bb

 

Modifier votre moto, c’est possible, mais…

PAR Société de l’assurance automobile du QuébecPosted on

Vous songez à modifier ou remplacer le système d’échappement de votre moto? C’est possible de le faire, mais puisque le rôle du système d’échappement est de réduire la pollution et le niveau sonore des gaz d’échappement du moteur, il y a des règles et des exigences à respecter. Cette chronique vous renseignera sur ce qui est permis ou non et vous guidera dans le choix des pièces de remplacement pour demeurer conforme aux normes.

La réglementation
L’article 258 du Code de la sécurité routière (CSR) précise que tout véhicule automobile doit être muni d’un système d’échappement conforme aux normes établies par règlement. De plus, selon l’article 260, il est interdit de réduire l’efficacité du système d’échappement d’un véhicule.

Il est à noter que certains systèmes d’échappement possèdent un résonateur, soit un genre de silencieux supplémentaire. Il est donc également interdit de retirer le résonateur, et ce, même s’il n’est pas expressément nommé et que le retrait n’est pas toujours apparent. En effet, enlever le résonateur augmente le niveau sonore, ce qui contrevient à l’article 260.

Quant au Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers (RNSVR), l’article 130 énumère les éléments qui doivent être présents sur tout système d’échappement d’une motocyclette, notamment les tuyaux, le collecteur, le silencieux, les supports et les attaches. Ces éléments doivent être adéquats et solidement fixés. Aucun des éléments ne doit présenter de fuites de gaz aux raccords ou à un orifice externe autre que celui du tuyau de sortie des gaz et celui pour l’évacuation du liquide de condensation prévus par le fabricant du silencieux.

De plus, aucun des éléments du système d’échappement ne doit avoir été remplacé, enlevé, ajouté ou altéré de façon à augmenter le niveau sonore ou les risques de brûlure par rapport au système installé par le fabricant de la moto. Le système d’échappement ne doit pas être muni d’un mécanisme qui permet aux gaz d’échappement de ne pas passer par le silencieux

Conformité aux normes
Les systèmes d’échappement dont les fabricants ne peuvent confirmer la conformité aux normes de sécurité des véhicules automobiles du Canada sont illégaux. On reconnaît ces systèmes notamment par les mentions « pour compétition », « hors route seulement » et « non légal sur la route » sur le produit ou dans sa fiche technique

De plus, le système d’échappement doit être compatible avec la cylindrée du moteur. Par exemple, un système conçu pour un moteur de 883 cm3 ne peut pas être installé sur un moteur de 1 340 cm3. La plupart des fabricants de silencieux proposent des silencieux spécifiques au modèle et à la cylindrée de la moto, afin que les émissions sonores demeurent acceptables. La conformité établie par le fabricant ne vaut que pour les modèles de motos spécifiques identifiés. Cela s’applique également à la motocyclette artisanale munie d’un moteur du marché secondaire (par exemple S&S). En l’absence du niveau sonore « d’origine », il faut s’en remettre à cette compatibilité. De même, tous les composants requis par le RNSVR doivent être présents et ne doivent pas porter de mentions qui confirment qu’ils ne sont pas légaux sur la route.

Certains équipements portent une mention directement sur le silencieux. Par exemple, plusieurs silencieux d’origine comportent un paragraphe complet d’information.

Achat sur le marché secondaire
Si vous optez pour un système d’échappement du marché secondaire (aftermarket ou jobber), consultez les instructions du fabricant afin de vous assurer qu’il est conçu pour l’utilisation à laquelle vous le destinez.

Les niveaux sonores pour chaque modèle de moto et pour chaque utilisation ne sont pas nécessairement annoncés ni mesurés par les revendeurs d’équipements du marché secondaire. Il est donc possible qu’un silencieux soit plus bruyant que celui d’origine.

Projet pilote sur la mesure du bruit à l’aide d’un sonomètre
Depuis mai 2013, dans le cadre d’un projet pilote d’une durée de trois ans, 16 sonomètres sont mis à la disposition de corps policiers pour mesurer le niveau sonore des systèmes d’échappement des motocyclettes et des cyclomoteurs. Le projet pilote a pour but de recueillir de l’information sur l’application de cette nouvelle méthode de mesure afin de la bonifier, si nécessaire, et de vérifier la validité des paramètres de contrôle, avant de proposer une modification législative. Cet outil s’ajoute aux moyens déjà employés par les policiers pour vérifier la conformité des systèmes d’échappement et ne les remplace pas.

Le niveau sonore d’un système d’échappement ne doit pas excéder 100 décibels audibles (dBA). Ce seuil a été établi en fonction du niveau sonore des motocyclettes d’origine les plus bruyantes lorsque mesurée avec la méthode de mesure du projet pilote. Des amendes sont prévues en cas d’infraction. Il faut savoir que l’échelle des décibels n’est pas linéaire mais logarithmique. Une mesure de 105 dBA prise selon la méthode n’est pas 5% plus bruyante que la limite de 100 dBA mais 2 fois plus bruyante.

Être visible plutôt qu’audible
Certains motocyclistes modifient leur système d’échappement pour être plus bruyants, car ils aiment se faire entendre pour leur sécurité. Sachez que pour capter davantage l’attention des autres usagers de la route, il est plus important de se rendre bien visible plutôt qu’audible.

En terminant, même avec un véhicule conforme aux normes, il faut adopter un comportement respectueux pour éviter un niveau sonore excessif et dérangeant. La collaboration de chacun est nécessaire afin de favoriser l’acceptation sociale et éviter que des sections de routes ou de municipalités deviennent interdites aux motocyclettes. Pensez-y.

Pour plus d’information
Code de la sécurité routière : http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?file=/C_24_2/C24_2.html&type=2

Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers : http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=%2F%2FC_24_2%2FC24_2R32.htm

Projet pilote sur le sonomètre : www.saaq.gouv.qc.ca/sonometre

Source : Société de l’assurance automobile du Québec

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



La FMQ lance la minisérie Aventure en moto en toute sécurité


Voici les nouveaux modèles R1 et R1M 2020 de Yamaha


La Harley-Davidson Fat Boy sera disponible en version LEGO


Shot Aerolite Delta


Veste Helite Turtle Airbag


Casque SportModular