Plus de 45 000 spectateurs à la grande fête annuelle de la moto hors-route

PAR Moto JournalPosted on

Supermotocross de Montréal : L’Américain Jason Thomas s’offre une 2e victoire à Montréal. Des podiums pour les Québécois Kaven Benoît et Guy Giroux.

Plus de 45 000 spectateurs enthousiastes ont été témoins ce soir de la seconde victoire du vétéran floridien Jason Thomas lors de la grande finale du 32e Supermotocross de Montréal, une présentation de Coors Light et Parts Canada, présenté ce soir au Stade olympique. Guy Giroux, 3e en Endurocross et Kaven Benoït, 2e en MX2 ont été les deux seuls Québécois invités à un podium.

Le héros de la soirée, Jason Thomas (Suzuki) avait accédé à la finale avec une 3e place lors de sa ronde de qualifications. « La piste était serré, tout pouvait arriver au départ. J’ai senti que la course était mienne après le 3e tour », a déclaré le vainqueur.Colton Facciotti (Yamaha) de Colombie-Britannique, le champion canadien de motocross qui a terminé second, avait quant à lui accédé à la finale lors de la première des deux qualifications, en terminant premier de cette éliminatoire. Dixième, le Sherbrookois Simon Homans (Honda) se qualifiait aussi pour la finale lors de cette ronde. La deuxième vague aura  été l’affaire du New Yorkais Robert Kiniry (Kawasaki). Revenant à la finale, c’est Dusty Klatt (Yamaha) de Colombie-Britannique qui est monté sur la 3e marche du podium. Le meilleur Québécois a été Simon Homans (Honda) auteur d’une 10e  place. « Ça m’a pris du temps à m’habituer à la piste. Jusqu’en début de soirée, j’étais pessimiste.Puis les choses se sont mises a aller mieux », a raconté le Sherbrookois. Marc-Antoine Généreux (Honda) et Kaven Benoît (Kawasaki) ont respectivement terminé 17e et 20e lors de la grande finale.
 
La soirée de ce 32e Supermotocross s’est amorcée avec une entrée en moto de la chanteuse Suzie Villeneuve qui a servi au public un « Rock pour un gars d’bicycle » endiablé, avant que l’on procède à la présentation des coureurs.

La première finale au programme, le MX2, a vu le Britano-Colombien Kyle Beaton (Yamaha) s’imposer devant Kaven Benoît (Kawasaki), auteur de la plus belle prestation québécoise de la soirée. « Je visais la victoire, j’étais confiant d’être sur le podium. Deuxième, c’est un excellent résultat », a déclaré le coureur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Un autre coureur de Colombie-Britannique, Brady Sheren (Suzuki) a pris la 3e place. Marc-Antoine Généreux et Simon Homans ont terminé respectivement en 6e et 9e places.

En VTT, c’est l’Américain Chad Wienen (Can-Am) qui a largement dominé la finale devant le Pennsylvanien John Natalie (Can-Am) et un autre Américain, Josh Creamer. Après avoir terminé à la 5e place, Jasmin Plante (Yamaha) a été disqualifié par les officiels.

Lors de la première manche de qualifications pour ces motos à quatre roues, Wienen (Can-Am) avait obtenu la victoire alors que les Québécois Pierre-Olivier Lavergne, de Chenneville et Michel Caplette, de Sorel-Tracy, étaient victimes de chutes sérieuses ayant nécessité l’intervention du personnel médical. Dans la seconde qualification, la victoire avait été celle de l’Américain Natalie (Can-Am).  Les Québécois Richard Pelchat (Can-Am) et Jasmin Plante ont accédé à la finale avec, pour chacun une 3e place. Pelchat, victime d’ennuis mécaniques n’a pu se faire justice en finale, abandonnant après un tour.

À ses débuts au Supermotocross de Montréal, l’Endurocross a donné lieu à une finale arrosée, plusieurs coureurs ayant beaucoup de difficultés à maîtriser la « piscine » Les rondes préliminaires de qualifications avaient couronnées le Britano-Colombien Komel Nemeth (KTM) et l’Américain John Dowd (Kawasaki) du Massachusetts. Le Québécois Guy Giroux (BMW) de St-Hippolyte s’est aussi qualifié pour la finale avec une 4e place dans sa vague. En finale, Nemeth s’est imposé devant Dowd, alors que le Québécois Giroux complétait le podium.

Le populaire concours de freestyle, qualifié cette année de duel entre cousins francophones en raison de la présence du Québécois Ben Milot, du Français Charly Pagès et du Suisse Mat Rebeaud a été remporté par ce dernier, considéré à juste titre comme le meilleur spécialiste de la discipline au  monde. Si Rebeaud a plu à la foule montréalaise avec ses prouesses et son chandail du Canadien, Charly Pagès aura volé la vedette en lançant ses bottes dans l’assistance. La compétition était très sérieuse. Mat Rebeaud a fait son back-flip Superman, il n’y avait rien à faire. C’était joué.»

Le promoteur de l’événement, monsieur Pierre Corbeil s’est déclaré fort satisfait de la réponse du public à cette 32e édition du plus ancien événement présenté en continu à Montréal. « Ce fut une fort belle année. Effectivement, nous avons senti un renouveau d’enthousiasme du public québécois et c’est fort encourageant. L’affluence en croissance en témoigne largement. Nous avons déjà de bonnes idées pour 2010 et même si nous venons tout juste de conclure, nous avons hâte de formuler à tous une invitation à être de la 33e édition », a déclaré celui qui préside aux destinées de l’événement depuis 1977.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent