ce n’est qu’après avoir effectué une belle remontée de la septième jusqu’à la troisième position qu’il dut se résigner à terminer à ce rang, les deux meneurs (Szoke et Christie) s’étant bâti une avance de près de 14 secondes en se livrant une bataille qui dura les 18 tours de la course. En l’emportant pour une trentième fois en série Superbike, Jordan Szoke démontra de nouveau qu’il faudra compter sur lui pour la course au titre, mais en voyant la recrue HJC de 2009, le jeune Jodie Christie âgé de 17 ans, lui donner la réplique de belle façon, et ce, sur une 600 cc, rien n’est encore gagné pour l’homme aux longs favoris…

En Pro Sport bike (600 cc), l’action ne manqua pas même si la course dut être écourtée à huit tours seulement en raison d’un drapeau rouge (collision survenue entre Billy Shields et Alain Campagna). Jordan Szoke, qui vise un cinquième titre consécutif dans la catégorie, partait de la position de tête. Jodie Christie surprit le détenteur de la plaque nº 1 et aborda le premier virage en tête avant d’être relégué par son aîné à la seconde position pour le reste de la course. Cette dernière ayant été neutralisée en raison de la chute mentionnée ci-haut, le second départ nous gratifia du même spectacle, les deux pilotes nous faisant un rappel du premier départ. Au début du huitième tour, une chute du pilote de Sainte-Marthe, Louie Raffa, mena à un arrêt prématuré de la course, les deux pilotes Honda franchissant la ligne d’arrivée à 0,5 seconde d’intervalle.

Sur la troisième marche du podium, un souriant Jean-François Cyr renouait de belle façon avec la compétition, lui qui avait dû tout mettre en veilleuse l’an dernier. Sébastien (douzième) n’a pas à rougir de sa prestation. Qualifié en quatorzième position, le pilote de Sherbrooke termina en douzième position en raison d’une pénalité de cinq secondes pour avoir volé le départ. Ce qu’il faut retenir de la prestation du pilote ProStar Motorsports Honda, c’est qu’il prit part à sa première course chez les Pro avec une fracture et 21 points de suture. Et dire que certains ne rentrent pas au travail à cause d’un simple rhume!

La série Amateur Sport Bike se voyait attitrer un nouveau commanditaire cette année, les filtres K&N. Plusieurs jeunes loups gradués des séries d’initiation allaient s’affronter : Raphaël Archambault, champion 2009 de la défunte coupe SV650, Edie Bodhie son pendant du Challenge CBR125R de même que Jeremie Hade Precourt et Philippe Massé tous deux gradués de la coupe SV. Parti en tête, Raphaël Archambault réussit à tenir sa position tout au long de la course, voyant son avance varier au fil des tours, le jeune tacticien se servit des retardataires en fin de course pour se donner une priorité de près de cinq secondes sur son plus proche poursuivant, Jeremie Hade Precourt qui batailla ferme tout au long de l’épreuve avec Philippe Massé qui termina sur la troisième marche du podium. À noter que Hade Precourt établit un nouveau record du tour pour la catégorie en 1.28.5 ce qui est presque une seconde plus rapide que le temps de Sébastien Tremblay enregistré l’an dernier.

Pour ce qui est du Challenge Honda CBR125R, le nombre d’inscriptions a plus que doublé si l’on compare à la participation de l’an passé. La grille de huit coureurs/coureuses s’est allongée jusqu’à vingt-et-un cette année, la relève semble apprécier cette série abordable (mais c’est quand même un peu plus dispendieux que d’inscrire son enfant au soccer, on s’entend!). Partant de la tête, Loïc Viscasillas 13 ans de Laval, disputait sa première course sur le circuit ICAR. Après quelques pratiques, le circuit comportant 14 virages n’avait plus de secret pour le très mature jeune homme (sa mère, Natalie Catherine Provost, lui ayant sûrement insufflé la passion de la course). Les deux manches disputées, l’une le samedi et l’autre le dimanche, se soldèrent par le même résultat, soit deux premières places pour Ryan R. Appenrodt de Colombie-Britannique, deux secondes positions pour Loïc et deux troisièmes places pour l’Ontarien Will Hornblower. Les trois ados de disputant la victoire du départ jusqu’au damier. La marge de victoire de la course du samedi étant la plus faible du weekend à 0,017sec. Sur le gaz, les jeunes?

La coupe féminine Huiles Honda nous offrit presque une reprise de la course de l’an dernier, Natalie Catherine Provost devançant Geneviève Lesieur par plus de six secondes, suivie de Vanessa Gareau-Dominguez qui bonifia d’une place son résultat de 2009 malgré une pénalité de 5 secondes pour avoir anticipé le départ.

Finalement, dans la nouvelle classe Sport Twins, Robert Busby de Brantford, Ontario l’emporta sur son hybride Buell à moteur de Suzuki SV650.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold


Découvrez quelques nouveautés 2021 et 2022 des fabricants de motos


La toute nouvelle Honda CRF250R est plus légère, plus rapide et plus solide pour 2022


La Honda Monkey 2022 arrive au Canada