Kaven Benoît en quête de victoire au 33e Supermotocross de Montréal

PAR Moto JournalPosted on

Le coureur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, plus bel espoir québécois pour la soirée du 2 octobre

L’événement sportif par excellence de l’automne, le Supermotocross de Montréal, présenté par Coors et Parts Canada/Thor, pourrait bien voir un des plus talentueux espoirs québécois du motocross s’imposer devant les 50 000 spectateurs attendus au Stade olympique de Montréal. À sa première saison complète en classe MX2 du championnat canadien, Kaven Benoît s’impose et occupe présentement la 4e place au classement cumulatif, tout juste derrière les redoutables frères Jeremy et Tyler Medaglia de l’Ontario et l’Américain Teddy Maier. À 21 ans, le coureur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil qui se défend cette saison au guidon d’une moto KTM avait jusqu’à ce jour terminé parmi les dix premiers lors de 13 des 14 courses auxquelles il a participé. Il compte déjà trois 3e places, une 2e et surtout, sa première victoire en carrière inscrite à Sainte-Julie, le 25 juillet dernier. Lors de la seule manche québécoise du championnat national, Benoît a aussi pris la 1ère place du combiné, grâce à une 2e place lors de la première course au programme.

« C’est sûrement l’expérience, l’évolution normale des choses », dit modestement le jeune coureur lorsqu’on lui demande comment il explique ses succès de la présente campagne. Il se dit aussi fort satisfait de sa nouvelle monture mais se réjouit surtout de tirer son épingle du jeu au sein d’un peloton fort compétitif. « Le calibre est encore plus relevé cette saison. Il y a de nouveaux gars qui se sont joints au championnat et qui sont très forts. Si j’arrive à faire ma place, c’est sûrement bon signe. »

En ce début d’août, il restait deux manches à disputer au championnat canadien et Kaven Benoît avait bon espoir de grimper d’au moins un rang avant la conclusion de la saison, le 15 août à Walton. « J’aimerais bien finir parmi les trois premiers. Ce serait plus que satisfaisant et ça ouvrirait l’horizon pour l’an prochain », de dire le principal intéressé. Mais il y a un autre événement qui pourrait l’aider dans la poursuite de ses objectifs : une victoire en MX2 dans l’enceinte du stade olympique, au soir du 2 octobre prochain. Kaven ne s’y présentera pas sans préparation comme l’an passé. La bonne nouvelle, c’est qu’il avait tout de même obtenu la seconde place lors de la finale de sa catégorie.
 
« Cette année, dit-il, je ne rentre pas en classe en septembre. Entre la fin du calendrier et le Supermotocross, je compte bien profiter des six semaines disponibles pour me familiariser avec un parcours comme celui du stade. » Pour ce faire, il pense possiblement travailler sur le parcours que compte aménager Jean-Sébastien Roy, chez lui à Acton Vale, ou encore sur celui que Marc-Antoine Généreux souhaite aussi aménager près de Saint-Césaire. Et si jamais Simons Homans en fait autant sur ses terres à Sherbrooke, ça constituera une autre option. Parlant justement du vétéran de l’Estrie, précisons qu’il a été le dernier Québécois à remporter en 2001 la finale MX2 du Supermotocross de Montréal. Après le grand rendez-vous montréalais et peut-être une victoire, Kaven Benoît se préparera pour le redoutable championnat américain de snocross qu’il abordera pour la première fois.

Les meilleures places toujours les plus convoitées et l’ensemble des billets pour le Supermotocross de Montréal, aux prix de 10,00 $, 19,00 $, 29,00 $ et 39,00 $ sont disponibles chez Admission (www.admission.com, 514-790-1245 ou 1-800-361-4597). On peut aussi se procurer des billets chez les marchands de motos participants, aux quatre coins du Québec. Pour apprendre les dernières nouvelles concernant le Supermotocross de Montréal, on peut visiter en tout temps, le www.montrealmotocross.com.

Outre l’existence des équipes professionnelles locales de la LNH et de la LCF, le Supermotocross de Montréal constitue la plus ancienne tradition sportive montréalaise. Depuis sa création en 1977, il a été présenté chaque année, sauf une exception en raison de la fermeture temporaire du site. Jusqu’à ce jour,  plus de 1,6 millions de spectateurs ont franchi les tourniquets du Stade olympique pour assister aux prouesses des quelques 150 coureurs du Canada, des États-Unis et d’Europe, qui chaque année, se rendent à l’invitation des organisateurs. Événement dont la popularité ne se dément pas au fil des ans, il a pour singulière particularité de rassembler en un même lieu près de 50 000 Québécois, familles et groupes d’amis venus de toutes les régions de la province.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent


Lancement de presse : Tiger 900 GT Pro/Rally Pro 2020


Évaluation du système de communication Cardo Packtalk Bold