Déjà plus de 50 coureurs inscrits pour l’épreuve principale

PAR Moto JournalPosted on

Quatre anciens vainqueurs du Supermotocross de Montréal seront du programme MX1, le 3 octobre prochain au Stade olympique.

Les spectateurs présents lors de la 32e édition du Supermotocross de Montréal, une présentation de Coors Light et de Parts Canada, auront droit en classe MX1 à la présence de quatre anciens vainqueurs de la classique automnale. Les Américains Ryan Clark, Jason Thomas et Nicholas Wey et le Canadien Dusty Klatt ont en effet confirmé leur présence sur le tracé du Stade olympique de Montréal, le samedi 3 octobre prochain. Tous quatre auront pour rivaux le champion canadien MX1, Colton Faciotti, de même que plusieurs autres coureurs américains et canadiens, familiers du public montréalais. Le contingent québécois aura à sa tête l’excellent Tim Tremblay, meilleur Québécois du championnat estival extérieur canadien, de même que des habitués de la finale montréalaise comme Marco Dubé, Simon Homans et Marc-Antoine Généreux et enfin, le principal animateur du championnat provincial, Kaven Benoît.

« Plus de 50 coureurs se sont déjà inscrits pour notre épreuve principale et ça continue. Nous sommes déjà fiers du plateau MX1 que nous allons offrir aux spectateurs. Cela confirme que la finale du Supermotocross de Montréal demeure, après 32 ans, une course hors championnat extrêmement populaire auprès de coureurs de partout en Amérique du Nord, a expliqué Pierre Corbeil, promoteur de l’événement. Plusieurs inscrits peuvent légitimement prétendre à la victoire, surtout que le parcours dessiné par Jean-Sébastien Roy est très serré, très exigeant et devrait rétrécir les écarts. Nous aurons vraisemblablement une des finales les plus chaudement disputées de notre histoire, de prédire le porte-parole de l’événement.

Des quatre anciens vainqueurs de la course montréalaise, c’est le vétéran de Floride, Jason Thomas, qui possède le palmarès le plus éloquent. En plus de sa victoire en 2005, il a foulé les marches du podium en quatre autres occasions, dont l’année dernière alors qu’il a terminé 3e derrière Jean-Sébastien Roy et Michael Willard. Ryan Clark, autre vétéran de l’Arizona qui a pris la 9e place en 2008, avait triomphé au stade olympique l’année précédente, alors que Nick Wey, spécialiste des supercross originaire du Michigan a obtenu sa victoire en 2004. Dusty Klatt, de Colombie-Britannique et vice-champion canadien extérieur ces deux dernières années a peu fréquenté le tracé du stade olympique. Mais lors d’une de ses rares présences en 2006, il obtenait une victoire.

Le tout jeune Britano-Colombien Colton Faciotti, champion canadien en extérieur lors des deux dernières saisons pourrait bien cette année s’offrir la première marche du podium. Il compte trois finales montréalaises à son palmarès. Alors qu’il était 16e en 2006, il complétait à la 13e place l’année suivante avant de conclure à la 4e place l’an dernier.

—————————————————————————

Les Québécois : des vétérans aguerris à surveiller

Les spectateurs venus des quatre coins du Québec lors de la soirée du 3 octobre prochain auront tout le loisir d’encourager un des leurs, lesquels connaissent bien le stade olympique, sa foule et son ambiance survoltée susceptible de les propulser vers les avant-postes. Tim Tremblay, de Sainte-Jeanne d’Arc au Lac Saint-Jean, remis d’une grave blessure subie en 2008, a complété le championnat extérieur canadien à la 9e place. Au Stade olympique, il compte cinq départs en MX2 et un seul en MX1 depuis sa première présence dans l’enceinte en 2003. En MX2, il n’a jamais terminé plus loin qu’à la 9e place. Aussi de retour cette année, le vétéran Marco Dubé qui se passe de présentation. Le coureur originaire du Bas-Saint-Laurent en sera à une 13e participation à la classique montréalaise.

Toujours populaires auprès de la foule montréalaise, le Sherbrookois Simon Homans et le Césairois Marc-Antoine Généreux, tous deux de la finale l’an dernier avec respectivement une 6e et une 11e place, pourraient se faire une place parmi les meneurs. Il en est de même pour le jeune et talentueux Kaven Benoît de Notre-Dame-du-Bon-Conseil qui, en 2008, a tout juste raté d’une place une participation à sa 1re finale.
—————————————————————————–

Une place dans l’histoire

Le Supermotocross de Montréal, à sa 32e édition, constitue le plus ancien événement sportif présenté en continu à Montréal. Depuis sa toute première présentation en 1977,  1 618 720 spectateurs ont franchi les tourniquets du Stade olympique pour assister aux prouesses des Ross Pederson, Carl Vaillancourt, Jean-Sébastien Roy et autres grands coureurs d’ici et d’ailleurs. Il constitue aussi chaque année un des événements les plus populaires présentés au Québec, attirant près de 50 000 spectateurs. Cette année, plus de 150 participants du Canada, des États-Unis et d’Europe devraient se rendre à l’invitation des organisateurs pour l’événement du 3 octobre prochain.
—————————————————————————–

Les meilleures places toujours les plus convoitées et l’ensemble des billets aux prix de 10,00 $, 19,00 $, 28,00 $ et 37,50 $ sont disponibles chez Admission (www.admission.com, 514-790-1245 ou 1-800-361-4597). On peut aussi se procurer des billets chez les marchands de motos participants, aux quatre coins du Québec. Pour apprendre les dernières nouvelles concernant le Supermotocross de Montréal, on peut visiter en tout temps, le www.montrealmotocross.com.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent