Égotrip, belle gravelle recherchée

PAR Le Monde du VTTPosted on

Ma saison moto 2007 a été ma troisième au guidon de ma V-Strom 650 2005. C’était aussi ma troisième saison en tant que membre du forum Internet Moto Aventure Québec (MAQ). La moto aventure, définie telle que je l’entends, signifie des randonnées dans des endroits isolés, peu fréquentés, des endroits loin de la maison. Sur MAQ, on organise des randonnées qui comportent généralement une portion de routes de gravelle, si possible la plus importante portion du parcours. 

Les routes de gravelle et les chemins hors route modérément accidentés m’apportent un plaisir fou. Le fait de piloter ces grosses motos sur une route instable, dans des régions éloignées, me donne l’impression que je relève un défi personnel. Quand la randonnée est terminée, j’ai parfois l’impression d’avoir exploré une région, un territoire ou personne d’autre n’est allé… du moins depuis longtemps.  

Pour vraiment en profiter, ça demande de la planification et un équipement adéquat. La moto, par exemple, doit être conçue pour ce genre d’aventure. Bien que jusqu’à maintenant ma V-Strom m’a très bien servi lors de mes randonnées, il y a d’autres types de motos qui à mon avis, sont encore mieux adaptés : les BMW GS, KTM Adventure et Kawasaki KLR représentent d’excellentes aventurières. L’habit, les bottes et les gants doivent être de bonne qualité : en moto aventure, on roule à 5 degrés sous la pluie à la fin d’avril sans problème. Les pneus comme ceux que je possède (70 % bitume et 30 % gravelle) s’avèrent le choix le moins dynamique mais le plus durable. Plusieurs « MAQistes » (les membres de MAQ) roulent en pneus à crampons ! Et ça continue, la liste d’équipements est longue : barres de protection (crash bars) pour la moto, valises et coffres durs, selles améliorées, poignées chauffantes, GPS. Ah, les GPS, bien plus qu’un bidule qui te montre les directions et calcule ton trajet ! En fait, c’est comme un partenaire de randonnée, il te donne l’impression que tu n’es pas seul, même si tu l’es en réalité ! Il te donne une certaine assurance que tu es sur la bonne route et en plus, il sera là pour t’indiquer le chemin du retour à la maison si tu es égaré, wow, ça, c’est un chum !

Le 14 octobre 2007, je suis parti seul faire une randonnée d’une journée. Puisque je possède maintenant un GPS, j’étais persuadé de pouvoir m’aventurer seul en région inconnue et d’être de retour chez moi en fin de journée. J’ai effectué la boucle Terrebonne – Saint-Michel-des-Saints – La Macaza – Saint-Donat (sur gravelle) – Terrebonne. Pour moi, ce fut une journée mémorable. Je rêve d’y retourner depuis, et je vais en rêver tout l’hiver ! Malgré le fait que je roule à moto depuis quelques décennies déjà, mon expérience sur route en toute légalité se limite aux 5 dernières années, car toute ma jeunesse, j’ai roulé en motocross dans le bois et sur des pistes sans jamais m’éloigner de chez moi. Ce 14 octobre a confirmé que les chemins de gravelle perdus m’apportaient un incroyable sentiment de plaisir et de liberté. Est-ce que ce sont les dérapages en sortie de virage, le défi constant que représente la surface accidentée, l’impression d’être seul au monde ou le contact avec la nature qui inspire ce sentiment ? J’aurais tendance à dire : « Toutes ces réponses ! ».

Goose Bay, la baie James, c’est par où, ça ? La Trans Am Trail, de combien de temps a-t-on besoin pour s’y rendre et la traverser ? Le désert du Nevada… Que de projets, oui, vraiment, que de beaux projets ! Plusieurs amis du MAQ y sont déjà passés, j’ai hâte d’en reparler avec eux. La saison 2008 risque d’être « aventureuse ».

Bon hiver à tous !

Daniel Barrette

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Une nouvelle Ducati : Scrambler Desert SLED Fasthouse


Gamme Triumph Bonneville 2021 : le changement se trouve à l’intérieur


Kawasaki annonce ses modèles 2022


Yamaha présente sa nouvelle WR250F 2022 et annonce le retour de la WR450F!


Yamaha dévoile ses modèles Supersport célébrant son 60e anniversaire de participation au Grand Prix mondial


Batteries interchangeables sur les motos, quatre constructeurs s’engagent